faibellesse

13699948_1288949521145163_4783106864690211085_n

///////////////// les chroniques du ptit qui ///////////////// la dix-septième

traduction : la faiblesse est beauté… – Osho

ouch, difficile à s’avouer ça…

pendant longtemps, j’ai été reconnu comme un tough

récemment justement, une amie ne m’ayant point vu depuis faible lurette me disait qu’elle m’avait toujours perçu comme un bully – le fait que je sois taureau et buffle dans quelques horoscopes y est peut-être pour quelque chose ? – mais elle disait qu’elle me voyait autrement depuis quelques temps, notamment grâce à mes écrits et ma musique… ça doit être l’âge… ou ce que l’on nomme maturité…

mais hier, dans une des rares altercations hautement émotives qui ponctue ma vie désormais, avec une personne très chère à mon coeur, mon inner Hells Angel s’est réveillé pour les besoins de la cause… vieux motard qui jammait… mais pas toujours juste la cause… et je me suis vu remettre froque de cuir, armure, bouclier et autres outils guerriers et monter à la charge sur mon Harley

plutôt que de sentir la douleur dans mon ptit coeur de rockeur et d’entendre et recevoir les mots qui me parvenaient de mon miroir du moment, j’ai aveuglément foncé tout droit devant et toutes voiles ouvertes et j’ai passé à l’attaque… pas par des gestes, non pas mon style… par la contraction, par la fermeture, par le jugement, par la peur… j’ai retraité à l’intérieur de moi… et j’ai fermé la shoppe de mon coeur pour quelques brefs petits moments mais oh combien importants d’éternité…

immédiatement, des images anciennes, enfouies très très loin, tout juste là, ici, au repli du creux de mon coeur mou et moumoune… et sont remontées des images encore liées à des expériences souffrantes de cette vie… des images attachées à des émotions, à des souvenirs… et moi, encore attaché à elles… sans que je ne le sache… ni comment ni pourquoi…

alors que la situation actuelle n’a fait que les réveillées, ces carcasses d’émotions enfouies dans ma cour à scrap intérieure me sot remontés au coeur et au visage, et ont repris leur place, pour se consumer et s’envoler immédiatement en fumée… et j’ai alors senti la douleur, la peine, la craque au coeur, la peur intense qui se cachait en moi… moi le big shot ancien thérapeute confrontant, moi Ti-Jos qui pense parfois tout connaître…

et moi qui pensait que la cour à scrap était vide… et j’ai alors compris dans mes trippes cette très pertinente affirmation de James Baldwin (personnage à découvrir en passant) :

13718748_992233147561442_6580516135585954626_n.pngj’imagine que la raison pour laquelle les gens s’attachent avec autant d’entêtement à leur haine est qu’une fois que cette haine sera liquidée, ils seront forcés de sentir et d’assumer leur douleur…

car à la guerre, la meilleure défense est peut-être l’attaque… mais pas en amour, pas dans les affaires du coeur… car pas une business l’amour…

alors vlan… hier, en touchant à cette douleur, le mur a craqué, flanché… et ati Dumpty est tombé su’l cul… et est monté dans son coeur… bing ! comme le gong du Parc Belmont !

et alors la beauté qui accompagne cette re connaissance est qu’une fois que la peur – et la douleur qui l’accompagne probablement toujours j’imagine – est révélée puis acceptée et reconnue, la guérison est immédiate, instantanée, le take-off immédiat… toute l’énergie que l’on déploie – sans même le savoir – à ne pas approcher cette zone sensible est libérée et peut atteindre le coeur de soi… et la lumière peut jaillir jusqu’aux étoiles… accompagnée de liberté et de légèreté…

et c’est ici que la citation d’Osho ci-haut prend tout son sens…

car se permettre d’être faible, vulnérable, de choisir l’amour au-delà de la peur, c’est faire preuve d’intelligence, d’humanité… être faible c’est être beau et belle… et être faible, ça demande énormément de courage…

encore une fois, moi qui croyais avoir tout compris au sujet de mon ptit moi-même qui voudrait être calife à la place du calife, j’ai réalisé que ma toughitude solidement intégrée en ce corps n’est rien d’autre qu’une forme de protection… protection qui fut utile dans un passé que je pense parfois lointain mais qui n’est au fond jamais très loin du coeur, et de la vieille peur qui s’y terre… vivement un trou dans les nuages…

alors je continue et j’apprends et ré-apprends à faire confiance à l’amour… j’apprends à sortir du chemin tracé droit devant que j’avais déjà pavé jusqu’à la mort de mon corpsen retraite hermite et hermétique… et je contemple la possibilité de changer de track, de prendre un chemin de travers qui me surprend moi-même ainsi que ma tête, car c’est l’amour qui m’y appelle… et l’amour, c’est le coeur qui le comprend…

si les armures sont très pratiques pour faire la guerre, ce qui se déploie devant nous n’est pas un champs de bataille…

et probablement que les plus faibles sont, dans le fond, les plus forts…

5 réflexions au sujet de « faibellesse »

  1. Ravi

    merci pour cette livraison de «faiblesse»….
    être laisser labourer jusqu’à la moelle…..
    quel cadeau d’homme….
    être totalement yang pour être aussi yin…..

    je suis touché par le rocker du cœur que tu es….
    honoré de connaître le God Angel

    Répondre
  2. Samano

    Le courage du cœur c’est d’embrasser sa vulnérabilité, sa fragilité sa  » faiblesse  » C’est prendre le temps de contempler sa cour à scrap . C’est faire le tour de son cimetière intérieur !
    Merci pour le miroir…miroir, miroir dis-moi comment sortir du labyrinthe ?

    Répondre
  3. Paripurna

    Merci de te livrer si humblement à nous. Bien d’accord que les armes ne sont pas tjrs nécessaires. Le coeur ouvert c’est ce qui fait notre force.

    Répondre
  4. Prashanti.

    Wow !
    Ça me rappelle que les armures furent pour moi . bien nécessaires …
    Le plus important c’est de réaliser que maintenant ,
    je peux … peut-être enlever les visses rattachées au métal , pour me laisser toucher autrement ???
    Merci de te dévoiler ainsi ….

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s