vérité, amour et autres petits mensonges

13239256_1151334778231123_4654157936604418957_n

••• LES CHRONIQUES DU GRAND N’IMPORTE QUOI ••• quatre/vingt/dixième

traduction : le/la vrai(e) chercheur(e) de vérité ne cherche jamais la vérité… au contraire, il/elle ne fait qu’essayer de laisser aller tout ce qui n’est pas vrai, authentique ou sincère en soi…et lorsque son coeur est prêt, purifié, l’invité arrive… – Osho

voilà pourquoi Osho is my man… en 20-25 mots, il dit tout… tout ce qu’il y a à dire, droit au but, net fret sec… pas de flafla, pas de tataouinage… et souvent même il dit ce que l’on ne voudrait surtout pas entendre…

en ce cas spécifique de quête de vérité, en effet, qui sommes-nous pour prétendre chercher LA vérité ?

avec quelle arrogance peut-on affirmer chercher quelque chose dont on ne saisit même l’immensité ? car aucune idée à propos de ce qu’est la vérité… un mystère insoupçonné…

car on ne peut chercher que ce que l’on connait déjà… impossible de chercher quelque chose d’inimaginable, quelque chose au-delà de notre pouvoir d’imagination…

oh ! on peut bien tenter de deviner ce que l’on cherche, ou encore prendre ce avec quoi on est familier un peu, l’améliorer un peu – ou beaucoup selon notre capacité d’imaginer – et partir après…

mais on ne fera probablement qu’imposer ce que l’on pense être une des multiples vérités comme LA vérité… quand on a une idée de la vérité dans les yeux, on cherchera confirmation… et projèterons notre idée de LA vérité sur tout ce qui bouge, ou encore sur quelque chose d’immobile l’une des nombreuses facettes et déclinaisons de la vérité…

car pas de vérité sans mensonge… et s’il existe une vérité, LA vérité, elle ne peut se trouver qu’au-delà des vérités mondaines et des tout aussi nombreux mensonges…

la vérité ne peut se mentir à elle-même…

et de toute façon, ce qui est vrai pour l’un(e) risque de ne pas l’être pour l’autre… comme si on avait chacun chacune nos petites vérités… pas certain que ça ne fonctionne ainsi…

tenez, moi-même le premier, je dis et divague dans les petits mensonges et autres petites torsions de réalité, dans mes propres petits arrangements de la vie… car je disais plus haut que Osho is my man… mais dans les faits, je ne peux dire que I’m a man of Osho

car Osho disait souvent à l’époque qu’un(e) disciple ne peut choisir son maître, car comment un aveugle peut-il choisir celui ou celle qui voit ? makes sense beloved master…

un disciple ne peut en effet prétendre avoir choisi son maître comme un(e) chercheur(e) de vérité ne peut prétendre chercher LA vérité, ni même aucune vérité d’ailleurs pour les besoins de la cause… alors humblement I say :  I’m a man of Osho

on est que disciple comme on ne peut que se préparer à recevoir LA vérité, une parcelle à la fois, ou d’un coup c’est possiblement selon…

on ne peut qu’être un hôte, une hôtesse où la vérité aura l’envie d’aller se faire voir…

on ne peut que se préparer et attendre… patiemment… sans trop d’attentes… sur le qui-vive, en standby…

mais en prenant soin auparavant de laisser fondre nos illusions à propos de la vérité, une à une, lentement mais sûrement… en laissant aller les idées préconçues qui nous font prendre pour LA vérité les nombreux mensonges séducteurs, les nouvelles tendances, les saveurs du moment…

car si vérité il y a, elle ne peut qu’être éternelle il me semble, elle ne peut qu’être omniprésente, transcendante… et évidente…

ou peut-être que LA grande vérité s’est déguisée pour se cacher en d’innombrables petites parcelles de petites vérités toutes simples… car peut-être qu’un gros motton de vérité serait trop difficile à avaler d’un coup pour nous petites têtes de pinottes ?

peut-être même que LA vérité s’est cachée en mensonge pour nous jouer un tour ? pour nous forcer à faire le tour de la question jusqu’à ce que l’on s’épuise et qu’enfin, on arrête de courir partout et alors, euréka, elle se révèle à nous ?

car LA vérité ne peut qu’être toujours là sous nos yeux, toujours ici sous nos pieds… du moins il me semble qu’elle ne peut pas être ailleurs…

que des peut-être, only maybes babies

alors on continue à mettre la table, sortant notre plus belle coutellerie, notre set de vaisselle de Noël et nos habits du dimanche… car lorsque la grande dame viendra, on est mieux d’être prêt(e)…

mais finalement, peut-être aussi que LA vérité n’existe pas ? peut-être qu’elle s’est simplement déguisée en amour ? et que le reste n’est que confusion imaginée ?

13233055_620638588085223_8784940168655988234_n

Une réflexion au sujet de « vérité, amour et autres petits mensonges »

  1. Prashanti

    Se préparer le cœur pour que l’invité nous rende visite ….
    Ouvrir pour laisser entrer l’air .
    À pleins poumons .
    Pour vivre jusqu’à notre dernier souffle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s