ah oui, ceci !

946015_689956574365210_903498805_nmillénaire chronique(s)… compte à rebours /// 29 et ça monte – et ça descend…

bien le bon jour… vendredi, un bon jour… le dernier avant la fin…

 

comme cet enfant qu’il se sent le croque niqueur, de retour du satori… quelle story cette histoire… quelle irréalité story

5 jours à me la fermer pour mieux me l’ouvrir, 5 jours à écouter, soi et les autres, déballer son histoire, notre histoire, leur histoire, leurs histoires, nos histoires… quelles histoires que cette histoire… grand livre d’hsitoires… une histoire à dormir debout, pour s’éveiller, assis, couché… assis beaucoup…

dis-moi qui tu es ? et je ne sais pas, pas plus, non plus qui je suis… pas plus qu’hier et pas moins que demain car qu’aujourd’hui cette histoire de grand livre d’histoire… toujours qu’aujourd’hui… et jamais d’histoire autre… que cette histoire, encore et toujours… histoire d’humanité incarnée…

car mon nom est personne et toute hsitoire n’est qu’histoire inventée, et passée… grand cours d’histoire de vie… qui suit son cours… le flot qui suit son cours, et le flow…

et me revoilà, me revoici, dans mon quotidien, votre quotidien, notre quotidien, le quotidien, le seul quotidien qui soit… et quel quotidien… un jour à la fois, une nuit aussi… car l’éveil implique l’éveil et le sommeil, qui n’est pas l’envers du décor, ni le revers de la médaille…

et de nouveau quelques mots de ma part qui partent vers vous, quelques mots qui partent de moi et qui vont à vous… que quelques mots qui ne parlent pas de moi plus qu’ils ne disent de vous… l’éveil qui n’est que la fin du sommeil… divins ronflements…

alors que quelques mots, que quelques mots… qui disent quoi ?

qui disent le grand rien qui ne se dit pas, qui se chuchote à l’oreille tout au plus… ce grand rien qui emplit ce grand vide silencieux qui sommeille à l’intérieur de nous, inté rieur de tout…

des mots, mes mots du moment, qui ne peuvent dire ce qui veut se dire mais qui le tentent néanmoins, de dire ce qui ne peut se dire… mes mots du moment, mes mots qui mentent et m’entendent me dire dans le vide de la matière, dans l’espace et le temps qui passe… et qui revient. sur notre passage..

que dire de plus que ceci… ou cela…

dire rien ? OK ! mais encore… alors encore, voici… des mots commes des fils qui vous lient à moi, des mots qui virevoltent dans le vent du large…

dire tout plein pour ne rien dire qui vaille, pour dire que rien ne faille de courir car il n’y a point de départ… ne dire que rien est toujours là, sous les mots, sous les verbes… dans le parfait passé du futur fictif…

se déplacer dans l’immobilité derrière chaque mot qui passe et dépasse de ma bouche, et de mes doigts… car ce ne sont pas mes mots, ce sont les mots du bout de mes dogits qui s’échappent… vite vite avant qu’ils ne nous retiennent…

des mots résilients, des mots vites qui sortent sans temps de mon cerveau lent  qui pense ces pensées au gré du vent.. des mots qui s’envolent….

alors qu’une histoire, entendue via mes oreilles de lapin et ma cervelle d’oiseau lors de ce satori et exprimée ainsi selon mes doigts d’âme d’âne:

il lui dit : approche-toi, viens près de la falaise, allez, viens voir, n’aie pas peur…

il hésita, disant non stoïquement, figé sur place, de peur et de glace…

allez, alles, viens qu’il lui dit… encore et toujours la même hésitation, la même  crainte, la même peur…

et lentement, fébrilement, finalement, il s’approcha…

et il le poussa….

941264_10151710046294836_1184584007_n

et il s’envola…

voilà…

Une réflexion au sujet de « ah oui, ceci ! »

  1. Trishna

    Tu es un champion des « çà-t’as-ri » mon ami!! J’aime ton amour pour les mots qui disent tout et rien à la fois. J’aime autant ton humour qui varie entre drôle et « c’est-rieux » de nous-mêmes.

    Je ne sais pas à quoi riment toutes nos histoires et quel sens elles ont, si elles en ont, mais il semble bien que la Vie se déploie, avec ou sans nous… 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s