petit moi plein les yeux

20264638_10211992531181373_548485071911862451_n

les dernières chroniques – 16/8/17

on ne parle que de soi dit Betty…

et on ne voit le monde qu’à partir de ses propres yeux, tel que l’illustre cette image…

les aveugles ne voient pas le monde, ils l’entendent et le ressentent… je vois, dit l’aveugle…

les sourds ne l’entendent pas, ils le voient, et le ressentent aussi… I hear you brother…

que des perceptions différentes…

on se sent bien ? tout le monde il devient beau et gentil… on est tristes ? les nuages couvrent alors automatiquement le soleil et l’univers entier devient gris… rien à voir avec le soleil, que dans nos yeux le monde… on a le monde plein les yeux… et vice et versa…

même chose pour nos croyances et préjugés qui entravent et limitent le regard que l’on porte sur le monde, qui obstruent notre perception de ce monde qui nous entoure, monde qui pourtant, par définition, se veut neutre et objectif…

le monde est tel qu’il est selon comment on le perçoit… une grande toile blanche le monde, que l’on peint avec nos yeux…

les daltoniens voient le monde en seulement quelques couleurs alors que les peintres le perçoivent multicolore…

poussé à l’extrême, ce monde n’existe que selon notre perception en fait… et dans notre coeur…

alors existe-il le monde ?

l’arbre fait-il du bruit quand il tombe si aucune oreille n’est sur place pour l’entendre ?

le monde existe-il sans corne pour nous obstruer le vue ?

on porte tous et toutes notre propre histoire en nous et on projète sur le monde cette histoire… qu’on le sache ou pas… alors détricoter cette historie lentement mais sûrement pour revoir le monde avec des yeux frais et vierges… de plus en plus du moins…

en fait, nous sommes tous des rhinocéros… essentiel donc d’assumer cette corne et de prendre conscience que le monde entier n’est pas réellement obstrué par ce que l’on voit et perçoit… notre regard est biaisé, partiel, obstrué par nos zones d’ombre… sachons-le et rappelons-nous en… tout le temps… car pas de pause pour ces ombres…

on ne parle que de soi…

en ces quelques jours pré éclipse, pas fou de se rappeler que le soleil ne disparaitra pas complètement pendant quelques minutes, il ne sera que voilé temporairement… et ainsi va la vie en général… que voilée par nos expériences passées, croyances…

nous ne sommes qu’un petit récepteur du grand poste de télé universel… mieux nous nous synthonisons, et mieux nous laissons passer en nous le monde qui s’active autour…

nous ne sommes qu’une fenêtre sur le monde, alors important de bien laver ses vitres… et la conscience et l’introspection sont le vinaigre et le squijee de l’âme, le windex de la perception…

possible de ne pas avoir de corne dans l’oeil chers rhinos ? peut-être pas, mais indispensable de ne pas prendre sa corne pour le monde… au risque d’enfourcher la vie…

2 réflexions au sujet de « petit moi plein les yeux »

  1. Ravi

    comme si je découvrais le monde au travers mon regard, un périscope de l’âme….
    toutes mes noirceurs teintent mon regard…..
    mon âme cherche son chemin, je cherche mon chemin, j’apprivoise qui je suis au travers mon corps …..
    je suis la terre, je suis le cosmos, je suis l’infini, je suis…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s