jus d’orange

33700730_1692776074111413_553651164541878272_n.png

les dernières chroniques – 20/9/18

traduction : je vis en Suède… nous avons la sécurité sociale, une assurances-maladie abordable, des règles strictes sur les armes à feu,  5 semaines de vacances annuelles et une année de congé de maternité… une nuit à l’hôpital coûte 10 $, le coûts des médicaments prescrits est limité à 210 $ par année… nous ne sommes pas communistes, nous sommes socio-démocrates et nos libertés ne sont pas restreintes

depuis toujours, le jeu politique me laisse de glace… il force les gens qui y jouent à japper, à comparer, à dénigrer les autres… il oblige à faire des promesses car on aime ça nous, le bon peuple, les promesses: des millions ici, des milliards là…

un jeu un peu dégradant sur le plan humain la game politique car on ne réussit habituellement à se hausser soi-même qu’en abaissant les autres…

j’utilise cette citation qui parle de la Suède car elle démontre que lorsqu’un peuple veut, il peut… faire les choses autrement… et il me semble qu’ici au Québec, on pourrait faire les choses autrement comme ça…

et au Québec, dans cette campagne électorale qui reste souvent au ras des pâquerettes en termes de vision, il y a une femme et un parti qui se démarquent dans ce grand diner de con… une femme simple, une femme extra ordinairement ordinaire… une femme à qui on peut faire confiance il me semble… une femme qui semble faire de la politique pour de vrai et non pas ambitionune femme soutenue par un jeune homme qui me semble sincère lui aussi… représentant un tout petit parti un peu à part des glands… mais qui grandi vite et bien ces jours-ci…

si jamais ? si jamais on se mettait à rêver ? et à faire en sorte que…

même si je suis un gars solitaire minding my own business, je vais voter solidaire…

le seul parti à mon avis qui parle sérieusement d’environnement, de justice sociale, de partage et de solidarité sociale, de lutte à l’évasion fiscale… les vraies affaires à mon avis…

un parti qu’on dit trop jovialiste car on est devenus tellement cyniques face à la politique et à son jeu dénigrant… un parti qu’on dit faire des promesses en l’air… pourtant…

une assurance dentaire pour tout le monde, trop rose comme proposition ? really ?

la nationalisation des médicaments ? un non-sens ? really ?

prendre des mesures drastiques pour protéger l’environnement ? really ? respirons par le nez, on va le sentir assez vite…

QS ne sera pas élu car un peu trop en avance sur son temps… trop limité à Montréal… trop ordinaire, trop simpliste car il se préoccupe trop des vraies affaires… l’environnement dans lequel on vit, les gens qui n’en ont pas assez pour simplement combler les besoins de base… du superflu ?

on préfère se faire promettre des 100 $ ici et des 200 $… et blâmer les autres… et continuer d’avoir peur…

peur que nos petits-enfants ne parlent pas français ? sauf que si on ne se préoccupe pas d’environnement, peut-être que personne ne parlera plus du tout bientôt… peut-être la planète qui va parler à notre place…

on tente de faire peur au bon peuple avec le spectre d’une trop grande immigration, wake up les boys, le monde s’ouvre, le monde bouge… promenons-nous en ville… lisons les médias internationaux pour contextualiser les grands enjeux… ouvrons nos ornières…

nous on a le luxe d’avoir un territoire pour accueillir des gens qui fuient la guerre et les atrocités… un peu de générosité bâtard… ce n’est pas NOTRE pays anyway… qu’un bout de terre commune sur lequel on doit prendre soin de tout le monde… mon pays ce n’est pas mon pays, c’est à tous ceux et celles qui y vivent… peu importe leur origine, peu importe leur bout de souche originale… le même grand arbre généalogique…

et on manque de gens pour faire rouler cette machine qui roule trop vite anyway… ça nous prend du monde… et vite… alors ouvrons nos portes et nos coeurs, arrêtons d’avoir peur et ça pourrait nous surprendre comment simplement ça pourrait se faire tout seul ce futur vivre ensemble…

rare que je parle de politique ici car le jeu ne m’intéresse pas le bout de la chandelle…

mais il me semble qu’à minuit moins deux, now, on n’a plus le temps d’être snob et cynique et de laisser à quelques-uns la responsabilité de notre société… trop tard pour négliger certains enjeux qui sont sur le point de nous péter au visage…

on peut bien tenter de scruter notre petit nombril personnel, mais quiconque a des enfants et des petits devrait voir un peu plus loin… par amour, par sens de responsabilité, par soin et souci de notre prochain et prochaine… de ceux et celles qui ont besoin…

il faut que les choses changent et  pour faire changer les choses, il faut botter le cul de notre société… et si la politique n’est pas le bouttt d’la marde, c’est quand même un des vecteurs de changement… l’ignorer ne changera rien…

car on ne changera pas ce monde avec de vieilles solutions… ni avec des politiciens professionnels…

il faut faire vite, il faut faire drastique…

dans mon comté de Bertrand, c’est une ancienne collègue, prof de crimino à l’université de Montréal qui se présente, Mylène Jaccoud, une femme brillante, intelligente et sincère qui s’intéresse aux premières nations et au système de justice réparatrice… elle aura mon vote c’est certain…

entrevue avec Manon…

https://www.ledevoir.com/videos/537035/table-editoriale-avec-manon-masse-co-porte-parole-de-quebec-solidaire

Manon parle à la Chambre de Commerce…

http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2018/201809/20/01-5197269-le-milieu-des-affaires-tend-loreille-a-quebec-solidaire.php

et en vlà une autre vraie me semble, dans Taschereau dans la ville de Québec…

https://www.facebook.com/catherinedorionqs/videos/352721472130656/

me semble que ça ferait du bien à Québec une fille comme ça…

3 réflexions au sujet de « jus d’orange »

  1. votremaisonenbeaute

    Le problème c’est qu’il faut flusher le bébé avec l’eau du bain! Il y a de bons députés en place comme André Villeneuve chez nous ou Véronique Hivon à Joliette. Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant Québec Solidaire et j’ai aussi été impressionné par le discours de Manon Massé au débat et il m’a semblé que même les autres chefs l’étaient. Ce concept de chef et de parti est dépassé…..

    Répondre
  2. Prashanti

    Catherine Dorion : dame allumée et brillante.
    Et oui Manon Massé est la seule qui n’a pas  » bitché  » les autres coq lors du 1er débat.
    Elle m’a eu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s