prenez-le personnel

10330337_10152342091197906_776270057642811074_n.jpg

les dernières chroniques – 6/9/18

chronique lançage de fleurs… chronique remerciement… gratitude chronique…

maintenant que l’enregistrement et le mixage sont pratiquement terminés et que ne reste le mastering (matriçage B., matriçage, oui oui je sais, mais personne ne sait the f..k it means ;-), chose promise, chose due et chose sera faite…

car dans le cadre de ma campagne de $ocio$ lancée le printemps dernier afin de réaliser un album avec quelques hymnes qui vivent en moi depuis petite lurette, j’avais offert aux gens qui contribueraient à hauteur de 100 $ et plus de leur rédiger une chronique personnalisée…

wow ! grosse commande réalise-je depuis un bout mais surtout right now (désolé B. plus fort que moi ;-)… car une plus d’une trentaine de personnes ont généreusement soutenu mon rêve au-delà de cette marque… et je suis un homme qui aime respecter ses engagements…

mais bien que j’aime écrire, je réalise qu’écrire quelque chose de personnel pour autant de personnes individuellement constitue tout un défi…

et comme j’aime les défis, j’ai décidé de vous écrire personnellement, par la présente comme on dit… pour vous remercier pour le présent…

de vous écrire personnellement, et en groupe… car tout est possible…

et comme on dit, prenez-le personnel… très personnel…

car ce message, même s’il adresse plus spécifiquement à une trentaine de personnes, il est écrit à chacun et chacune de vous personnellement… il vous est destiné personnellement… car nous des personnes right ?

et c’est un investissement à l’infini que vous avez fait il y a quelques mois… avec beaucoup beaucoup d’intérêt de ma part… et on espère le rendement excellent…

alors rien de plus personnel que ce message viré chronique destiné à toi, à vous, à vous tous et toutes… vous dont certain(e)s me connaissent depuis longtemps, d’autre depuis peu… et d’autres encore presque pas…

rien de plus personnel l’expression de ma toute sincère appréciation envers votre geste d’avoir investi l’équivalent d’un bon repas au resto, ou d’une couple de billets de spectacle, ou un massage, ou une belle pièce de vêtement, ou name it car la liste de ce que l’on peut faire un brun (ou un peu plus) est infinie car vous connaissez autant que moi la valeur des bidous durement gagnés vous aussi…

rien de plus personnel que ma plus sincère et infinie gratitude mise ici en mots pour votre généreuse contribution à mon rêve… car que vous la sachiez ou pas, vous faites maintenant partie de mon rêve… et tout le monde sait que lorsqu’un somnambule se réveille et réalise son rêve, son rêve devient un peu le vôtre… et sa réalité la vôtre aussi… welcome to my dream…

rien de plus personnel que ma reconnaissance d’avoir soutenu mon ptit bout de rêve à moi alors que vous auriez pu faire tant d’autres choses avec ces piasses durement gagnées, yen, euros ou quelconque devise qu’on nomme aussi simplement énergie verte… mais vous avez décidé de les investir sur et dans mon rêve… pas rien ça… pour moi… je le prends très personnel…

rien de plus personnel cette place spéciale que votre don, investissement, cadeau, name it itou, a ouvert en mon coeur…

rien de plus personnel ce geste de votre part à mon endroit… pour moi… reçu 10-4 bien au-delà du 100 $ et quelque…

rien de plus personnel ce merci virtuel mais si réel au-delà du réel que je désire vous transmettre ce matin, juste comme ça, sur cet espace ouvert, afin que le monde entier sache combien votre geste me touche… pas vrai qu’une âme ça ne se touche pas, vous avez touché la mienne avec le vôtre, en passant par mon coeur, et vous continuez de le faire en permettant à mes doigts de vous chanter la pomme…

sachez que votre contribution a permis soit quelques heures de studio, soit un peu de mastering, soit un bout de ma nouvelle guitare La Patrie acquise récemment car ma vieille guitare de Rio vieillissait sérieusement, soit un ptit bout de chacun des 12 hymnes à venir, soit quelques minutes du spectacle à venir cet automne… vous pouvez choisir la cible de votre don…

je sais que la plupart d’entre vous avez donné sans attente autre que celle de m’encourager… je sais… car ce n’était pas certain que cet album se ferait… je n’ai jamais fait d’album et maintenant qu’il est enregistré, mixé et qu’il sera masterisé bientôt, on dirait bien que ça veut se passer…

et alors la préparation du spectacle se met en branle… les clés USB pour distribuer l’album se magasinent, les cahiers de chants sont en cours de fabrication… le rêve se matérialise drôlement…  grâce à vous, grâce à ce geste que vous avez fait à mon endroit… merci… encore et encore… obrigado diraient certains, obrigada diront certaines…

j’aurais pu inclure votre nom dans cette chronique… en fait, je l’avais fait, mais j’ai décidé de le retirer pour garder ça plus discret, pour garder ça entre nous… une ptite gêne on se garde OK ?

car on ne veut pas nécessairement que les gens sachent right ? mais nous on sait, et c’est amplement suffisant… c’est ça qui compte…

et en même temps que je veux par la présente souligner l’importance de votre soutien au-delà d’un certain point, je tiens aussi à souligner mon appréciation toute aussi grande pour ceux et celles qui ont contribué pour moins d’un brun car c’est la somme des dons, contributions, investissements, cadeaux, name it again, qui me permettent de descendre du ciel actuellement avec mes Hymnes du Pays d’en Haut et de les partager bientôt sur la terre des humains et humaines… divine expérience d’humilité…

immense merci aussi aux musiciens et musiciennes : Jim, Raoul, Édith, Éloi, Charles, aux chanteuses: Joelle, Myriam, Édith, Lilia et Bijou, à Charles mon capteur de son et homme orchestre sans qui ce projet ne se serait jamais réalisé…

coudonc, on dirait un discours de gagnant aux Oscars…

et merci aussi à ceux et celles qui n’ont pas contribué à ma campagne car pas possible de donner partout en ces temps de demandes de projets de $ocio$ qui nous arrivent de tous bords tous côtés… je comprends tout à fait… tudo bem, tout bon…

et merci particulier à la personne qui a pris la peine de répondre personnellement à mon invitation de campagne pour me préciser qu’elle ne contribuerait surtout pas à ma campagne car mon projet n’était pas assez important comparativement à d’autres projets plus humanitaires… une simple absence de réponse aurait été suffisante mais votre message m’a donné le ptit coup de pied au cul utile et nécessaire pour continuer quand le doute m’assaillait et s’essayait…

car voyez-vous madame, il est super important pour moi ce projet, essentiel même !

alors merci à la vie qui, comme on dirait, a voulu qu’il se fasse…

MERCI à vous tous et toutes… merci le monde…

alors la voilà ma chronique à cent piasses, ma chronique à cinq cennes…

à suivre pour le reste… dring dring…

et voici les fleurs…

33994033_1417417845071446_7936484579525787648_n

 

 

 

7 réflexions au sujet de « prenez-le personnel »

  1. Ravi

    rien de personnel, mais tu es un modèle d’audace et de persévérance,
    rien de personnel mais bien hâte d’entendre le final,
    et Viva Mestre, Osho, et Luciano

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s