coração puro

16387332_10154989667613685_639913650372616445_n.jpg

• cronica Numéro quinze

traduction : tu verras en ce monde ce que tu portes en ton propre coeur

ce matin, c’est un post d’un précieux ami FB (que je n’ai jamais rencontré de corps mais souvent  virtuellement, et avec qui je partage l’amour du Brésil, et lui d’une Brésilienne en particulier qui j’imagine l’a fait s’installer ici) qui m’a inspiré cette chronique…

en lien avec ce que je vis ces temps-ci, car je rencontre souvent certaines impuretés en mon coeur en ce voyage au fond de mon âme ici au Brésil,  mais aussi en lien avec la haine qui circule sur toutes les ondes du monde… notamment celle qui a frappé à Québec dimanche… et qui semble en révéler davantage portée dans les coeurs humains…

d’ailleurs on dirait que le coeur humain est celui qui semble pouvoir porter le plus d’amour, mais aussi le plus de peur, qui est à mes yeux davantage le contraire de l’amour que ne peut l’être la haine…

cet ami FB en question a posté quelque chose au sujet d’Atisha, une disciple de Bouddha et un maître à part entière… et ça a allumé la flamme en mon coeur…

c’est qu’Atisha a toujours été lié de près à mon coeur… comme mon nom complet de disciple reçu en 1983 de la part d’Osho (ou de l’une de ses fonctionnaires probablement car nous étions nombreux et nombreuses à refroquer à l’époque) fut Atiharsha, je me suis toujours senti près d’Atisha… j’ai d’ailleurs retranché la section Harsha de Atiharsha lorsque j’ai vécu en Europe dans les années 1980 car le Harsha sonnait trop dur lorqu’il sortait de la bouche des Allemands 😉

mais revenons à Atisha, et surtout à sa fameuse méditation du coeur… que j’ai toujours pratiqué on & off depuis 35 ans quand quelconque  motton montait en mon coeur, ou en ma tête avant qu’il ne cogne à mon coeur…

c’est que trop souvent, lorsqu’on croise douleur ou négativité, soit en soi ou en dehors, le premier réflexe et de rejeter cette énergie à l’extérieur de soi… d’ailleurs certaines techniques de méditation incitent à inspirer l’amour et le positif et à rejeter la haine, la peur et tout ce qui est négatif…

sauf que si tout le monde pratiquait cela, le monde deviendrait rapidement un grand dépotoir… peut-être ce qui arrive en fait, notamment avec les réseaux sociaux… mais cela est une autre histoire…

gross modo (technique expliqué en détails plus bas), la méditation d’Atisha invite à respirer toute la négativité – tout d’abord la personnelle, puis celle du monde entier – en son coeur et de laisser l’amour qui s’y trouve transformer cette négativité pour expirer pour soi comme pour le monde amour et compassion… une respiration à la fois…

beau non ?

car le feu du coeur a ce pouvoir ultime de transformation… y brûle en chacun une flamme qui peut tout transformer, même le pire, même le fou… et cela s’applique autant à notre propre négativité, qu’à celle qui sévit en ce bas monde… et il semble en sévir pas mal ces temps-ci…

alors voilà mon ptit motton de sagesse pour aujourd’hui inspiré de FB et de mon ami Richard…

moi, je vous laisse, je m’en vais respirer la misère du monde en mon coeur d’ati…

_______________________

La méditation du Coeur d’Atisha
Par Shakina
dans Méditations et exercices

tiré de
http://la-vie-sereine.eklablog.fr/la-meditation-du-coeur-d-atisha-a1335865

La méditation du Coeur d’Atisha

La douleur est naturelle, il faut la comprendre et elle doit être acceptée. Naturellement nous avons peur de la douleur, naturellement nous l’évitons, de ce fait de nombreuses personnes évitent le cœur et se réfugient dans la tête.

