légère innocence

11406823_865129333570389_7405608489772917360_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 58 et ça monte – et ça descend…

que ça fait du bien de garder ça léger, de maintenir la vie facile, de laisser couler…

car à fouiller pour trouver la vérité et la sagesse dans les livres, ça ne finit jamais… toujours quelque chose à glaner ici et là…

toujours une nouvelle connaissance à acquérir, à se mettre dans la tête, ou à mettre la tête dessus comme on met la main sur quelque chose que l’on cherche dans le noir… toujours plus de connaissances à se mettre en tête, comme on se met un bon vin en bouche…

mais on cherche encore et toujours à l’extérieur de nous, toujours plus à acquérir en soi à partir de l’expérience des autres… pourtant… on est déjà plein et pleine… et même les grandes perles de vérité des maîtres ne sont pas nôtres, elles sont empruntées, elles sont leurs faites nôtres mais jamais vraiment nôtres… qu’un emprunt sur les bras de nos prédécesseurs… à nous de faire la job…

alors maintenant à nous de marcher le chemin, à nous de se mettre les doigts sur le rond de poêle pour voir si ça brûle vraiment… car peut-être que non… car on a beau nous le dire, faut le toucher soi-même, faut le faire pour le voir et alors, on a plus besoin de croire, on a pas besoin de le voir pour le croire… en fait la vie, faut la boire pour l’avoir… plus besoin de croire, que boire…

11269476_10153272123883908_1924554524211849600_n

au risque de me répéter, comme j’écrivais ici l’autre jour, je préfère chercher en moi les leçons que mon âme a à me donner, car les livres et les étoiles, il y en a trop… on s’y perd… on finit par crouler sous le poids de la connaissance… heavy cette foutue connaissance…

d’ailleurs, on dit que l’ADN de certaines plantes contiendrait toute la sagesse de l’univers de par le fait qu’elles puisent avec leurs racines directement dans le coeur de la terre, et qu’en les ingérant, on acquiert du même coup en notre propre ADN toute cette sagesse… les hélices se joignent et fusionnent… boire la vérité vous dites ? interesting mes chers Watsons…

alors ouvrons toutes grandes les vannes de notre âme et fouillons, bouillons, brouillons, touchons, buvons et cherchons sans cesse tous les pans de connaissance qui y gisent, qui y sont cachés, qui y sont enfouis… laissons la lumière faire le chemin et découvrir ce qui s’y cache…

dans le trou noir de notre âme, cherchons la lumière, la musique, la beauté… en fait peut-être que l’idée est de ne pas vraiment chercher mais simplement de se rendre disponible et se laisser trouver par le mystère ? se mettre dans le chemin de la lumière et se faire frapper par celle-ci…

chacun et chacune ouvert et ouverte et disponible à entendre le chant de la vie, à écouter chuchoter dieu, à écouter crier de vérité dans le silence du temps qui passe… mais le fera-t-on ? bonne question…

lâchons les livres et les liseuses, kindle ou de bonne aventure, les cartes de tarot et les feuilles de thé, fermons les yeux et fouillons la seule grande vraie bibliothèque qui soit, celle qui git dans l’ombre de notre âme, là où la lumière veut aller éclairer chaque recoin, chaque ptit trou de cette grande mer intérieure… car en fermant les yeux, on réussit à voir l’univers…

voguons matelots et matelotes sur cette grande marée de connaissances et d’expériences passées que nous portons tous et toutes en nous et parfois, plongeons quand le houle réclame… car nous sommes chacun et chacune, en nous, des dépositaires de la vérité, nous sommes des porteurs et des porteuses de vérité… en nous…

et cette vérité se prend à la légère, et pas au sérieux… car la vérité ne peut jamais se prendre au sérieux, elle se trouve dans la sincérité mais elle se porte avec aisance et facilité…

mon gourou used to say : easy is right and right is easy … alors faisons-nous la facile la vie, créons-là et gardons-là belle et légère car c’est la très soutenable et inévitable légèreté de l’être que les choses se font, se défont et se refont… sans cesse, avec nous ou sans nous…

… easy is right and right is easy… juste et facile, facile et juste…

et comme on disait hier, never nowhere, always now here… et light and easy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s