straight vers l’inconnu

16406434_10210855617599016_3540914197999238589_n.jpg

• cronica número vinte e treis

PORTUGUESE : todas as viagens esconder destinos secretos de que o viajante sobre desconhecem

FRANÇAIS : tous les voyages recèlent des destinations secrètes desquelles le voyageur n’a pas conscience…

alors comment on s’en rend compte de ces destinations si we are unaware of it ? et un voyage peut-il seulement se terminer ? dans quelle mesure les voyages nous transforment-ils vraiment ?

que quelques petites questions de fin de voyage qui me trottinent dans la têtinette…

ce voyage – que dis-je périple, safari, aventure, major life changing event – au Brésil tire à sa fin… déjà un mois et demi on the road… une autre semaine to go… to stay actually, avant le go justement…

mais encore beaucoup à faire ici, tellement… on retourne au studio demain, question d’enregistrer mes deux hinarios, (sets d’hymnes, un intitulé Osho Daime comprenant 25 hymnes, et l’autre Luz Azul de 21, reçu entièrement ce dernier mois, des nouvelles bientôt…)

et continuer à appendre le portugais… en ce sens je m’en vais passer mes 2 derniers jours au Brésil dans une famille d’amis à Brasilia, amis que j’ai connus ici à Alto et dont je suis devenu le padrinho… 2 jours qu’en portugais pour me clouer le bec, et apprendre, et baragouiner…

et dernière cérémonie ce soir, en principe car on ne sait jamais ici… celle-ci, avec Darshan avec qui j’ai passé 10 jours récemment, pour boucler la boucle, pour le moment…

si ce voyage recèle des destinations secrètes, j’en ai découvert quelques-unes déjà mais il en reste sûrement d’autres à cueillir… car les voyages forment la jeunesse, mais la jeunesse ne passe jamais vraiment, surtout à notre époque…

un peu magique ce qui se passe ici… je m’assois et  les hymnes me tombent sur la tête… en ai reçu 3 à Sorocaba, et 18 depuis que je suis ici à Alto…  les airs arrivent, les accords suivent, les mots prennent place entre les 2… je ne fais que recevoir… et prendre note… très plaisant… aucun effort… je ne fais que répondre à la commande…

beaucoup de leçons, d’apprentissages, de download depuis que je suis ici… oui oui download comme téléchargements… les infos arrivent des cieux et si on ouvre les vannes, ça coute à flots et ça s’enregistre dans le disque dur… bene dictions…

donc que quelques jours avant le retour dans l’hiver… et je sais par mes ami(e)s déjà passé(e)s par là, que le choc est brutal… bon à savoir… -16 aujourd’hui d’ailleurs à ce qu’on dit…

ici dans les jeunes 20 degrés, très agréable, avec beaucoup de pluie et ce matin panne de courant… nous sommes 3 dans le petit gîte où nous étions plus de 20 la semaine dernière… parfaite résidence pour artiste…  c’est le feeling que j’ai… je n’ai que ça à faire, jouer, chanter, écrire… et manger, dormir et me laver in between

et Alto Paraïso est tellement particulier comme village… probablement plus de dreadlocks ici au pied carré que n’importe où au monde, à part la Jamaïque… la capitale internationale des shops de cristal…

ici, je sors très peu en ville… assignation à domicile… je vais marcher côté jardin 2-3 fois par jour… à chaque jour, je vais manger dans le même petit resto style buffet tout près d’ici, avec riz, fèves, légumes, salades, etc… la famille du resto m’a adopté, je suis LEUR client canadien… ils ont vu la neige dans mes machines… et je pratique mon portugais avec eux… comme si je vivais ici depuis toujours… mais pas pour toujours… alors j’en profite…

et ce matin, dans la pluie, dans un silence plus silencieux qu’à l’habitude à cause de la panne de courant, je me sentais mystérieusement comme à la maison, dans ce jardin où pleuvent les mangues et les autres fruits bizarres pour nous…

à la même place que lorsque je suis chez-moi, et de plus en plus à la même place que lorsque je sui n’importe où au monde… ce home en soi… celui que l’on cherche beaucoup et que l’on trouve parfois… bon feeling…

alors chers lecteurs/trices, quelques chroniques d’ici encore… quelles destinations se révèleront encore pendant que je suis sur place ? on verra bien…

pour le moment encore totalement immergé ici, avec ce petit feeling de presque fin de voyage qui nous fait apprécier chaque moment d’autant plus qu’ils se font de plus en plus rares…

boa tarde…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s