suivre sa ptite voix

28467976_10155338465200754_5979246140577158762_n.jpg

les dernières chroniques – 7/3/18

traduction : à chaque fois que tu ne suis pas ta guidance intérieure, tu sens une perte d’énergie, une perte de pouvoir, une certaine forme de mort spirituelle… – Shakti Gawain

wow Shakti Gawain ! il y a belle lurette que je n’avais entendu parler d’elle… premier livre new age que j’ai lu il y près de 40 ans si je ne m’abuse… toujours un ptit kick pour certain(e)s d’abuser de soi-même 😉  je ne me souviens pas du titre du bouquin de la madame mais il a créé une certaine ouverture en moi… alors rebonjour Hi !  Madame Gawain… 😉

cette citation est très appropriée à ce que je vis en ce moment… une forte drive à mettre sur pied un projet cher à mon coeur… soit fonder légalement une église SD officielle pour pouvoir faire des cérémonies ici, in the open… car depuis plusieurs années, je dois aller au Brésil pour pratiquer ma religion et dorénavant envie de faire ça ici, kosher…

alors let’s go face à la paperasse et la bureaucratie que ça demande… beau test pour mesurer la motivation… tout ce que j’ai (presque) toujours fui… ça me rattrape… et je me laisse faire…

mais pour en revenir à la citation :

à chaque fois que tu ne suis pas ta guidance intérieure, tu sens une perte d’énergie, une perte de pouvoir, une certaine forme de mort spirituelle

en effet, vient un moment ou ne pas suivre un fort élan intérieur qui nous pousse à l’âme – et ailleurs – demande plus d’énergie que de le suivre…

mais malheureusement, contrairement à que qu’affirme Mme Gawain, on ne le sent pas toujours… non on ne sent pas toujours quand on n’écoute pas sa guidance intérieure, ce que l’on nomme communément la ptite voix

pour diverses raisons, soit on entend pas, soit on écoute pas… mais ptite voix va loin… et si elle commence par chuchoter, elle finira par crier si on garde sourde l’oreille, probablement la troisième celle-là…

et parfois on doit postponer ces élans fondamentaux…

famille, enfants, engagement financiers, responsabilités, etc… ne sont que quelques-uns des obstacles qui peuvent obstruer le chemin vers la manifestation de ses rêves, ou du moins le retarder…

oh pas toujours bien sûr, car certains sont plus habiles que d’autres à conjuguer au pluriel tous les projets qui leur tiennent à coeur, famille incluse…

mais il y aussi le manque de clarté, les peurs, les croyances et autres trips de tête ou de tripes qui peuvent aussi faire bifurquer temporairement ou de façon permanente la route à suivre…

parfois pas si simple de conjuguer nos responsabilités matérielles et la réalisation de nos rêves les plus existentiels…

mais éventuellement, après des périodes plus ou moins longues pour certain(e)s, cette guidance intérieure inévitablement reviendra frapper à la porte de notre âme…

knock knock somebody in there ?

souvent c’est lorsque la famille est élevée et les enfants grands, et que nous sommes un peu plus vieux et/ou à l’aise financièrement, que l’on peut davantage aller totalement vers cet élan vers l’essentiel…

et ici je veux témoigner de mon admiration pour chaque mère, chaque père qui place les besoins de sa petite tribu sinon au-dessus des siens, mais au moins au même niveau… cela fait preuve d’intégrité, de responsabilité, de maturité… mon chapeau bien haut levé…

et c’est d’ailleurs souvent en élevant famille pendant 15-20 ans que l’on acquiert la force, la persévérance et la solidité qui nous aideront plus tard à mener à terme nos projets personnels les plus chers… même si on les a reléguer au rond d’en arrière pendant un temps…

et parfois c’est justement en ne suivant pas cette petite voix pendant un bout de temps que l’on peut revenir sur la track… rien comme un mur pour nous réveiller… toute chose a une certaine utilité, même les longs détours… qui nous font apprécier tout autant la route… à suivre…

alors, everyone on track  ?

2 réflexions au sujet de « suivre sa ptite voix »

  1. Samano

    OUI c’est peut-être ce qui est le plus douloureux. Le plus difficile à se pardonner : Ne pas avoir suivi son intuition, sa voix intérieure, son instinct, son élan profond, par peur, paresse ou au nom de la  » raison  » !!!

    Répondre
  2. Ravi

    une danse entre ma voie intérieure, mes responsabilités d’homme, de père, de citoyen, mes désirs, mes coups de cœur, mes peurs et mal de ventre….
    et le recul sur l’après vie corporel que mon âge amène….
    quoi est essentiel maintenant ?????

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s