trop est parfois juste assez

19238227_10156168406650828_6888157064825386018_o

les dernières chroniques – 16/6/17

petite chronique vendredienne… gros soleil ici sur la Côte Nord… quelques mots à l’aube de l’été…  eh oui, parait que que l’été arrivera la semaine prochaine… on verra bien quand il sera rendu… mais il ne sera pas de trop lui…

oui parfois nécessaire d’aller trop loin pour savoir jusqu’où il est possible d’aller… faut parfois dépasser la ligne pour savoir quand c’est trop… vaut mieux faire un pas de trop qu’un de pas assez… suffit ensuite de reculer d’un pas…

pourtant, parfois la seule façon de mesurer la limite de notre mesure… risquer d’aller trop loin… faire ce qui n’a jamais été fait… essayer ce qui n’a jamais été essayé avant…

même si un peu épeurant, faut ce qui faut si on veut se dépasser, si on veut vérifier jusqu’où on peut aller en cette existence… sinon on restera trop petit et petite pour notre capacité réelle… confortable mais au-dessous de notre plein potentiel…

small is beautiful, mais parfois pas suffisant… car la vie veut parfois être plus grande qu’elle même.. parlez-en aux innovateurs/trices et défonceurs de murs… la terre est bel et bien ronde, n’en déplaise aux adeptes de la platitude…

la citation spécifie d’ailleurs qu’il faut peut-être aller trop loin… rien de certain… donc peut-être pas trop loin finalement… car peut-être qu’il n’y a pas de limite ailleurs que dans nos ptites têtes…

mais ça on ne le saura jamais à moins qu’on ose… et qu’on rose encore et encore quand l’élan appelle… voir et faire la vie en ose…

aller trop loin ou simplement aller là où la vie nous appelle…

ce faisant, on pilera peut-être sur quelques pieds, on brassera peut-être quelques conventions, on dérangera peut-être certains bien pensants et leurs protocoles…

donc avec respect, avec courage et détermination, osons marcher notre chemin en sentant l’appel, en vibrant au son de l’excitation, en écoutant son intuition… même quand ça doute en dedans, même quand ça fait peur, même quand ça hésite…

accepter ses limites, pour simplement pouvoir les dépasser…

car qui a décidé qu’il y a des limites ? où se trouvent ces limites ?

so let’s check it out !

4 réflexions au sujet de « trop est parfois juste assez »

  1. Prashanti.

    Oui cette peur qui paralyse…nous écrase.
    Je me souviens de Amod qui disait : behind fear there is excitation.
    Oser vivre à fond la caisse . Parfois too much et puis on se réajuste tout doux…
    Ça y est …je plonge !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s