autre journée au bout du monde

13620284_1067226790030701_3260048639682748578_n.jpg

les dernières chroniques – 23/3/17

salut lointains lecteurs/trices… mais vaut mieux être lointain(e) qu’hautain(e) right ?

je vous dis lointains car d’ici, tout est loin, ou ici est loin de tout.. c’est selon, le bout que vous prenez ces mots… loin loin nous, mais aussi tout près… la preuve ? nous sommes encore ici, ensemble, mes doigts tout près, vos yeux juste là … tap tap, cligne cligne…

autre journée au bout du monde… le temps est lent ici… slowmo time…

les jours sont éblouissants ici… a luz scintilante comme disent les Brasileiros/ras… oh que c’est lumineux, ce bleu marin croustillant, ce ciel azur d’une douceur exquise, ce blanc pur qui relève de la virginité… et ce froid qui glace, même le sang..

slowmo pour moi, mais pas pour ceux et celles qui travaillent au quotidien, pas si différent du temps de la grand’ville même si tout près du bout du monde ici… quand la vie passe par une montre, par une job avec un horaire, tout va si vite et si petites les journées… même au bout du monde…

mais lui, slomo le chroniqueur… car il travaille dans son ordi…

en fait pas si différent ici de mon hors temps de Val-David… sauf que le fait de vivre au bout de la route implique quelques détails significatifs… entre autres il faut prévoir que son auto va briser car pas de garage à plus de 100 km à la ronde… ni remorqueuse… petit détail quand même non ?

bleu marin, bleu ciel, blanc blanc et croustillance ici… frette frette frette avec le vent du large en pleine face… et même dans le dos… le printemps que sur papier chez-vous mais encore davantage ici… quelle cristalinalité ici… le ptit gars du nord de retour du Brésil en perd son sud…

quel beau petit village ici… Baie Johann Beetz… cherchez ça sur une carte… quelques mm avant Natashquan… une cinquantaine de maisons, et des autos qu’on peut compter sur les doigts de la main… et de la main… ça c,est la 138 😉

 

matin midi et soir, je vais porter/chercher les enfants à l’école… j’en ramasse 3 sur 7… donc j’embarque la moitié de l’école dans la van et on va et vient de la maison… on se regroupe et on se partage les enfants… deux des 6 parents partent très tôt car ils travaillent à Natashquan à l’école Innue, à une heure de route d’ici, donc les autres qui travaillent à la maison prennent soin des enfants… et cette semaine la maman professeure du village ici est en formation en ville alors les autres prennent la relève…

beaucoup d’entraide ici, pas le choix sinon on meurt… ou on se complique la vie en titi… en fait on ne peut pas vivre ici sans coopérer… nature oblige… éloignement aussi… alors quelque chose de beau, d’essentiel…

lâchez pas, le printemps s,en vient nous chauffer la couenne…

et tamdilidam et tilido, comme dit le poète du bout de la route…

Une réflexion au sujet de « autre journée au bout du monde »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s