protéger son âme ?

12294802_1196404290388702_3500934995716576632_n((( LES CHRONIQUES À BRAC ET ARDENTES )))  – SOIXANTE-TREIZIÈME

traduction: peu importe ce qu’ils nous ont fait ou ce qu’ils nous font, nous devons toujours agir en fonction de l’amour que nous entretenons pour notre peuple et notre terre mère… nous ne devons pas réagir à partir d’une haine contre ceux dont la vie n’a pas de sens ni direction… – John Trudell

je n’avais jamais entendu parler de John Trudell… et voilà qu’hier, en l’espace de quelques minutes pendant une période où je suis peu sur le web, je tombe sur cette citation et sur le vidéo dont j’ai mis le lien ci-bas… synchro dit-on ?

ce John Trudell me semble un homme intéressant à connaître, donc à fouiller davantage sur le web… dans cette période où le rapport avec les autochtones m’interpelle particulèrement suite à mon aventure péruvienne de novembre, cet homme apporte une saveur actuelle et contemporaine à la parole amérindienne… un peu à l’image de la citation de Billy Frank Jr dans la chronique d’hier..

Trudell est perspicace notamment lorsqu’il dit :

«Protect your spirit, because you are in the place where spirits get eaten…»

cette phrase me semble très à-propos… car de nombreuses personnes semblent vivre une existence sans âme… sans inspiration, sans substance, sans direction, sans connexion avec notre groupe social qui est éclaté et divisé en particules, en unités individuelles sans lien, sans liant…

la formule métro-boulot-dodo ne sonne pas très inspirante pour alimenter une existence.. mais pourtant… elle semble assez répandue…

en cette époque de surconsommation et de surcommunication (quoi qu’un peu vide), de bombes humaines un peu partout et de tueries courantes à grand déploiement aux USA, un projet de société nous manque… et il manque autant d’humanité que de spiritualité au sein de la société, notre société… mais est-elle encre nôtre cette société ? y a-t-il encore seulement société ?

car on a beau vivre en société, il ne semble pas y avoir de liant entre nous, en nous… et c’est ce que les sociétés traditionnelles pourraient nous ré-apprendre il me semble… la sensation de vivre en clan, en groupe, en tribu, avec nos frères et soeurs… dans une famille justement…

même si on nous apprend que c’est du chacun pour soi en cette jungle, notre âme n’est pas isolée… il n’y a qu’une seule âme humaine, répartie en 7 milliards de corps humains et encore plus de minéraux, végétaux et animaux…  et cette âme a soif de connexion, elle crie la solidarité, les retrouvailles… et pas seulement contre quelque chose… pas envers et contre tout… surtout pour quelque chose… avec…

mais peut-être qu’avant de retrouver ce feeling de connexion, cette grande unicité, il faut apprendre à revenir à soi, et protéger son âme car en ce monde actuel, certains esprits se font parfois manger tout rond par la machine…

alors en attendant que la machine tourne plus rond, protéger son âme ?

http://www.whitewolfpack.com/2015/07/john-trudell-explains-how-todays.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s