good morning amoure

39543456_10155955980896491_8208444219400912896_nles dernières chroniques – 24/8/18

je trouve toujours difficile d’écrire sur l’amour, de broder des mots autour de l’amour… surtout en public… quand même… on se garde quelques ptites gênes ici ou là…

mais ces jours-ci, je vois comment, fondamentalement, j’ai peur de l’amour… je suis confronté à mes limites face à l’amour… chicken shit devant l’amour le gars…

en fait, je n’ai pas peur de l’amour at large car relativement facile de prétendre aimer le monde entier… non, moi c’est l’amour intime qui m’effraie… qui me fait faire dans mes froques d’amoureux…

l’amour au quotidien, l’amour ordinaire, l’amour extra ordinaire… peur de me laisser être vu, peur de l’intimité au quotidien…

peur de quoi au juste ? me demanderez-vous peut-être… bonne question… moi aussi je me la pose… et me la repose… et ça repose d’y faire face sincèrement…

récemment, j’ai vu comment, toute ma vie durant, j’ai maintenu une forteresse invisible autour de mon coeur…

oh ! comme la plupart d’entre nous, j’ai bel et bien aimé et été aimé dans le passé… j’ai eu des blondes, des amis et amies, des enfants aussi… que j’ai aimé, que j’aime encore et que je continuerai d’aimer… du mieux que j’ai pu, du mieux que je peux et du mieux que je pourrai…

mais jusqu’à maintenant, je suis allé en amour jusqu’à un certain point…  me suis laisser aller dans l’amour jusqu’à un certain point…

en fait, jusqu’à un certain point mais pas au-delà de ce certain point…

comme une ligne imaginaire, un fil rouge autour de mon coeur… un gros tape jaune no trespassing crime scene autour de mon coeurde peur d’aimer trop et d’être trop aimé pour ma ptite tête de pinotte

comme si, si je disais oui complètement à l’amour, je devrais quelque chose à l’autre, je serais en dette d’amour… comme si, si j’aimais une autre personne totalement et complètement, elle me devrait quelque chose… je sais, fou de même le gars… folle de même la vie…

ces jours-ci, cette vérité me saute au visage, mais surtout au coeur… petit ati a peur de l’amour… comme un souvenir d’enfance qui paralyse mon coeur… mais petit ati a envie de devenir grand, plus grand, de plus en plus grand, immense et infini… de se fondre dans l’amour… de laisser monter l’amour en lui, de le laisser me passer à-travers…

certaines personnes sont sur notre route pour nous apprendre des choses précises en cette existence…

eh bien, moi, la vie a mis sur ma route, et dans ma vie, pas une mais deux fleurs pour me permettre d’apprendre à me donner à l’amour… et à dire oui… et apprendre l’ouverture du coeur qui vient avec…

pas toujours évident pour un grand ptit gars comme moi… mais pourtant, l’amour est un jeu d’enfant, mais nous, grands et grandes, avons oublié l’ABC de l’amour… moi, du moins, j’avais oublié quelques règles du jeu de l’enfance de l’art amoureux…

comme garder le coeur ouvert, dire les choses avec délicatesse, et prendre soin du coeur des autres autant que du mien… car parfois la peur nous fait oublier ces ptites choses du coeur…

alors voilà… l’amour qui parle… amour chez-vous itou…

2 réflexions au sujet de « good morning amoure »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s