les mots with a twist

40848423_1908482789238989_1638996362383065088_o.png

les dernières chroniques – 7/9/18

traduction :
tu peux être mature et respectueux et tout de même avoir un sens de l’humour twisté…
tu peux sacrer beaucoup et tout de même être hautement intelligent(e) et doté(e) d’un vocabulaire musclé…
tu peux être tranquille et réservé(e) et tout de même avoir un esprit tordu et même être extroverti(e) au sein de certains groupes…
tu peux être intelligent(e) et avoir l’esprit vif et tout de même oublier quel mois nous sommes

taba… quel gros mois d’octobre sacrament !

je l’aime celle-là moi… elle me parle… elle me crie en fait… et moi j’écris autour… sans élever le ton, mais, optimalement, le niveau du débat si… car elle est irrévérencieuse, elle est baveusement baveuse cette affichette… mais sans rire de rien ni de personne…

peut-être que je me surestime, mais je m’identifie à ces quelques lignes un peu baveuses tout de même juicy et rock n roll... et qui invitent à twister les mots – cha cha cha – sans dessus dessous et de travers et de tout bord tous côtés… et en sens inverse…

ces mots invitent à écrire un peu crotté… à écrire culotté… quelle belle expression que celle-ci, même si on ne sait pas vraiment d’où elle vient… culotte de cheval ou de curé ? déculottés ces culottés de curés ces temps-ci… jusque sous leur soutane…

je ne sais pas si je suis mature ou respectueux, en fait j’en doute, mais j’aime le twist en humour, j’aime le salé dans l’expression, j’aime la douce saloperie dans la raison… pas de raison dans ma maison Gaston… car y a pas de téléphons qui sont… mais ben du fun qui sonne parzemp…

j’aime les calembours, les tordures de mots, les twistages de sens et de surtout de non-sens… j’aime les sens triples et quadruples… tellement que souvent certains me regardent en me pensant épais et pourtant, de multiples niveaux à une joke gang… pas parce que vous ne comprenez pas mon witty witty humor que je suis fou pour ça… fou quand même mais pas pour ça…

je l’aime cette citation car elle invite à être soi-même, à sortir du cadre et de la boîte… et à dire n’importe quoi…

elle permet la différence, elle invite aux jeux de mots et aux mots d’esprit esti…

elle définit comment je me sens, quand la plupart du temps je suis relativement gêné borderline hermite et hobbit et drôle de bibitte soli sur terre alors que d’autres fois, je peux prendre ben de la place dans une gang…

mais nonobstant, toutefois, néanmoins et en dépit de, je n’oublie jamais quel mois nous sommes… car comment oublier comment beau et doux est ce mois d’août ici au Québec comme il l’est ces jours-ci ?

23 décembre joyeux Noël Mr côté salut ti-cul… on se r’verra le…

j’aime jouer baveusement avec les mots… j’aime penser n’importe quoi et l’écrire… le sortir de l’encrier et le crier haut et fort… même si en silence comme ici…

j’aime faire dire aux maux ce qu’ils ne voudraient pas nécessairement dire…

en fait, j’aime écrire ce que je ne voudrais pas nécessairement dire moi-même…  ne pas calculer, ne pas être spiritually ni politically correct… j’aime dire des gros mots, et des touts petits aussi… des mots vulgaires enrobés dans une main de velours…

j’aimerais tant et tellement être pouet pouet… et écrire de la pouésie…

j’aime jongler avec les sens, switcher de langage quand il ne le faut pas nécessairement, j’aime speaker en inglish et écrire la française épaisse… et swing la bacaisse… dans le fond du tiroir caisse…

j’aime jouir de la langue… être cochon littérairement… sexycrivain en vaine va…

j’aime oser, risquer, baver et braver ma propre gêne… j’écris rouge en ce moment vous voyez-vous ?

j’aime écrire pour rire plus que pour dire… rire de moi, rire de tout, rire de vous même… mais ne le prenez surtout pas personnel… car votre nom est personne… Mr et Mme Pearson…

j’aime m’écrier é crire surtout pour ne rien dire qui vaille, ne rien dire qu’il faille car il ne faut jamais vraiment et réellement dire quoi que ce soit… quoi que ce soit… voilà c’est dit… quoi que ce soit… et redit… j’aime dire mais surtout redire… mais jamais médire… plus me dire mémé…

j’aime servir les mots davantage qu’eux me servent moi… je suis un serveur de mots, un waiter qui les attend de l’autre coté du sens unique…

j’aime avoir du fun à dire n’importe quoi et encore plus à vous savoir les lire n’importe quand et surtout n’importe comment comme en ce moment, oui popa… pas rien ça, ni ceci, ni cela… nice cela…

j’aime écrire nono plus que le dire, car plus safe d’écrire nono que de le dire… quand on écrit et s’écrit nono, les gens peuvent en faire ce qu’ils et elles veulent, ou ce qu’ils et elles peuvent car souvent avec les mots, on ne fait que ce que l’on peut… c’est eux qui décident et on ne comprend toujours que ce que l’on ne veut comprendre anyway… même si on ne comprend pas… vous comprenez ?

OK faut que j’y aille… d’autres mots m’attendent ailleurs, là où je ne suis pas… et si je reste ici je ne serai pas là-bas…

bon mois de novembre tabaslak…

ici bas, mon ami Samano en train d’arranger quelques twists…

40828196_10156598598528875_1243584768122028032_o.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s