standby

18491486_10155319810152350_9135767266909477440_o-1.jpg

les dernières chroniques – 29/5/17

traduction : garde la vision, fais confiance au processus...

personnellement, un peu ainsi que je me sens ces temps-ci… comme avant le début d’une nouvelle étape, mais pas encore tout à fait mûr mûr le projet à venir… encore qu’un faible murmure… qu’un chuchotement…

alors faut ouvrir les oreilles… et le coeur, et le troisième oeil (l’invisible, celui dans le front, entre les deux autres et un peu plus) celui qui, parait-il, voit souvent le moins invisible… car très fragile ce moment, très délicat… infinie impermanence…

souvent comme ça la vie… comme en préparation de quelque chose… comme une générale la vie… avant le grand show du passage vers l’au-delà… même si on nous dit qu’il faut vivre ici maintenant… car le présent n’est aussi qu’un point sur une grande ligne pointillée… un tissage de moments présents…

comme on dit, l’infini est une multitude de moments présents…

entre la naissance et la mort du corps, une infinitude de moments présents, une infinité d’opportunités qui se renouvelle à chaque inspiration et qui s’échappe à chaque expiration… au bout du compte, on inspire aussi souvent qu’on expire en cette existence…

mais entre chaque inspire et chaque expire, comme entre chaque expire et chaque inspire, il existe une brève pause… un standby existentiel qui se produit plusieurs fois par jour pour chacun et chacune d’entre nous qui vivons ici-bas…  en fait des milliards de standby qui se produisent plusieurs fois par jour en chacun de nos milliards de corps…

une parenthèse, un temps de pause, un moment suspendu dans l’infini… plusieurs fois par jour… depuis toujours et pour toujours… in and out, as above so below…

et parait que si on prend vraiment conscience de ce gap, on peut comprendre le secret ultime de l’univers lors de ce moment de standby… comme un grand trou noir existentiel dans l’oeil du cyclone de la vie…

vous essayerez vous allez voir, très cool…

inspire… standby… expire… standby…

inspire… standby… expire… standby…

inspire… standby… expire… standby…

inspire… standby… expire… standby…

et ce, jusqu’à la fin de vos jours… mais il y en aura peut-être un de magique dans la gang… et parait qu’on en revient…

Une réflexion au sujet de « standby »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s