marre de maux dits en mots dits

12074510_10153631978943908_7329217700311439682_n((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – QUARANTIÈME-ET-UNIÈME

traduction : quand tu jettes de la boue aux autres, tu affaiblis ton propre socle

que de haine qui flye via les ondes ces jours-ci… haine virtuelle ou bien réelle ? une si belle et utile technologie pour y faire circuler tant de cacaphonie, tant de propos vulgaires et orduriers envers les autres… les mots circulent vite et sans fil désormais… mais la décence file un mauvais cotton…

hey les rhums, quand vous vomissez publiquement les uns sur les autres, c’est à vous-même que vous parlez, c’est de vous-même que vous parlez… c’est de nous groupe qu’on parle…

ça ne doit pas sentir très bon en certains pour orduriariser le monde entier de ces propos blessants, heurtants, méprisants, et autres mettez-en…

quand on lit un peu n’importe quoi ces jours-ci, un peu n’importe où, on y trouve des malé/dictions… des mots de mal,  très peu de béné/dictions… avec l’anonymat des réseaux sociaux et autres canaux de communication virtuels, les gens déversent leur fiel sans réaliser que c’est à eux-mêmes qu’ils font du mal, eux-mêmes qu’ils insultent… et tout le monde dit vouloir la paix… pas virtuellement en tous cas…

que de racisme qui r’vole partout ces jours-ci… que de propos haineux, dégradants, quelle quantité de mots de destruction offensive… pas besoin de gun pour blesser, les mots font bien leur job de bras et d’assassins …

mais à force de s’pitcher d’la marde les uns les autres, on finit chacun chacune par tous s’en envoyer en pleine face… pas juste dans l’fleuve…

en ces temps de campagne électorale – interminable et d’un brun douteux – ou les promesses r’volent plus vite et plus haut que les moineaux sur un terrain de badminton de compétition internationale, la situation est encore plus extrême… il se dit et se fait des choses qui font se décourager même les plus optimistes face à la nature humaine,..

mais comme la nature humaine a horreur du vide, alors on remplit les ondes d’ions négatifs… et les mormons sont souvent ceux qui crient le plus fort…

mais si on renversait la vapeur vous et moi ? un à un, une à une… si on cherchait chez les autres des pépites plutôt que des bibittes ? ou des tas…

et si on devenait des chercheurs d’or ? si on cherchait chez les autres de l’humanité ? et si en cherchant de l’humanité chez les autres on retrouvait sa propre humanité ?

car en voyant ces mots heurtants envers autrui partout dans l’espace publique, on se demande parfois s’il en reste justement chez les gens un peu d’humanité ? moi je suis persuadé que oui…

10806355_10153508521618989_2101353983843967387_n

que se passerait-il si on remplissait les ondes d’espoir, de projets rassembleurs plutôt que ces mégaprojets de murailles de haine qu’on construit à coup d’opinions, de peurs de l’autre et d’ignorance ? et d’inconscience et d’aveuglement volontaire ?

si on commençait par inonder notre petit monde de beauté, de partage, de joie ? ce monde qui nous entoure, celui que l’on voit et que l’on touche… pas le monde médiatique imaginaire… celui autour de nous, là ou il fait bien faire le bien, partager, dire du bien… bénédictions et ainsi soit-il…

car à force de pitcher d’la marde partout, elle finit par nous beurrer les yeux, nous leurrer le coeur et nous farcir l’âme… on finit par croire qu’elle est partout… car la marde nous revient toujours au visage…

et le monde virtuel n’existe pas en cette réalité de chair et d’automne, car ce bas monde d’ondes et d’écrans, rien n’est habité par âme qui vive… que mémoire vive mais disque dur… comme nos coeurs parfois… que des lettres mortes sans âme ni substance, tapées derrière la sécurité d’un écran très cathodique… des opinions sous formes de séquences de lettres envoyées dans la sphère virtuelle sans contact humain mais avec beaucoup de poids et de conséquences… heavy mots…

en ce week-end automnal pré élections, un peu gris mais en toutes nuances, je vous télécharge un gros tas d’… ‘amour, de compassion, d’empathie, d’humanité… je vous prends dans mes mots et vous enlace, vous embrasse et vous agace… la bonté… humaine et divine…

2 réflexions au sujet de « marre de maux dits en mots dits »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s