samedi des niaiseries

26169790_1497838246935945_5041868032135840270_n

les dernières chroniques – 20/1/18

samedi… de dire des niaiseries… samedi, jour de relâche, alors on se r’lâche lousse…

on se slack le sac à sérieux, on se tord la face, on se sort le naturel…

on poste des images nounounes, direct dans les knakkers…

26229960_1555133781237554_5018736147153617657_n

on dit des nounouneries comme certains mangent des nounounerings…

dire des niaiseries fait sortir le méchant…

écrire nono permet de perdre sa face de carême, ça dénouds les noeuds, ça enlève du poids sur les épaules…

la beauté d’une telle tribune, le pouvoir de dire n’importe quoi, et son contraire, et un peu plus ou un peu moins… pas besoin de tout dire, on peut aussi dire rien… et encore un peu moins…

écrire pour dire, écrire pour moi dire et vous me relire, écrire pour ne pas tout dire afin que vous deviniez tout ce que je n’écrirai pas… devinez ce je voulais dire ?

écrire avec ses mains pour ne pas se tirer dans le pied… ne pas écrire pour sa tirelire et prendre ça pour du cash… écrire du liquide qui coulera dans nos veines de mots…

écrire pour que quelque chose arrive car

26733612_1520620167992165_4764702100641523492_n

oh que oui mon Gaston car c’est l’amiron… qui nous mène et qui nous mène… yes men… wow men…

écrire pour jouer avec les mots car les mots sont coquins, surtout les gros… gros mots va… et slow mots reviennent…

esprit de sol et bottine et face à claque claque claque… r’volez mots nonos… mots d’esprits dans les mailles du filet… mots choisis et si sales que tricrottés… une maille à l’endroit et l’endroit de l’an vert…

écrire des ptites vites ou des tweets de gros mots en texto en plus de 144 caractères la face à terre… quelle famille nous formons mes ami(e)s…

10247_10156316526615623_8041323826670868561_nc’est probablement cosanguin notre affaire, nous sommes sûrement des alpha positifs à drôle de bette… nous aimons les lettres b’lettes et les mots nonos…

on dit que les outils technos modernes rapprochent ceux qui sont loin et éloignent ceux qui sont proches… en effet, c’est poche… mais c’est ça qui est ça…

écrire pour ne plus penser… car lorsqu’on arrête de penser, on arrête d’imaginer des choses qui ne sont pas réelles… ni vraies… à part les vraies fausses nouvelles…

25152227_10156180454592018_583436985688605276_n.jpg

et flick flak les fake news… ah fuck les news… réalitées variables, histoires inventées… encore des gros mots… en fait les plus gros mots sont souvent des mots de 4 lettres, 4 letters words… mais jamais 304… flic fac fok…

alors chers zami(e)s, voilà mon flot de folie du samedi… rien à redire, ni à samedire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s