amour éternel

1383000_283103308488014_1168247449_n

///////////////////////////////////////////////////////////////////////// les chroniques du ptit qui
//////////////////////////////////////////////////////////////////////// la SoixanTreizième

si ça vous dit de lire avec de l’amour sonore en arrière plan…

 

traduction : lorsque le coeur ouvre complètement, vous découvrirez la force la plus puissante de l’univers – votre présence éternelle d’amour

drôle car il y a quelques jours, je postais une citation de Bouddha qui disait que toute forme de vie est temporaire et qui se demandait pourquoi on devrait s’en faire avec quoi que ce soit qui ne soit que temporaire…

vous ne vous en souvenez pas ou n’avez pas vu ? OK la revoici la revoilà…

14368766_10154559173586241_8436383988326937480_n

sans vouloir contredire Bouddha – sorry buddy – il y aurait donc quelque chose de permanent…

alors faisons-nous en pour l’amour… faisons-en de l’amour… en masse… que ça…

pas la première fois que je lis quelque chose de semblable… à défaut de l’expérimenter encore pleinement…

en ce sens, on dit d’ailleurs que la seule chose qu’on peut amener avec nous lorsque l’on meurt est l’amour que l’on a partagé ici sur terre de notre vivant… l’amour serait notre seul bagage inter vies… notre unique héritage…

seulement l’amour que l’on pourrait conserver avec nous, comme si cet amour formait notre âme, comme si cet amour s’accumulait pour éventuellement former un conglomérat énergétique autour de notre âme… à moins que ce soit notre âme qui devienne amour… cette âme qui deviendrait alors de plus en plus pleine d’amour…

bye bye peine d’amour, vive le plein amour… comme certains(e)s cherchent la pleine conscience, peut-être que l’ultime quête est plutôt le plein amour…

personnellement, je suis en train, lentement et graduellement, de découvrir cette présence d’amour éternelle en moicette qualité qui ne concerne pas nécessairement une seule personne, ni même personne en fait…

même si ça concerne soi-même en premier lieu car cela est incontournable…

une sorte d’amour pour soi tellement grand que cet amour s’étend à la vie entière, davantage comme une qualité de présence amoureuse qu’une relation à autrui ou autre chose… un amour envers toute forme de vie, particulièrement la nature qui nous entoure… une simple appréciation de ce qui est, pour ce que c’est… tel quel, sans condition…

car comme dit Osho – et plusieurs autres sages de même acabit –  l’amour n’est pas une relation à autrui, l’amour est davantage un état personnel…

l’amour serait donc davantage une façon d’être, de vivre, de respirer… l’amour serait ce qui nous constitue fondamentalement… le seul bagage que l’on transporterait d’une vie à l’autre… l’amour est le magma de vie dans lequel on baigne, du ventre de notre mère à notre lit de mort… tout de la vie est amour…

on dirait qu’on ne fait que l’oublier en cours de route, pour mieux le retrouver éventuellement… mais parait qu’il est même essentiel de l’oublier car en le retrouvant, il retrouve toute sa valeur, toute sa richesse… rien comme perdre ou manquer quelque chose pour l’apprécier à sa juste valeur…

alors essentiel de se briser le coeur – ou de se le faire briser c’est selon – afin qu’il ouvre complètement…

c’est la beauté de ce que l’on nomme les peines d’amour – en anglais broken heart – pour permettre au coeur de prendre de l’expansion, d’ouvrir, de grandir, de prendre du poids jusqu’à devenir obèse… pour éventuellement passer d’un coeur gros à un grand coeur… immense, infini, universel…

blaster le coeur d’amour afin que le coeur devienne plus lourd que la tête dans la balance… afin qu’il prenne le contrôle de notre vie, qu’il guide et sous-tende toutes nos actions… pour vivre mené(e) par le bout du coeur…

et qu’il sorte du temps et de l’espace this little heart of ours, qu’il devienne réellement éternel… car pas de petit coeur personnel au fond, qu’un seul et même coeur, le coeur du monde… partout, et pour toujours…

s’ouvrir le coeur pour dépasser la temporalité, la dualité amour/haine, qu’il soit supérieur à tout ce coeur… qu’il enflamme toute vie, toute parcelle de vie à laquelle nous nous frottons… que plus rien ne soit exclus de l’amour que l’on porte aux choses et aux gens… car le coeur est inclusif…

et lorsque l’amour prend le contrôle de notre vie, il squatte non seulement notre coeur, mais il se loge partout, jusque dans nos yeux qui teinte notre regard d’amour et de bienveillance envers tout… notre regard devient plein d’amour, et tout ce que l’on  voit devient amour…

et on passe alors de la tête au coeur, avec du coeur au ventre, le ventre plein d’amour, les trippes amoureuses…

oui…

lorsque le coeur ouvre complètement, vous découvrirez la force la plus puissante de l’univers – votre présence éternelle d’amour

2 réflexions au sujet de « amour éternel »

  1. Prashanti .

    J’appelle cette présence dans ma quête de vision ….
    Le temps est venu de devenir une Femme .
    Au-delà de toutes mes relations.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s