l’amour des gens, et vice-versa

14671321_10154975761254523_8523064634298756892_n.png

les dernières chroniques – 5/11/18

traduction: j’ai beaucoup appris cette année (et avec la réalisation de cet album)…  j’ai appris que les événements ne se déroulent pas toujours de la façon dont vous les aviez prévus, ou comme vous pensez qu’ils devraient se dérouler… et j’ai appris que parfois, certaines choses qui tournent mal ne se réparent pas, ou ne reviennent jamais comme elles étaient… j’ai appris que certaines choses brisées demeurent brisées, et j’ai appris que tu peux passer à-travers des temps difficiles, en quête du meilleur, aussi longtemps que tu as des personnes qui t’aiment… – Jennifer Weiner

dans la chronique d’hier ici sur ce blogue, le frère Phap Dung du village des Pruniers nous disait que lorsqu’on réalise un projet, il y a toujours deux buts parallèles… le premier consiste à réaliser le projet… le second consiste à être conscient(e) de notre relation au projet, à voir l’énergie de nos habitudes quand on se met en mouvement, et de nourrir notre compassion… le second est toujours plus important

compassion et amour alors…

hier, on présentait au Théâtre du Marais à Val-Morin le premier d’une série de deux «concerts-lancements», l’autre aura lieu dimanche le 11/11 au Gésu en ville à 15 h…

j’avais décidé d’offrir cet «extra concert» aux gens du Nord qui m’avaient soutenu au printemps lors de ma campagne de $ocio$… afin de leur éviter d’aller à Montréal… car ils/elles n’y seraient probablement pas aller…

en fait, lorsqu’on offre quelque chose aux gens, on s’arrange pour que les gens puissent le recevoir il me semble… en tous cas, je trouve que c’est la moindre des choses… alors un concert dans les Pays d’en Haut et les Hymnes du Pays d’en Haut en ville dimanche prochain… question d’accommoder les gens… ben commode en effet…

toutefois ce concert au Nord consistait un défi au plan technique car because infime et petit budget, on devait s’occuper de tout : technique sonore, bar à Kombutcha, organisation logistique de tout tout tout… et performance musicale en prime… on a tout fait, et bien… et on a eu bien du plaisir… et moi, auparavant, quelques nuits à ne pas dormir trop lourdement… ou du tout…

et si nourrir la compassion est l’objectif suprême selon le frère Phap Dung, constater qu’il existe des personnes qui nous aiment et nous soutiennent à nos côtés est à mes yeux – et à mon coeur surtout – tout aussi essentiel… les deux ailes du même oiseau amour…

hier de nombreuses personnes ont fait en sorte que tout roule smooth and easy

d’abord Morgane du Théâtre du Marais qui a été plus qu’accueillante… même avec la fièvre, même le dimanche… quel beau Théâtre on la chance d’avoir dans notre propre cour… profitons-en…

puis Jean-Patrice et son fils Loïc qui sont venus installer la techno sonore avant le spectacle… et leur partie de hockey… juste comme ça, par amitié…

Paripurna, Prashanti et Premala qui sont venus vendre du Kombutcha commandité au verre… les breuvages gracieuseté de Rise et de Tribe… thanks ! pas que moi qui parle franglais, les brasseurs de Kombutcha aussi on dirait… let’s drink to that alors ! c’est d’ailleurs notre campagne de levée de fonds pour l’enregistrement de nos deux nouveux albums… indeed, on voit grand…

Mimi qui a fait la porte… avec sa belle robe et son sourire…

Camila, Joanie et Maritza qui ont gardé Lilia une bonne partie de la semaine pour qu’on pratique pratique pratique Édith et moi…

et Lilia, Lilia, qui a chanté Crianças d’une voix de pro…

ici, une reconnaissance toute particulière à mes deux acolytes bêtes de scène pas bêtes du tout, Charles et Édith, avec qui on a eu un plaisir complice à jouer ensemble… ami de jeu musicale et amoure de ma vie…

comme vous voyez, si ça prend un village pour élever un enfant, ça prend une grosse gang pour faire rouler un spectacle, même un tout ptit…

parlant enfants, j’avais décidé d’inviter les parents accompagnés de leurs enfants hier car ils sont nombreux ici autour de Val-David… on a d’ailleurs refait Crianças en rappel avec Lilia et quelques-un(e)s de ses ami(e)s… full cute

et vive les enfants ! viva Crianças !

beaucoup beaucoup d’amour reçu de la part de tout le monde qui sont venus nous voir et surtout nous entendre hier… et qui ont apprécié pour vrai je crois… ce que j’ai senti en tous cas… et que certain(e)s nous ont dit…

autre merci spécial notamment à Myriam et Joëlle (enceinte jusqu’au cou), nos 2 choristes et amies aux voix divines…

toutes ces actions ont été réalisées par amour, pour l’amour de la musique… gracieusement et à partir du coeur… il réside plein d’espoir en ce monde… pas que désespoir…

la réalisation concrète de la première phase du projet de l’album des Hymnes du Pays d’en Haut se concluera dimanche prochain avec notre deuxième concert en ville au Gésu…

en passant, il reste de la place… si ça vous dit de venir goûter à cet amour, faites-moi signe…

dring dring love love…

Capture d_écran 2018-09-14 à 06.56.29

2 réflexions au sujet de « l’amour des gens, et vice-versa »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s