horizon vertical

ChristopherDoddsNaturephotographer.Christopher Dodds Naturephotographer

les dernières chroniques – 19/1/18

quelle photo non ? très symbolique à mon avis… comme si cet aigle ne volait pas horizontalement, comme s’il filait tout en verticalité…

un certain lien avec les réflexions qui poppaient hier pendant ma marche quotidienne dans la majestuosité des lieux ici, alors que je me disais qu’en s’occupant trop des choses du monde, on finit par se répandre à outrance dans l’horizontalité et on perd sa propre verticalité, autant celle qui mène vers le haut que vers le bas…

à trop suivre les choses du monde, on finit par se perdre, par s’oublier… ces choses du monde qui, sont selon certains visionnaires, ne seraient qu’une illusion… pas toujours évident de percevoir cette illusion quand on habite un corps de chair, quand on est soumis aux sensations du corps, quand on obéit à la loi de la gravité…

avec le web et les réseaux sociaux notamment, dans la façon qu’ils sont conçus, il n’y a pas de fin aux nouvelles nouvelles… ou que de vieilles nouvelles constamment réchauffées ? autre débat…

en ligne, il y a toujours du nouveau stock qui rentre… infini fil d’événements qui nourrit sans fin le mental… toujours matière à se divertir… toutes les occasions sont bonnes pour sortir de soi… suivre l’actualité est comme prendre une marche à l’infini sur les trottoirs du monde…

mais un moment donné, on doit revenir à la maison… home sweet home again

car l’essentiel de la vie me semble se trouver sur l’axe vertical, celui de l’âme, le fil qui lie la présence de la naissance et celle qui sera au passage ultime… ce fin fil d’or qui nous relie à la terre et aux cieux… le fil qui tisse l’âme au corps…

ce passage sur terre prend place nécessairement dans l’horizontalité, par et dans le corps, par les sens, par la route que l’on marche, au sol… et pourtant sol est aussi soleil…

nous humain(e)s, marchons droit devant, parfois en regardant en arrière… horizon horizon quand tu nous tiens…

et d’autre part, grâce à cette même loi de la gravité, nous sommes aussi – surtout ? – attirés vers le haut et vers le bas… grave et aigu…

nous, simples mortels, sommes attirés vers les hauteurs, tout en craignant un peu nos propres profondeurs… désireux de lumière tout en craignant l’ombre, pourtant, inévitable…

sauf qu’il semble qu’on ne peut monter plus haut qu’on ose aller bas… as above so below disent les english… qu’une question d’extension, d’expansion…

l’horizontalité et la verticalité se rencontrent au coeur de l’être… le coeur est le point de jonction entre les choses du monde et les choses de l’âme… et pas nécessairement de distinction entre les deux… l’âme est dans le monde, le monde est plein d’âmitude…

un jour, il parait que notre âme décide de prendre corps – même si on ne s’en souvient pas toujours – et par la suite, l’idée pour l’âme est de s’extraire de la matière de temps en temps pour pour retrouver cette soutenable ou insoutenable légèreté de l’être…

voler, en avant ou arrière, droit devant ou de derrière, tout en s’élevant et en explorant les profondeurs… sans valoriser l’un plus que l’autre car aucun sens dans tout ceci et cela…

que des directions… se répandre aux 4 points cardinaux, nord, sud, est, ouest, haut et bas, et finalement retrouver le centre, son centre, au coeur de soi, poste d’observation ultime, siège de l’âme, présence partagée par vous et moi…

je suis toi et tu es moi, I am you et you are me… ce qui lit ceci en toi, en vous, et ce qui est la même présence que ce qui écrit en moi… écrire pour toucher et rejoindre le coeur des autres et qui constitue la même matière qui vit en moi… we are made of the same stuff vous et moi…

car nous sommes tous et toutes dépositaires de la poussière d’étoiles, tous et toutes poussière d’étoiles, ambassadeurs et ambassadrices de Dieu… vers le haut et vers le bas…

vole aigle, vole… et emporte-moi…

____
droit devant soi, on ne peut pas aller bien loin…
– Saint-Exupéry
si on ne saute pas dans le vide, jamais les ailes ne pousseront… – Alexandre Jardin

2 réflexions au sujet de « horizon vertical »

  1. Samano

    THE higher you fly and the deeper you go The deeper you go and the higher you fly…
    (Everybody got something to hide except for me and my monkey…

    Les Beatles

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s