ding dong très fort

38287600_1637560806367337_3366024925675520000_n.jpg

les dernières chroniques – 2/8/18

m’entendez-vous ?

je cries ding-dong-très-fort…

car ma sonnette est cassée… et brisée en plus…

mais pas mon serpent à sornette… celui qui me sonner un peu sonné… OK pas mal sonné… criez ding dong résonnez musette…

j’aime écrire en niaiseux… ce langage très lousse qui fait relaxer… écrire pour rien, écrire pour ne rien dire, écrire pour rire… jaune ou aux alarmes…

écrire sans penser, ni dépenser, sans faire de sens… comme ça, ça vous permet de lire ainsi vous aussi… vous pouvez lire relax et décousu… car j’écris décousu de fil d’or, je cries sans fil même… j’écris sur le wifi.. oui ma fifille, j’écris en tiguidille…

j’aime que les mots se jouent de moi car moi je me déjoue ainsi de moi-même… je me tricote une réalité nounoune hors de moi… au cas où… trop au sérieux je me prendrais… et me suspenderais… ça serait pas surprenant…

comme ca matin, parfois les mots me prennent à bras le corps et à brassière raccourcie et me font dire dire n »importe quoi… et quelques neznormités… innocent votre horreur, ce sont les mots qui m’ont fait dire ces toutes petites grossièretés… ces mini grossièretés pas fifinnes…

grossièretés un peu banales à split with a curve on the side qui ne font de mal à personne, mais pas nécessairement de bien non plus… des mots sans dualité, des mots nuls…

ces quelques mots nonos ne feront sûrement pas se dérider quelques faces à claques qui en auraient pourtant bien besoin… car certains souffrent de quelques tensions dans la face et de crampes certaines au cerveau lent….

toute une ride de mots parfois sur laquelle les mots  nous entraînent…

les mots sont mon entraîneur personnel, mon coach de vice, mon prof de yoga split rituel… les mots me dérident moi-même dans leur rock n rollitude… les mots sont flyés, les mots sont fous de rage et me font divaguer sur la mer de ma ptite folie folle, ma ptite folie chonne…

récemment j’ai lu une citation qui nous invitait à détruire sa propre réputation régulièrement… j’ai beaucoup aimé, aimé beaucoup beaucoup le concept de détruire sa réputation pourtant pas si propre… détruire sa propre réputation soi-même plutôt qu’attendre que quelqu’un d’autre le fasse à notre place… au moins ainsi on peut choisir quand et comment…

alors cher lecteurs/trices, en vérité en vérité je vous le cries : ding-dong-très-fort…

mais pas trop car

38121304_10156372128627534_8210614702598782976_n

et nous on aime les sauve-chouris…

on aime se moquer des mots qui se moquent de tout… car les mots ne peuvent rien dire dece qui veut vraiment se faire dire… la vérité est muette, il faut l’écouter longtemps avant de l’entendre et de la comprendre…

ou encore lire le nono pour se faire expulser de son propre emmental… car plein de trou dans notre esprit… par là que la lumière entre…

38122086_859397850920776_1027379335666860032_n.jpg
alors osons, osons…

Une réflexion au sujet de « ding dong très fort »

  1. Samano

    Détruire sa réputation…ou la recycler, la twister, la faire swingner ? Vivre c’est ne jamais cesser de naître….D’après Bob Dylan ou serait-ce Rûmi ou tante Georgette ???

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s