prier, nier ou accepter ?

Capture d’écran 2017-05-25 à 09.34.29.png

les dernières chroniques – 25/5/17

Manchester, Bruxelles, Paris, Afghanistan, Syrie, Irak, Palestine, Venezuela, Haiti et un peu partout en Afrique… name it… on dirait que le bordel est pogné un peu partout sur la boule… en train de la perdre ?

alors on prie encore ?

car on dirait bien que la prière pour que la paix se répande ne fonctionne pas…

alors on prie, on nie ou on accepte ? on continue de vivre ici ou on se réfugie ailleurs ? réalité ou virtualité ? on prie et/ou on fait quoi ? car le monde est pas mal fou…

alors on prie, on nie ou on accepte ?

on ne peut nier, du moins si on en croit les images…

er si on prie, c’est que l’on espère quelque chose d’autre… on espère que les choses iront mieux non ? possible ce mieux ? ce meilleur ?

pourtant, ne devrait-on pas accepter tout ce que le plan divin nous offre ? même cela…

car si les fous qui se font exploser et frappent un peu partout sur la boule presque perdue – pas innocemment du tout ailleurs d’ailleurs – existent et se perpétuent, ne font-ils pas partie du plan divin ? du moins ils ne disparaitront pas nécessairement demain matin… ni demain soir…

et ils frappent là où ça fait image… chez des jeunes filles surtout cette fois-ci… for comme symbole… dur dur…

alors on accepte ou pas ?

car ces folies existent bel et bien et vont, comme les maladies contagieuses, probablement continuer à se répandre…

alors on vit avec ça ou on le nie ? ou on se réfugie ailleurs ? chez les licornes ? dans Netflix ? on se perd dans les jeux vidéos ? ou dans l’humour ?

car chacun chacune de nous, devant ces folies meurtrières, on réagit de manière différente devant ces choses pourtant inacceptables – du moins difficilement acceptables – même si on doit accepter tout ce qui se déroule en ce monde…

comment on arrive à simplement vivre et faire sens de la vie quand des gens désespérés – qu’on peut bien traiter de fous si on veut – tuent les enfants de ce monde ? nos enfants… des jeunes filles innocentes taba…

car même si on décide de prier, on ne prie pas le même Dieu qu’eux… et même si on prie, ces choses continueront probablement de se passer… wo mes Dieux !

alors on accepte, on prie ou on vit dans le déni ?

ou on rationalise en disant que l’on ne peut rien faire contre ceci… ni cela… car en effet et dans les faits, pas grand chose qu’on peut faire pour prévenir ces explosions de folie…

rien faire d’autre que de prendre acte… accepter, reconnaître, et continuer de se tenir informé(e)s… ou décrocher et vivre ailleurs ? dans une twilight zone

car lorsqu’on vit en nature comme je le fais, aucune trace de terreur ici… du moins si on ne se branche pas sur la terreur internationale médiatisée… oh ! probablement que quelques créatures sont terrorisées par d’autres… ou peut-être que c’est terrifiant pour un feuille de sortir de son bourgeon ?

parfois quand je consulte les médias numériques, je me demande s’il est vraiment essentiel de savoir que de tels événements terrifiants se produisent ? comme disait Yvon, quossa donne ? sain de se nourrir de terreur ?

et en même temps, à peu près impossible de ne pas savoir…

alors on prie ou on nie ? on prie ou on accepte ? et qu’est-ce qu’on fait ?

dites-moi, je vous en prie…

2 réflexions au sujet de « prier, nier ou accepter ? »

  1. Ravi

    pas facile pour le patriarcat de laisser émerger l’énergie féminine en chacun, et pourtant c’est le chemin,
    et pourtant c’est le plus cadeau que la vieillesse me fait, celle de devenir + féminin, me goûter dans cette énergie et me laisser goûter

    Répondre
  2. Prashanti.

    Grande questions .
    Je préfère prier , méditer et aider les personnes que je peux ….
    Accepter….mon sentiment d’impuissance .

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s