corps en âme

13226861_10154855161418989_2302470375388360074_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• quatre/vingt/septième

ton âme ne loge pas dans ton corps, c’est ton corps qui baigne dans ton âme – Alan Watts

ça ne vous blast pas l’Esprit ça vous ?

depuis quelques années, je commençais à m’identifier de moins en moins à mon corps, et davantage à quelque chose comme une âme… un nuage de vie, une présence qui sent, une certaine forme sans forme de perspicacité existentielle… floue, mais de plus en plus vraie…

c’est qu’avec les années qui passent, le corps flétrit et ralentit et s’en va lentement et sûrement chez le diable (car le paradis, ai eu trop de fun dans la vie pour aller là ;-), et back vers la terre ou le feu… car on réalise que ce corps qu’on nous a prêté jadis n’est pas éternel et qu’il nous sera retiré éventuellement… back order…

d’ailleurs, certaines âmes changent de corps comme d’autres changent de char… car finalement, un corps c’est comme un char de location… quelques années d’usure et on remet au concessionnaire divin pour du nouveau… en fait c’est lui – ou elle – Dieu I mean – qui nous le reprend au moment opportun… pas de contrôle sur le bail de location… bye bye boss…

et voilà que moi, douce âme qui pensait naïvement commencer à se souvenir que finalement je ne suis pas un char – oups excusez, un corps – ce monsieur 100 Watts m’annonce tout à coup que je ne suis pas une âme dans un corps mais que c’est mon corps qui est lové dans mon âme…

alors notre âme est plus grande que notre corps ? notre âme enveloppe de notre corps ?

moi qui pensais que notre âme était une toute petite affaire, déposée en corps un peu avant notre naissance et que l’on trainait partout où le corps allait…

alors que ça serait plutôt mon âme qui engloberait mon ptit corps et qui le transporterait un peu partout sur cette terre… ou là là ? ici…

car que ça soit âme en corps ou corps en âme, toujours ici… body and soul…

mais alors qu’est-ce qui voit la vie ? qui ressent ? qui pense ?qui observe ? qui vit ?

guili guili…

avec le départ éventuel de notre amie Amala qui nous chuchote fort ces temps-ci, cette mort qui nous chuchote son doux coucou à l’oreille, qui nous parle dans la face jusque dans l’âme, on revoit nos priorités, on se repositionne face à la mort… ou n’est-ce pas plutôt la mort qui nous fait nous r’tourner dans nos shorts ?

car la mort a cette manie de nous bouleverser avec fracas et tout en douceur… la mort s’infiltre dans nos vies par nos ami(e)s et nos proches et vient nous chatouiller l’âme et le corps… doux rappel du but final…

la mort nous fait nous questionner sur nos priorités, elle chamboule nos positionnements, elle nous fait nous retourner sur notre posture existentielle même…

rien comme la mort pour nous remettre en vie…

que ça soit au sein d’une âme dans un corps ou dans le cadre d’un corps dans une âme, peu importe… la mort c’est la vie et on verra bien au moment du passage qu’est-ce que l’un et l’autre… âme ou corps, corps et âme…

pour le moment, on annonce du beau temps pour ce long week-end… alors vive le soleil, vive les jardins, vive le plein air, vive la forêt et les fleurs…

et vive les bibittes qui viennent de débarquer pour l’été… car ces dites bibittes, mieux que quiconque, ont le tour de nous rappeler que nous vivons bel et bien dans un corps…

tchin tchin à nos cors aux pieds… et à notre grande âme…

et damn les bibittes ! et bizz bizz chez-vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s