divine ignorance

19029644_10155608797287018_1446861785437980846_n.jpg

les dernières chroniques – 20/6/17

tant à savoir en cette existence, tant à découvrir, tant à connaître…

mais encore davantage de stock à ignorer… encore plus de choses à ne pas savoir ni vouloir savoir…

car il y a trop à savoir en ce monde qu’on doit inévitablement choisir, trier, discarder… choisir nos batailles comme disaient les gens d’avant… ou les gens de guerre…

disons que pour nous, gens de maintenant et gens de paix, nous devons choisir ce sur quoi on porte notre regard… car cela deviendra notre réalité…

si on ne peut choisir les pensées qui nous visitent le mental, on peut au moins discerner celles sur lesquelles on portera notre attention de celles qu’on ignorera immédiatement…

alors si la connaissance est une chose, devenir artiste de la connaissance en est une autre… qui a à voir avec la capacité d’ignorer le non-essentiel, le non-important, de laisser de côté les peccadilles…

comme en ce qui l’information qui circule de plus en plus mais aussi de plus en plus sauvagement – fake news etc…, savoir où porter notre regard et notre analyse…

mais surtout faire porter notre regard en soi, à partir de soi… regarder comment on répond à ce que la vie nous envoie… car on sait que l’on ne peut contrôler ce qui vient à nous mais on peut décider du comment on répond, plutôt que de réagir automatiquement…

on ne peut changer le monde extérieur, on ne peut qu’agir sur notre perception, nos cibles de regard…

on peut choisir d’ouvrir nos yeux pour voir nos zones d’ombre et les éclairer… ou de les garder fermés…

on peut choisir d’ouvrir notre coeur et daller vers l’amour – ou pas –  avec les risques que cela comporte… mais à mon avis devenir artiste implique inévitablement prendre le risque de l’amour, seul risque valable…

et qui dit connaissance, on dit aussi co naissance, naître ensemble, naître avec qui on est en ce moment même, naître encore et encore, à chaque moment… devenir artiste de la co naissance, de la naissance de chacun de nous, individuellement et ensemble… comme individu autonome et solide et comme communauté humaine et solidaire…

viser l’objectif ultime et ignorer les détails qui divertissent, qui détournent le regard, qui dissipent l’énergie… garder la foi et continuer de tendre vers l’objectif ultime qui consiste à semer l’amour, à partager la lumière…

abandonner le désir de savoir et, du coup, se rappeler l’ultime essentiel… divin savoir qui ne requiert aucun effort…

et comme disait JC, heureux les simples d’esprit car le royaume des cieux est à eux et elles…

 

Une réflexion au sujet de « divine ignorance »

  1. Samano

    ET JC disait aussi :  » Le Royaume appartiens aux enfants et à ceux-celles qui leur ressemble  »
    Le royaume appartiens aux artistes, aux poètes aux amoureux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s