mi amorinha : coming out amorosien

12243176_923178871082700_4400822276208326079_n ((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – CINQUANTE-SEPTIÈME

traduction : plus d’amour SVP (dans toutes les langues, toutes les bouches et tous les coeurs)

ce matin, ça y est… je suis bel et bien atterri au Pérou… j’y ai passé ma première nuit… dans un petit paradis tout simple tout près de Takiwasi…

mon corps y est du moins… car mon coeur est encore un peu avec ma belle… qui en ce moment doit être en train d’atterir en avion… eh oui, en train d’atterrissage…

dans quelques heures, j’ai RDV avec le Dr Mabit pour une rencontre préparatoire en vue de la rencontre avec les représentants des peuples autochtones qui début officiellement jeudi… ce qui marquera officiellement le début de cette seconde partie de voyage…

mais pour le moment, mon coeur flotte encore un peu ailleurs … car même si nous nous sommes quittés il y a quelques heures, ma belle et moi avons passé 2 semaines formidables ensemble, à chanter, à découvrir, à nous aimer, à rencontrer de nouveaux ami(e)s et membres d’une nouvelle famille en formation… à bâtir un home d’amour…

12274329_10153689882347731_8854468400922170934_n

car parfois, un home n’est pas fait de 4 murs, c’est plutôt 2 yeux et un battement de coeur

et parfois aussi,  les gens qui sont à des milliers de km peuvent nous faire sentir mieux que des gens qui sont sont tout près de nous

12238045_1103492593016392_5157464243714040032_oj’ai toujours hésité à parler d’amour, de mon amour, de mon amoure sur cette tribune… je voulais conserver privé ce domaine de ma vie, à l’abri des regards, en dehors du monde public…

mais comme parfois, il est sain de faire différent, ce matin je fais mon coming out amoureux… et je parle d’amour, je parle de mon amour pour mon amoure… j’écries d’amour… bla bla d’amor…

car comme jamais auparavant, je suis touché par une autre âme, une autre que la mienne.. je me sens aimé par le coeur et l’âme d’une autre personne… parfois plus que par moi-même je dirais… dans le regard et dans le coeur de ma belle, je me sens beau, le plus beau du monde, je me sens important… je me sens titi l’amoroso…

et cet amour de mon amoure m’aide à renforcer l’amour que je me porte à moi-même, l’amour que j’ai pour moi-même, et donc éventuellement pour le monde… eh oui, je sais bien que c’est nous qui devons nous aimer nous-même plus que quiconque, mais l’amour de mon amoure m’aide à consolider mon amour envers moi-même… propre propre mon amour… et j’apprends à aimer, à l’aimer… d’amour… et de tout mon coeur et mon corps…

on dit que dans la vie, on reçoit de l’amour et cet amour que l’on reçoit de nos parents et de notre famille, on apprend graduellement à le donner, à le redonner, à le laisser passer, le laisser couler… pour le faire grandir, pour le faire nous avaler, pour qu’il nous fasse fondre…

alors en cette aurore péruvienne, à l’aube d’une aventure encore inconnue dans laquelle je plongerai aussi à plein coeur comme dans l’amour, je vous partage cet amour qui grandit en moi… floush floush d’amour…

cet amour qui me surprend, cet amour qui me dérange même parfois car facile d’aimer – ou de penser aimer – le monde entier, mais autre chose de recevoir et de se laisser aimer autant par une autre personne, et de se laisser aimer de plus en plus… mais rien de plus précieux que de se faire déranger d’amour, de se faire tasser par l’amour……

en ces temps de morts en série, en ces temps de guerre, de méfiance et de différence, ces temps de débats d’opinion sur espaces ouverts, je nous souhaite à tous et toutes de l’amour, un peu, beaucoup, plein, des tonnes, et de plus en plus… mais amor por favor…

car quoi qu’on dise,  amor amor amor…

jusqu’à la mort l’amor, vive l’amor, vivre et mourir d’amour… à mort la haine, amor la haine… et la peur, et l’indifférence…

en guise de conclusion, un autre type d’amour… cette lettre d’un père qui a perdu sa femme vendredi dernier à Paris… touchant d’amour…

12243011_934788529925056_3681349374378206096_n

je t’aime ma belle, je t’aime le monde… je t’aime d’amour l’amour…

 

6 réflexions au sujet de « mi amorinha : coming out amorosien »

  1. SAMANO

    Je te salue bien haut Prem Ati ! Il n’y a pas de plus belle mission que d’aimer.
    Que d’apprendre a aimer!
    Que de se laisser porter, toucher, inspirer, pénétrer par ce fabuleux mystère.
    Je t’aime mon frère!

    Répondre
  2. Trishna

    Ati… oui, Prem Ati, mon coeur se gonfle tellement à te lire qu’il déborde jusqu’à mes yeux qui voient double et à l’infini ces paroles d’Amour. Il saute de joie à te lire, pour toi, pour elle, pour nous… car ça traverse le Monde et nos écrans pour se jeter éperdument dans nos coeurs! Je crois qu’il faut répandre l’Amour, tout en autant qu’on le peut, ne rien garder secret, surtout pas ça! Merci pour ce coming out!! Je suis profondément touchée et emporte avec moi tes paroles pour les ramener à mon beau chum de mari que je vais retrouver physiquement demain mais avec qui je suis toujours en quelque part, dans l’infini. Viva l’Amour à grand déploiement!! Viva toi, elle, nous, vous, eux!!

    Répondre
  3. Edite

    Mon amour, mon beau, mon tendre, mon merveilleux amour… Amouriqui do Brasil, Grand Amour de ma vie, qu’il est bon d’être ainsi reçue pour que puisse se déverser en nous ce flot incessant d’une éternité grandissante…je me donne toute à la vie et à notre amour, et alors cela grandit encore et encore et gonfle tout en moi… merci d’accueillir, réunies, nos rivières lascives et fécondes de ce présent qu’est la cadeau de tous mes aujourd’huis. Presque je déborde, mais si bien tu m’abordes, qu’ainsi, mon coeur passionné y trouve aussi la paix de l’amour celestial… merci à toi, grand être dans ta lumière de notre terre sertie des plus beaux bijoux de la création, ici, au creux de nos mains réunies, de nos choeurs en si douces et belles chansons. Prem Ati se fait aussi appeler AmorAti… je t’aime mon amour, je t’aime. Ta belle amoure xxx

    Répondre
  4. Prashanti.

    Wow ! Touchée en plein cœur …
    Merci de te dévoiler dans ton coin le plus secret de ta vie Ati.
    Je découvre une partie de toi que je n’avais jamais lu avant.
    Quel cadeau , quelle offrande ce matin….
    Pour toi , pour ton amoureuse , pour nous et pour la vie…
    Cette plante féminine qui nous donne encore plus accès au divin ,
    nous rend débordants d’amour.
    Bonne rencontre avec tes nouveaux partenaires au Pérou.

    Répondre
  5. Paripurna

    Merci Ati pour ce partage sur ton amour, sur votre amour. Vous me toucher tendrement.
    Très heureuse pour vous deux. Vive l’amour…..
    Bonne continuité au Pérou.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s