résonance

13887092_10154477964015982_877608103327423206_n.jpg

• cronica Numéro treize

traduction : on ne peut mesurer l’amour en temps… on mesure l’amour par la transformation… parfois les plus longues connexions sont porteuses de peu de croissance… alors que certaines des plus brèves rencontres transforment tout… le coeur ne porte pas de montre… il est éternel… il ne s’attarde pas à savoir depuis quand vous connaissez quelqu’un… il s’en fout si vous fêtez un 40 ème anniversaire s’il n’y a pas de jus dans la relation… le coeur recherche la résonance… une résonance qui l’ouvre, qui le vivifie, une résonance qui ramène à la maison… et lorsqu’il le trouve, la transformation débute… – Jeff Brown

voilà c’est fait… le coeur sonne et résonne…

un autre feitio de complété… 10 jours de cérémonies, de chants, d’introspection, de creusage en soi, de déracinement, d’élévation de l’âme, de craquage de coeur …

lors de ma première rencontre en corps avec Osho en 1983, la digue de mon coeur avait craqué… et comme une Madeleine j’avais pleuré toutes les larmes du désert de mon coeur…

ma rencontre avec Darshan est de cette nature… les mêmes larmes… peut-être est-ce toujours la même grande lame de fond, une grande larme de fond… une larme de destruction massive qui emporte tout obstacle sur son passage…

au cours des derniers jours, la même grande craque cosmique s’est réouverte en mon for intérieur… fort intérieur… mais qui ouvre sur l’infini…

mais peut-être en fait qu’elle ne s’était jamais refermée cette craque… que lentement recouverte d’une mince couche de vie et de poussière d’étoiles sans jamais vraiment se refermer complètement… car une telle fissure ne se referme jamais… craque un jour craque toujours…

ce type de fissure qui ouvre sur l’univers entier… par laquelle toute le vie entre en soi… cette sorte de craque qui laisse passer la lumière des cieux et le souffle des anges…

alors voilà mon coeur où tu en es aujourd’hui… à réouvrir sur le mystère… sur la connexion avec le plus grand que toi… avec le plus que plus grandiose… sur du plus qu’espéré, du plus qu’imaginable… de la grande vie magie-nable…

vous remarquerez peut-être que j’ai ajouté un Supino à mon nom…c’est le nom de famille de ma maman… depuis mon passage à Sorocaba, au sein de ma nouvelle famille italo-Brésilienne, où j’ai été adopté par une nouvelle Mama, mama Sonia… comme une Amazonia pour son ati gars… l’arbre a retrouvé sa forêt…

alors ce matin j’ai décidé de confirmer cette retrouvaille de souche…

je peux dire que ce voyage est marquant… il y avait un avant… et il y a désormais un maintenant…

sur ce, par ces mots qui ne peuvent rendre compte ni conte du passage actuel, je vous salue bien bas du haut de mon humilité retrouvée…

2 réflexions au sujet de « résonance »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s