confiance et conscience terriennes et cosmiques

12115424_1165581156815705_2822438606838274168_n

((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – SOIXANTE-DEUXIÈME

toujours au Pérou le chroniqueur mais ce matin je ne vous parlerai pas nécessairement de Pérou… quoi qu’un peu tout de même car le monde  ce n’est pas que le Pérou… mais c’est aussi le Pérou…

depuis une semaine, je suis ici pour deux rencontres interculturelles, la première qui s’est terminée hier… elle rassemblait une quarantaine de participants autochtones, en majorité d’une quinzaine de pays d’Amérique du Sud, mais aussi du Canada, de l’Australie et du continent Africain (Ouganda et Afrique du Sud)…

une riche salade de fruits humains… comme je l’ai illustré hier sur cette tribune…

IMG_1181

pendant trois jours, nous avons discuter des problèmes de santé et de consommation de substances chez les divers peuples autochtones, ainsi que des solutions possibles… malgré des situations critiques, il y a de l’espoir

en général, ce qui est ressorti de ces discussion est que les problèmes  sont complexes et divers, mais que la plupart ont été amenés par les blancs et nos corporations et notre appétit pour les ressources naturelles situés sur les territoires ancestraux de ces peuples… nos technologies et nos manières de faire ont aussi été identifiées comme sources de problèmes… pas toujours facile d’être un gringo dans le cadre de ces discussions…  mais quelques-un(e)s d’entre nous y étaient pour  faire le pont, pour entendre, pour tendre la main… surtout nous qui sommes issus du monde académique… et nous avons été accueillis avec chaleur et ouverture…

mais en parallèle de cette rencontre, puisque je suis branché, je suis aussi très au courant et préoccupé par les autres événements impliquant la France et la Belgique, qui nous aident à devenir plus conscients de ce qui se passe aussi dans les nombreux pays du Moyen-Orient…

habituellement comme ces régions sont très éloignées de nous, nous somme peu sensibles aux actes de terrorisme et autres folies humaines qui prennent place sur ces territoires… mais comme ces actes nous touchent de plus en plus près, on commence à réaliser nous aussi que ces actes ont lieu sur notre terre…

hier j’ai d’ailleurs écrit à Myriam, ma belle-soeur qui, avec sa famille, passe une année en Belgique et elle me disait qu’ils peuvent sentir concrètement les mesures de sécurité… heures écoutés du marché public, plus grande présence policière… air plus lourd qu’ils tentent de ne pas trop faire sentir aux moussaillons…

d’un côté, certains vivant dans des pays moins menacés ont peur et veulent fermer les portes de territoires qu’ils considèrent leur…comme si la terre leur appartenait… heureusement, une minorité…

et de l’autre, certains veulent ouvrir et les frontières et leurs coeurs…

même situation, différentes réactions… deux facettes de la nature humaine…

même si au Pérou, même si impliqué au coeur d’une rencontre portant sur un thème spécifique plus pointu tel que celui des problèmes et solutions en lien avec la santé et la consommation de d’alcool et de drogues chez certains peuples, je me sens profondément concerné par le sort des gens qui fuient la guerre… des gens comme eux…

12294630_10153164390307797_45764751346478996_nqui gens pourraient être vous et moi… des gens qui  fuient des actes fous… car la guerre existe et elle leur tombe la tête… bien difficile de comprendre comment la peut fait nous faire dire non à ces gens…

questionnant, confrontant et fâchant même…  difficile à comprendre… et à accepter… difficile de saisir toutes les subtilités de la situation actuelle…

pour mieux comprendre, quelques minutes de sagesse de Mooji pourraient aider… alors voici..

comme le demande l’illustration en tête de chronique, on dit que l’Univers a un plan…

la question est : nous lui fait-on confiance ? et la question se pose…

faisons-nous confiance à l’Univers ?

car parfois bien difficile de faire sens face à ce qui se passe, mais en même temps si ça se passe, on peut penser que cette situation ne peut faire autrement que de se passer… on peut bien vouloir la vie autrement, toute rose et douce, mais la vie est aussi dure et sans merci… que plus facile pour certains – nous – que pour d’autres d’extrapoler sur les causes et les raisons de tels événements et de jouer aux gérants d’estrade…

alors gratitude, appréciation, ouverte du coeur et empathie pendant qu’on apprend à faire confiance à l’univers…

oui… disons oui à nos frères et soeur qui vivent directement ces situations et accueillons-les… car la terre n’est qu’une… une nation, une famille, une terre d’accueil… malgré la violence et la peur, retrouvons notre feeling de famille… une grande famille humaine de toutes les couleurs…

toutes nations unies…

allez bon lundi, moi je pars dans quelques minutes avec ma famille multicolore du moment pour aller visiter un village isolé situé dans la jungle péruvienne… oui oui, je vais prendre des photos… et vous en parler demain…

3 réflexions au sujet de « confiance et conscience terriennes et cosmiques »

  1. Ravi

    bonne tournée en Amazonie…
    et salutations de Marika et Ravi à l’aéroport de Brasilia, en route pour le froid du nord
    et Alto Paraiso m’appèle

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s