petites zenneries diverses

13769631_10154304995802731_8288084853623594767_n

//////////////////////// les chroniques du ptit qui //////////////////////// la vingtquatrième

traduction : dans le monde du Zen, on ne trouve pas les réponses, ce sont les questions qui s’estompent …

chronique dédiée à mon amie Chandrakala… simplement comme ça, out of friendship

ah ce cher zen… mais qu’en est-il vraiment de ce zen en question ? point de réponse…

traditionnellement et historiquement, le zen se faisait discret, se terrant dans quelques monastères japonais, se diffusant du maître au disciple à petite échelle, probablement surtout aussi par la voie orale, comme ce fut le cas de plusieurs pratiques chamaniques…

mais depuis que le zen se transige en gros et à la bourse  et qu’il se vend chez Ikea –  ce que McKenna nomme le zen that sells – le zen a perdu son âme… du moins on l’a travesti sous diverses commidités… transgenre le zen dorénavant… en effet, dorénavant le zen s’achète partout ou presque… plus qu’il ne se pratique en tous cas il me semble…

je connais peu le zen, quoi qu’il m’intéresse depuis de nombreuses années… j’ai entendu Osho en parler, nous présenter de nombreux maîtres zen, nous raconter des histoires zen… depuis longtemps on a le zen sur le bout de la langue…

puis grâce à une quinzaine de satoris en une trentaine d’années, le zen a subtilement tracé un chemin en moi… je ne sais toujours pas ce qu’il est elle – ou peut-être que le zen est plus féminin que masculin ? – mais les questions tombent les unes après les autres…

les réponses sont non seulement de moins en moins importantes, même les questions se mettent à fondre… ce courant oriental qui a bien changé depuis sa venue en Occident mais je sens que l’esprit du zen est encore bien vivant…  probablement que l’esprit zen est resté intact mais qu’il nous faille le fouiller davantage…

je vous disais récemment, à mon retour du satori, que mon koan pour cette année était: qui suis-je ?

et récemment, en lisant Jed McKenna (que je ne vous recommande vraiment pas si vous voulez garder un minimum de santé mentale, de même que quelques principes spiritualistes et/ou mystiques un brin censés), je suis tombé sur sa proposition de concevoir un peu différemment le koan qui suis-je – who am I ? en anglais…

il invite ses lecteurs à concevoir le who am I ? soit qui suis-je ? en what is me ? qu’est-ce que moi, qu’est ce moi ?… cette proposition m’a plu… car elle présente une autre vue du koan…

si qui suis-je me semble plus actif, impliquant plus directement le sujet dans le questionnement, nous engageant soi dans le processus direct de la quête… encore un je…

tandis que la formule qu’est-ce que moi ? fait du moi une chose, il transforme le moi en boule de plasticine que l’on peut moduler plus facilement à souhait… il nous permet de jouer du moi mais avec une distance, de le manipuler davantage comme un élément extérieur à soi… plus de je, qu’un petit paquet de moi…

comme je disais je ne suis pas un expert du zen… qu’un néophyte mais affichant toutefois un grand intérêt pour la chose zen… et pas seulement les illustrations que j’ai toujours adorées… ni les petits jardins avec gravier et chandelle…

j’aime le zen car il – ou elle – est mystérieux… inssaisissable, inclassable malgré que certains de ses symboles soient vendus en magasin et commercialisés…

j’aime le zen car il me semble que l’on ne pourra jamais mettre la main dessus… au contraire, tel un koan, le zen semble toujours nous glisser entre les mains…

alors je vous souhaite une zen de belle journée…

 

Une réflexion au sujet de « petites zenneries diverses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s