étincelle d’humanité

feu

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• septième

lisez ça

https://voir.ca/chroniques/sale-temps-pour-sortir/2016/01/31/la-chambre-sans-numero/

et on se reparle OK ?

et pour ceux et celles qui ne veulent pas lire (mais vous manquez une très touchante histoire, je vous aurez averti(e), c’est le récit très touchant d’une journaliste québécoise Émilie Dubreuil, dont l’appartement est parti en fumée récemment… et qui a tout perdu… et le choc que cela a provoqué dans sa vie… ça se sent à la fleur de notre peau…

des mots qui nous permettent de goûter un peu – et de loin et dans le confort – au feeling qui résulte du fait de tout perdre et d’avoir tout perdu… nous les gras durs et les choyés, bien au chaud dans notre home, le ventre plein et le coeur content… éclairant de se rappeler une fois de temps en temps…

très touchant cet article donc… qui nous donne simplement un avant-goût de ce qu’est de tout perdre… et de se retrouver dans la rue… et de vivre dans une chambre anonyme suite à un tel choc… libéré(e), mais non intentionnellement, de tous ses biens et possessions… arraché de son quotidien que l’on prend souvent pour acquis…

article très éclairant que devraient lire les gens qui s’opposent à l’accueil des gens qui tentent de se sauver de la guerre, ceux que l’on nomme avec un détachement arrogant et insensible les migrants… qu’ils soient de Syrie ou d’ailleurs…

nos frères et nos soeurs, dont de nombreux enfants – qui ont connu et connaissent encore les affres des bombes et des bombardements, les attaques meurtrières, les attentats suicides et autres déshumaniaiseries qui ne devraient pas exister si le monde était tel qu’il devrait l’être dans nos ptites têtes, nos coeurs et selon les plans divins parfaits...

le texte d’Émilie Dubreuil nous permet d’imaginer juste un peu ce que c’est que d’être dans la rue après avoir tout perdu… ce que c’est que d’avoir nulle part où aller, de ne plus rien avoir de matériel qui nous rattache au monde… qui nous relie à la matière…

car on a beau se plaindre, nous sommes chanceux et chanceuses du simple fait que rien de majeur ne se passe dans notre vie… toutes nos ptites bébelles bien à leur place… notre monde en ordre… pour le moment…

oh bien sûr, on travaille fort pour se procurer toutes ces choses et ceci est notre droit et privilège – et même un devoir selon certains – dans une société dans laquelle la consommation a remplacé le bon dieu…

mais plutôt qu’un droit, si on considérait la possession comme un privilège ? et que consommer et avoir étaient une responsabilité ? à user avec soin et modération… et appréciation…

donc, en ce matin de tempête, simple petite chronique teintée d’humanité pour nous permettre d’apprécier tout ce que l’on a, toute la chance que l’on a… du simple fait que rien de traumatisant ne nous passe sur le corps et sur l’âme en ce moment…

que quelques mots pour apprécier la chance que l’on a de simplement être au chaud, le ventre plein, entouré(e) de proches, d’ami(e)s… habitant un corps et un coeur en bonne santé…

appréciation, mais aussi et surtout ouverture et compassion pour ceux et celles qui ont tout perdu, ceux et celles qui sont en transition, en stand by, ceux et celles qui ne sont nulle part… les migrants, les sans abris, ceux et celles qu’on dit sans domicile fixe… ceux et celles qui sont à l’hôpital, en résidences, ailleurs que chez-eux…

que quelques mots pour sentir que ce monde est notre monde, notre responsabilité… que tous les humains et humaines sont nos frères et soeurs et que plusieurs d’entre eux  ont besoin de soutien, de pensées et de réconfort… de notre générosité, de notre humanité…

que quelques mots pour apprécier la chance qu’on a de simplement être… dans nos affaires, dans notre vie…

et pour se rappeler que nous, les grands favorisé(e)s de la loterie humaine, quand on a tout ce que l’on a besoin, qu’il faut aussi apprendre à déborder… et à allonger la table…

cropped-1934414_951782268192461_6657933936215042704_n.jpg

Une réflexion au sujet de « étincelle d’humanité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s