Le cœur provoque de la douleur, c’est vrai, mais seulement parce qu’il donne du plaisir; c’est pour cela qu’il donne de la douleur. La douleur est le chemin qui mène au plaisir; l’angoisse, la porte par laquelle entre l’extase.

Si l’on est conscient de cela, l’on accepte la douleur comme une bénédiction et soudainement la nature de la douleur commence à se transformer. Vous n’êtes plus en opposition avec elle et, parce que vous n’êtes plus en opposition avec elle, ce n’est plus une douleur, c’est une amie. C’est un feu qui va vous purifier, c’est unes transmutation, un processus par lequel l’ancien disparaîtra et le nouveau émergera; par lequel le mental disparaîtra et le cœur se mettra à fonctionner dans sa totalité. Alors la vie devient une bénédiction.

Essayez cette méthode d’Atisha.

Lorsque vous inspirez – écoutez attentivement, c’est une des méthodes les plus extraordinaires – lorsque vous inspirez, pensez que vous inspirez tous les malheurs de l’humanité, toute l’obscurité, toute la négativité, tout l’enfer qui existe dans le monde, vous les inspirez et les laissez être absorbés dans votre cœur.

Vous avez peut-être lu ou entendu parler des soi-disant « penseurs positifs » en occident. Ils disent juste le contraire mais ils ne savent pas ce qu’ils disent. « Lorsque vous expirez » disent-ils « rejetez tout votre malheur et votre négativité et lorsque vous inspirez, absorbez la joie, la positivité, le bonheur, la gaieté ».

La méthode d’Atisha est tout l’opposé; lorsque vous inspirez, inspirez tout le malheur et la souffrance de toute l’humanité, passée, présente et future. Lorsque vous expirez, expirez toute la joie que vous êtes; lorsque vous expirez, expirez tout le bonheur que vous êtes, toute la bénédiction qui vous emplit. Expirez, déversez-vous dans l’existence. C’est la méthode de la compassion; buvez toute la souffrance et répandez la bénédiction.

Et si vous le faites vous serez surpris; au moment où vous absorbez en vous les souffrances du monde, elles ne sont plus souffrances. Le cœur transforme immédiatement l’énergie. Le cœur est une force transformatrice, absorbez le malheur et il se transforme en félicité… et déversez-le alors autour de vous. Lorsque vous aurez appris que votre cœur est capable de cette magie, de ce miracle, vous souhaiterez l’expérimenter encore et encore.

Essayez, c’est une méthode des plus pratique, simple et elle donne des résultats immédiats. Pratiquez-la aujourd’hui et constatez.

C’est une des approches de Bouddha et de tous ses disciples et Atisha est l’un de ses disciples; dans la même tradition, dans la même lignée. Bouddha dit en permanence à ses disciples: Ihi passiko; viens et vois !

Ce sont des gens très scientifiques, le bouddhisme est la religion la plus scientifique au monde et c’est pourquoi le bouddhisme gagne chaque jour de plus en plus de terrain. Au fur et à mesure que le monde devient plus intelligent, Bouddha deviendra de plus en plus important, il en sera forcement ainsi. Au fur et à mesure que les gens s’intéressent à la science, Bouddha les attirera. Il convaincra l’esprit scientifique – parce qu’il dit: « Tout ce que je dis doit être pratiqué. Je ne vous dis pas: « croyez cela », je dis: « expérimentez-le »; Faites-en l’expérience et seulement alors, si vous le ressentez vous-même, ayez confiance en cela. Autrement il ne sert a rien de croire ».

Essayez cette merveilleuse méthode de compassion, absorbez tout le malheur et déversez toute votre joie.

_____

et ici, une belle histoire de coeur et de pardon en lien avec les récents événements de Québec… une preuve que la peur et la haine peuvent stimuler l’amour…

http://plus.lapresse.ca/screens/4243a934-6b35-47b6-8bab-a357001e1448%7CKuiu9343dgpd.html

Une réflexion au sujet de « coração puro »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s