tous et toutes des habitant(e)s du coeur du monde

12274775_10207867252429048_8425709278773160735_n

((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – SOIXANTE-CINQUIÈME

traduction : un Bouddha est un Bouddha… un Krishna est un Krishna… et tu es toi… et tu n’est pas, d’aucune manière, moins que quiconque… respecte-toi… respecte ta propre voix intérieure et suis-là

et je pourrais ajouter : un autochtone est un autochtone et moi pas – ou ne sommes-nous pas tous et toutes fils et fille de la terre  ? – mais je ne suis d’aucune manière ni plus important que quiconque, ni moins… qu’unique, comme chacun(e) ‘entre nous, que différent(e) comme tous et toutes…

si vous suivez le moindrement ces chroniques, vous savez que depuis une semaine, je participe à diverses rencontres avec des représentants de divers peuples autochtones d’une quinzaine pays et l’emphase porte en gros sur leurs méthodes de guérison…

la semaine dernière, le thème de la rencontre portait davantage sur les modalités de traitement traditionnelles en lien avec la santé en général, et plus particulièrement sur la façon d’intégrer ces méthodes traditionnelles de guérison pour réduire l’abus des substances et améliorer les habitudes de vie chez ces peuples…

le thème du second colloque, celui organisé par le Conseil Interaméricain sur les peuples indigènes, (CISEI), porte sur la santé, les rituels de guérison et la vie quotidienne… aussi organisé par Takiwasi et le Dr Mabit et sa femme Rosa…

passionnant sujet, car on peut bien prendre part à toutes sortes de rituels chamaniques en vue de guérir nos traumatismes actuels et passés, mais c’est dans le quotidien que les choses se passent, que les choses se vivent…

comment on vit sa vie au jour le jour ? comment on prend soin de son corps, de soi et des gens qu’on aime ? comment on s’alimente ? comment on prend soin de son environnement immédiat et plus large ?  etc etc etc…

si j’ai choisi cette citation ce matin, c’est qu’en tant que gringo, et universitaire de surcroit, je suis souvent confronté au fait que je ne suis pas issu d’un peuple autochtone (ici au sud, le terme Indigène semble plus courant, mais personnellement j’aime bien celui des premières nations qu’on a adopté au Canada…

et je ne suis pas un guérisseur… même si j’ai été longtemps psychothérapeute, j’ai défroqué il y a quelques années, préférant m’investir dans  la musique et les cérémonies selon la tradition religieuse brésilienne où la guérison passe davantage par les chants en groupe et moins par les soins du chamane sur les personnes…

et le fait de ne pas être autochtone est parfois confrontant ici…

car même si je nous considère tous et toutes comme membres de la grande famille humaine, tous et toutes des individus à part entière, le passé parle encore… les répercussions encore vivantes et incarnées…

et ce passé porte avec lui des traces de génocides, des traces d’exploitation outrancière de certains peuples envers certains autres… j’ai d’ailleurs eu quelques bonnes conversations avec des gens ici à ce sujet…

car je ne peux nier que mes ancêtres ont agi sauvagement, je le reconnais très sincèrement…

au fil des siècles, plusieurs gestes ont été commis, gestes qui font que nous ne pouvons être fiers d’êtres des fils et des filles de colonisateurs, soient-ils anglais, français , espagnols ou portugais, principaux conquistadores historiques ici en Amérique…

symboliquement, je suis même prêt à porter une partie de la responsabilité ancestrale, assumer une partie des torts car historiquement, ces traumatismes existent encore car il sont marqué des peuples entiers… particulièrement dans les yeux, les âmes et les coeurs de ceux qui les ont subis et de leur descendants…

mais je peux et veux faire cela, mais jusque dans une certaine mesure…

car tradionnellement, en bon petit catholique québécois que je suis (ne vous méprenez pas chers et chères compatriotes, il en reste encore des traces dans nos jeans malgré la révolution tranquille ), on peut si on le veut bien porter la culpabilité du monde entier sur ses épaules, comme ce que l’on nous a dit que Jésus a fait sur sa croix pour l’humanité, mais il y a des limites à porter sa croix… Jésus a aussi fait autre chose…

personnellement, je préfère regarder nos similarités plutôt que nos différences, sans nier que nous portons tous et toutes des saveurs différentes… sans négliger que nos peaux et nos traits ne sont pas tous des mêmes teintes…

je préfère voir et comprendre  comment je peux collaborer avec les autochtones aujourd’hui… sans jouer à l’indien, sans jouer au chamane… ce sont leurs traditions…

je ne peux, qu’à mon humble mesure, contribuer au rapprochement entre nos peuples,  faire en sorte que nos travaillions ensemble dans le respect de nos différences et dans la reconnaissance de nos similarités…

et cette semaine ici va en plein en ce sens…

ceux et celles qui sommes présents ici, nous avons tous et toutes les mêmes besoins, nous voulons tous et toutes ce qui est mieux pour nos enfants et nos proches, nous voulons tous et toutes prendre soin de la terre, tous et toutes visons le bonheur pour soi, nos proches et nos communautés et éventuellement, pour le monde entier…

je me sens clairement beaucoup proches de mes frères et soeurs autochtones que des hommes et femmes d’affaires à la peau et gênes semblables aux miens, qui sont prêts à tout pour le profit maximal sans aune considération pour la terre et ses enfants…

ce matin justement, je siège sur un table ronde en compagnie de représentant et représentantes autochtones du Canada (C-B, Ontario et Québec) et des États-Unis… c’est en ce sens que je vais m’y assoir, prêt à fumer le calumet de la paix !

aho !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s