dernières chroniques

les dernières chroniques – 6/3/17

regardez ça et on se reparle…

come on, que quelques minutes… même si vous avez déjà vu… let’s go

juste une grosse shot de wow et de menoum menoum… pour les yeux, l’âme et le coeur… parce que c’est le mois de mars en masse, parce que la lumière revient…

petit rappel car on oublie si souvent nous zumains et zumaines…

d’apprécier, d’être reconnaissant(e) pour le petit morceau de vie qu’on nous a confié… pour faire du mieux qu’on peut, pour faire du mieux qu’on veut…

petit rappel, pour moi comme pour toi, qu’à chaque jour,  on a seulement ce jour à vivre et que l’on peut en faire ce que l’on veut… en fait, même un jour c’est trop et en même temps pas assez… que des moments enfilés les uns avec les autres pour former un collier de vie  de longueur inconnue…

généreuse la vie, car elle nous offre totale liberté à partir de ce que l’on a dans notre assiette… totale liberté à l’intérieur des limites que l’on s’impose à soi-même… à partir de nos capacités physiques et intellectuelles, nos croyances et des conditionnements qu’on accepte de conserver ou de dépasser… free will guys and girls

j’ai choisi ce vidéo comme point de départ de cette nouvelle série de chroniques, comme marqueur de cette nouvelle étape de vie… retour de voyage marquant pour continuer la route, ici, au nord…

car pas de jour séparé des autres au fond, pas de moments coupés des autres… qu’une longue et seule et même route, qu’un chapelet de moments qui coule dans le grand sablier du temps qui n’existe pas vraiment en dehors d’ici et de maintenant… ce petit temps qui n’existe que dans nos têtes de linotte…

car en dedans comme en dehors, free from time… cours de re création perpétuelle…

et cultiver et se rappeler la gratitude, même si on ne la sent pas, pas toujours du moins… car c’est le seul choix qu’on a pas…

gratitude qu’on nous aie prêté ce bout de vie pour en faire ce que l’on peut, et de plus en plus ce que l’on veut… pour ajouter de la beauté en ce monde… pour partager qui l’on est, nos talents, nos joies et nos peines aussi…

une autre occasion pour apprendre à cultiver notre capacité de répondre plutôt que réagir à ce cadeau qu’est la vie sous ses diverses formes… un art, et en même temps la seule chose à faire au bout du compte… cultiver la gratitude… et marcher sa parole…

tout dans ce vidéo soutient la beauté : les mots, les images, la musique, l’enfance et les paroles de sagesse avec un gros accent plein de vie… nous les humains, presque 8 milliards d’entre nous, capables du meilleur et du pire, tout ça en même temps…

alors sans juger, sans choisir, prenons tout ce que la vie nous offre, le facile et le beau comme le dur et le laid… le soleil de mars qui fait fondre l’hiver, comme son grésil et sa pluie verglaçante qui le refaçonnnent jusqu’à épuisement et disparition…

car les bénédictions pleuvent sur nous… pour faire de chaque jour un good day, de chaque moment un perfect moment… une oeuvre d’art sous forme de work in progress

le titre de cette nouvelle série de chroniques, qui sera ma dernière, est dernières chroniques… aves des s… combien ? ça on ne le sait pas, ni vous ni moi… comme le reste quoi…

dernières comme dans plus récentes, mais aussi dernières comme dans chaque chronique écrite et partagée pourrait être la dernière… comme dans chaque journée qui commence peut être notre dernière… car qu’en sait-on ?

pour avoir vu quelques amis décéder dans leur sommeil, je sais maintenant que chaque nuit peut être la dernière…

alors quoi faire d’autre que d’apprécier la vie ce matin, cet après-mid ou ce soir, apprécier chaque journée pour ce qu’elle nous offre ? et de vivre ainsi en marchant son chemin…

on nous a fait suffisamment confiance pour nous prêter un ptit bout de vie, alors à nous d’en faire quelque chose qui vaille, quelque chose qu’il faille… car faut ce qui faut… et on fait ce que l’on peut avec ce que l’on nous a prêté… jusqu’à ce que l’on redevienne le tout… comme avant qu’on s’incarne et qu’on se pense je… quelque chose de séparé…

car un prêt la vie, pas un don….

que la mort nous rappelle sans cesse et avec de plus en plus de clarté… elle qui chuchotte mais que si on n’écoute pas, peut se mettre à parler plus fort…

car avec les années qui passent dessus et dedans et le corps qui flétrit, le rappel se fait plus clair et pressant… la mort à venir nous dit toujours de plus en plus clairement de vivre, de squeezer tout le jus pendant qu’on a le juicer entre les mains et les oranges au coeur…

alors chers lecteurs/trices, bienvenue dans cette nouvelles série de chroniques, ma dernière, la dernière… la mienne comme la vôtre…

j’aime le mot dernier car il ajoute quelque chose de solennel à la vie…

comme une épice qui nous rappelle que toujours, ce jour peut être le dernier, l’ultime… rien d’acquis, rien de certain… toujours en suspens la vie… toujours passagère…

alors last call ? dernière chronique ?

on verra si prochaine il y a…

2 réflexions au sujet de « dernières chroniques »

  1. Samano

    Et dernières amours qui réparent tous les autres… Gratitude, jusqu’à ne plus savoir si amour est masculin ou féminin. L’amour est multi mon chéri. L’amour est androgyne. L’amour n’a rien à branler des catégories.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s