face à face, coûte que coûte

17191321_1460092607381213_2460701368241575480_n.jpg

les dernières chroniques – 14/3/18

traduction : le plus difficile est de se regarder soi-même… il est plus facile de crier Révolution ou Pouvoir au Peuple que de s’observer soi-même et distinguer ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, quand tu tentes de te boucher les yeux hypocritement… – John Lennon

cré John va ! souvent le mot si juste… give insight a chance !

vérité de la palissade mais si juste quand même…

comme si parce que nos yeux sont faits pour regarder vers l’extérieur, pas simple ni automatique de se regarder…

comme distinguer le vrai du faux… pas simple non plus… ça prend du temps, de la sensibilité, de l’écoute et beaucoup beaucoup de courage…

car se remettre en question implique une redéfinition complète de soi et de sa vision de soi-même… car parfois, si un seul petit morceau de ce que l’on s’est construit comme étant soi bouge, l’édifice risquait de tomber… pas toujours le cas mais je crois souvent ce qui sous-tend notre position défensive et de protection armée…

pourtant, OK d’avoir des bouts d’ombre et quelques comportements inconscients – ou plusieurs comme on se rend compte quand on se met en fouiller en soi…

ces temps-ci grosse période au niveau relationnel dans mon ptit bout d’univers…

et toujours, inévitablement, le premier réflexe consiste à regarder la petite éclisse chez l’autre, alors que dans mes yeux, une poutre se cache…

mais au fond, jamais l’autre, jamais les autres… toujours soi…

comme disait Ramana lorsqu’on lui demandait comment être en relation avec les autres, il n’y a pas d’autresles autres n’existent pas

toujours une réflection de soi, toujours un miroir… et souvent ce ne sont pas les plus belles parties que l’on voit en premier…

mais quand on accepte que ce sont les nôtres, nos ombres, nos coins les moins brillants et moins lumineux qui nous sont reflétés en pleine face au contact des autres, la vie devient une grande salle de classe… et nos relations de grandes leçons quant à nos zones d’ombre…

même si les autres n’existent pas – ce qui n’est pas toujours notre expérience right ? surtout quand on clash – et que l’on sait avec notre tête que tout est réflection, aussi important, je trouve, de dire nos choses aux autres, de livrer son coeur, de dire sa vérité…

avec la même ouverture à entendre la vérité de l’autre à notre endroit, l’écouter surtout, et laisser résonner les paroles de l’autre en soi… car toujours deux perceptions différentes de la même situation… surtout les situations conflictuelles, du moins celles qui suscitent de la tension… et à un niveau, les autres ont beau ne pas exister, nous sommes des êtres de relation…

jamais unidirectionnelle la vérité, qu’elle soit avec un petit v, ou un grand V…

toujours englobante, intégrant tous les points de vue, toutes les expériences, toutes les émotions vécues… multidimensionnelle la vie..

même si les émotions qui font surface dans le moment réfèrent souvent à des expériences passées, même si la situation actuelle réveille dans bien des cas du vieux stock, la situation actuelle nous permet de faire alors du ménage, d’actualiser, de mettre à jour… upgrade majeur…

ces temps-ci principalement dans la solitude le chroniqueur… rien de tel pour que les relents relationnels se fassent processés…

les pensées remontent, les émotions résonnent et comme personne en face, que soi, que soi… en fait que soi… et nos anges et démons…

l’ultime face à face est avec soi…

alors sioux, vous qui n’existez pas pour moi, de moi qui n’existe pas pour vous !

chacun chacune de notre côté du miroir…

attends Alice, je viens t’ouvrir…

____
Many stupid people are losing their whole lives marching against this and that, for this and that; trying to transform the whole world and postponing the only transformation which is possible, and that is self-transformation.

And I tell you, you can be free in an unfree society, you can be blissful in a miserable world. There is no hindrance from others; you can be transformed.

Nobody is hindering you except you yourself. Nobody is creating any obstacle.

Don’t bother about the society and the world because the world will continue.

And it has continued the same for ever and ever. Many revolutions come and go and the world remains the same.

If all the revolutionaries could be revived from their graves — Lenin and Marx — they would not be able to believe that the world has remained the same and the revolution has happened. In Russia or in America, nothing is different, just a formal difference. Forms differ; the basic reality remains the same, the basic misery of man remains the same. Society will never come to any utopia. This word ‘utopia’ is very beautiful. The very word means: that which never comes.

The word ‘utopia’ means: that which never comes. It is always coming but it never comes; always the promise but the goods are never delivered. And this will be so. It has been so.

There is only one possibility: you can change…

– Osho

____
« Because our greatest gifts and deepest wounds reside in the same area;
because the resurrection of old pains can be so fearful and painful, people need to be reminded in diverse ways that the inner dream of life, the wise word set within and the psychic gold are the natural inheritance of each human soul.

Because it is so easy to forget what we so desperately need to remember;
old stories talk of golden treasures and great dreams that call us to undertake adventures and pilgrimages that in the end reveal what was within us all along. »

– Michael Meade, « Fate and Destiny »

 

Une réflexion au sujet de « face à face, coûte que coûte »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s