amimaginaires

12715694_10207805660591997_3528493404291783857_n.jpg

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• vingt-et-unième

traduction: tous les ami(e)s imaginaires de ma mère se trouvent sur quelque chose nommé Facebook…

salut mes imaginaires… mes amimaginaires…

en tous cas, je vous imagine ici car sinon je suis seul et je n’existe pas… pas en dehors de moi en tous cas… ou peut-être que vous êtes ici et moi là, ou moi pas là ni ici… et vous ?

si vous ne me lisiez pas, je n’existerais pas… pas comme ça en tous cas… pas en vous du moins… je n’existerais ni moins mais ni pas plus que vous sans nous…

en fait, qui nous sommes est déjà dépassé car nous ne sommes peut-être que notre futur moi qui se regarde aller en mémoire vive…

12745704_1231517570210962_4539933148325849774_n

et peut-être que ni vous ni moi ne sommes vraiment ce que nous pensons être… sommes-nous d’ailleurs ? ou d’ici ?

pour la plupart, nous ne nous sommes jamais – ou pas souvent – rencontrés et/ou ne nous rencontrerons jamais… ou jamais plus… mais notre lien est tout de même bien réel… ou pas… mais je suis ici, et vous aussi… ou pas… et alors mon message dans cette bouteille vogue à vide… et cela est tout à fait OK…

de nos jours, nous n’avons jamais rencontré certains de nos meilleurs ami(e)s car dans certains cas, nous ne nous sommes rencontrés que sur Facebook… et ceci est OK… car cela est notre réalité virtuelle… car l’amitié ne requiert pas (toujours) de se toucher la main, c’est plutôt une rencontre entre nos coeurs et nos âmes…

10434012_976010155826501_3232141695329431346_n

car nous sommes quelques-uns et zunes à nous rencontrer ici quasi quotidiennement et à s’échanger des mots drôles, des mots d’esprit ou des mots profonds, ou des images belles et parlantes sans mots…

nous sommes en lien, nous sommes pognés dans la même toile d’araignée… nous voyageons dans les mêmes étoiles et galaxies virtuelles…

récemment, quand j’ai pris une pause de FB, j’ai senti votre présence quand même,,, même si je ne surfais pas, je sentais vos vagues… vos vagues à l’âme, vos mouvements d’être, vos vagues sentiments…

car désormais, qu’on soit en lien direct ou pas, qu’on soit sur FB ou pas, qu’on soit en break ou pas, nous sommes en lien quand même… nous sommes uni(e)s pour toujours… nous sommes éternellement connectés, pour l’éternité… nous sommes liés sans fil… d’ariane…

autant les réseaux sociaux et les blogues sont virtuels et éphémères, autant notre connexion est néanmoins réelle… néant moins, et en plus, nous sommes partout et tout le temps ensemble..

nos âmes sont liées, nos esprits unis… nous ne sommes qu’un, qu’une… le et la même affaire, la même patente… toi c’est moi et moi itou… moi chez-vous, vous en moi… moi c’est vous, hein c’est fou ?

bonne vie imaginaire à vous… car existons-nous vraiment ?

en tous cas cette chronique n’est qu’illusion…

Une réflexion au sujet de « amimaginaires »

  1. Prashanti.

    Qui suis – je ?
    OÙ suis – je ?
    Un exercice à repérer quotidiennement pour rester groundé .
    Où s,envoler dans une grosse baloune remplie d,illusions .

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s