simplement

14484952_896586540477183_3645505234950230571_n

/////////////////////////////////////////////////////////////////// les chroniques du ptit qui
////////////////////////////////////////////////////////////////// la SoixanteSeptième

traduction: je veux vivre simplement… m’assoir sur le bord de la fenêtre quand il pleut et lire des livres à propos desquels je ne subirai aucun examen… peindre juste comme ça, avec rien à prouver… je veux écouter mon corps, m’endormir lorsque la lune est haute et me réveiller lentement, avec nulle part où devoir aller en vitesse… je ne veux pas être mené par l’argent, ni par le temps, ni par aucune contrainte imposée par la société… je ne veux qu’être, sans frontière et infini(e)…

quelle affirmation… tous les buts du monde sont inclus dans ces quelques phrases…

je veux vivre simplement…

oui, vivre, simplement… naturellement… insouciemment… doucement… librement… manger, boire, respirer, prendre des marches, jouer musique et chanter à partir du coeur… et résonner musette… excusez-là…

m’assoir sur le bord de la fenêtre quand il pleut et lire des livres à propos desquels je ne subirai aucun examen…

oui, prendre le temps, le temps de lire – pas que sur cet écran, ni celui d’un Ipad ou d’un cellulaire – non tenir un livre dans ses mains, et même s’endormir avec le dit livre… et appréciez la pluie, la lenteur du temps qui ne passe jamais vraiment, que nous qui passons, que nous… 

peindre juste comme ça, avec rien à prouver… faire des barbeaux s’il le faut, peindre naïvement comme un enfant, faire des grabouillis, des innocenteries artistiques, se laisser faire faire de l’art naïf… pour le simple plaisir de colorier la vie… et utiliser autre chose que des mots pour exprimer, s’exprimer…

je veux écouter mon corps, m’endormir lorsque la lune est haute et me réveiller lentement, avec nulle part où devoir aller en vitesse…

oh je sais bien ce n’est pas tout le monde qui a cette chance et ce privilège de se réveiller en vitesse… mais même si on doit aller travailler chaque matin responsabilités financières obligent, au moins apprécier les matins oz cela est possible…

personnellement j’ai cette chance de travailler de la maison et j’apprécie à chaque matin que le bon yable amène… vivre sans horaire, vivre sans temps… vivre sans horloge, ni cadre temporel… suivre le soleil, et la lune, et le reste du cycle naturel…

je ne veux pas être mené par l’argent, ni par le temps, ni par aucune contrainte imposée par la société…

on dit que le temps c’est de l’argent mais si le temps n’existe pas, alors qu’est-ce que l’argent ?  n’être mené(e) par aucune contrainte ? tout à fait…

car même si toute incarnation implique nécessairement certaines obligations, visons à se laisser guider par la vie… de plus en plus du moins… de moins en moins décider et de plus en plus se laisser guider, se faire mener par le bout du nez… abandonner les verbes devoir et falloir… que vouloir… et pouvoir…

je ne veux qu’être…

oui, qu’exister, tout simplement, pour finalement simplement être, que n’être, tout simplement… naître à soi-même, se donner la vie, se créer et se recréer, à chaque instant… cour de récréation…

sans frontière et infini(e)…  mais aussi et surtout sans croyances, sans limites mentales, hors des schèmes anciens et sans fondement qui nous gardent prisonnier du passé, de nos conditionnements, de ce que l’on sait avec la tête… et retrouver cette intelligence du corps, cette sagesse du moment, ce moment qui sait toujours ce qui est juste…

apprendre à répondre plutôt qu’à réagir, apprendre à faire ce qui est juste, ou plutôt à laisser se faire ce qui est juste, à se laisser faire faire par ce qui est juste…

car la vie est intelligente, la vie possède sa propre logique interne et si on peut apprendre à la laisser faire, à se laisser faire, se laisser vivre, simplement, naturellement, le vie sera. la vie se vivra à-travers nous, et que sera sera…

pour que de plus en plus, avec le temps qui passe même s’il ne passe pas vraiment, pouvoir apprécier simplement l’être, et de moins en moins s’en faire avec le paraître…

14517348_10209589056335776_6791155862577472376_n.jpg

Une réflexion au sujet de « simplement »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s