doux leurre et pleine d’amour

14138252_10154349560966211_8973590556120463488_o

///////////////////////////////////////////// les chroniques du ptit qui
///////////////////////////////////////////// la quarante-cinquième

OK petit bilan peine d’amour… ça fait longtemps que je ne vous ai donné des nouvelles de mon coeur…

en 1000 morceaux il a volé, re volé, éclaté, s’est brisé… et en aucun morceau il est revenu… plus de morceau, qu’un coeur tout, qu’un coeur doux… un coeur fou qui sait que l’amour dépasse une seule personne, un coeur fou qui sait que l’amour ne concerne personne, en particulier… car l’amour est fou et la folie voit grand… la folie prend tout…

car pour pouvoir s’envoler et voler, on doit laisser aller, lâcher le monde après lequel on se tient, le monde auquel on tient…

556494_10151071159377797_941622844_n.jpg

comme l’enfant qui fait ses premiers pas, comme l’oisillon qui se craque la coquille, comme ce même oisillon que la maman oiseau sacre en bas du nid… tous de grands gestes de courage et de foi…

comme un coeur brisé qui s’ouvre de nouveau à l’amour après la craque, après la peine… sans se pitcher full love évidemment, mais en redevenant ouvert après la période de gestation, simplement disponible, discrètement réceptif… en attente sans attente passive et patiente car l’amour est toujours et partout… en commençant par soi-même…

car la peine ramène à soi, au coeur de soi… la peine d’amour nous renvoies à nous-même… elle nous ré-apatrit dans notre contrée intérieure, recentre sur l’essentiel, nous fait laisser le non-essentiel… pour ne conserver que ce qui compte, ce qui importe, ce qui nous constitue… défaire pour refaire, pour mieux faire, pour ne plus faire quoi que  ce soit… car l’amour n’a que faire, l’amour est, l’amour n’est…

Osho disait que l’amour n’est pas une relation mais plutôt une disposition intérieure.. et comme l’émission de télé de notre enfance, Osho a raison… quand il parle d’amour, quand il parle de l’amour…

l’amour ne concerne initialement personne d’autre que soi…

l’amour est une qualité de relation à soi-même, qui se traduit ensuite au monde entier… car nous portons le monde entier en soi, et la qualité de notre amour envers soi se reflète sur le monde… simple comme bonjour et bonjour amour…

rien comme un coeur brisé pour se ramasser au plancher KO puis OK – pour se rapatrier, pour se retrouver tout entier… car à chaque visite au plancher, on se ramasse, on se pick up, on se refait… plus à jour, plus juste, plus actuel… on dump le vieux stock, on fait ménage en soi… on sort les grosses poubelles…

alors lecteurs/trices, la peine de l’amour n’a pas achevé le chroniqueur… au contraire, le chroniqueur a fait le plein d’amour… sa cage thoracique est pleine d’amour, de même que le reste de son corps, de son esprit et de son âme…

oh que non ! je ne vous souhaite peine qui vaille… mais si jamais votre coeur demande expansion et ouverture, écoutez-le, lâchez-le lousse…

et ici, en rappel, éloge du coeur brisé selon Gangaji…

salut les coeurs…

3 réflexions au sujet de « doux leurre et pleine d’amour »

  1. samano

    en direct de Paris par un fort beau samedi matin ( Le roi soleil est avec nous ) une citation de Rumi : Brise mon cœur pour qu’il est accès a l’amour infini!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s