la presque insoutenable légèreté de neige

0-3.jpg

les dernières chroniques – 29/11/18

full blanc ici… et magnifiquement beau….

nous sommes déjà au coeur de  l’hiver ici dans le now… oh, pas le grand now ici… que le petit now… mais tout un now… full présence, maintenant…

au coeur de l’hiver depuis quelques semaines avant même qu’il n’ait officiellement commencé… on dirait qu’il sera long… ou que l’on le trouvera ainsi… mais comme on dit, qu’on s’en plaigne ou qu’on l’apprécie, il y aura la même quantité de neige…

une neige lourde pour les arbres ces jours-ci, mais une neige qui rend si léger notre coeur d’enfant… notamment celui de petite Lilia…

0-4.jpg

belle belle la neige… mais difficile à porter pour les arbres… car lourde et dense…

ils sont plusieurs à craquer sous son poids d’ailleurs…  tel que vous pouvez observer si vous regardez bien au centre de la photo ci-bas…

0-1.jpg

en fait ça craque d’un peu partout autour d’ici…. et quand ça ne craque pas, ça pend, ça penche, ça plie, ça soutient, mais ça force…

on dit que les arbres communiquent entre eux… en ce moment, j’ai l’impression qu’ils doivent se plaindre du poids de la neige…

0-7.jpg

les arbres ont le caquet bas…

0-6.jpg

les bouleaux en particulier… car le bouleau, lui, peut plier… (jeu de mot pour les pas vites vites – sans rancune 😉

0-5.jpg

mais peut-être que je comprends mal la langage des arbres moi qui ne suis pas full bilingue, et peut-être qu’ils sont simplement heureux et contents les arbres… peut-être qu’ils suivent doucement et paisiblement le cours des choses… sans se plaindre… car ils n’en sont pas à leur première neige quand même…

mais en tous cas, hier en jouant dehors, on a rencontré quelqu’un qui lui était très heureux…

0-2.jpg

et quand on fait des êtres de neige, aussi bien les faire en forêt car en ville, c’est devenu compliqué…

Il a neigé toute la nuit. Donc ce matin…

8h00: je fais un bonhomme de neige
8h10: une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.
8h15: je fais une bonne femme de neige.
8h17: La voisine féministe se plaint de la poitrine trop généreuse de ma bonne femme de neige. Ça rabaisse les bonne femmes de neige à un objet sexuel.
8h20: le couple gai du quartier me mentionne que ça aurait pu être deux bonhommes de neige.
8h22: le trans genre me demande pourquoi je n’ai pas simplement fait une personne de neige avec des pièces détachables.
8h25: les végétaliens du bout de la rue se plaignent du nez en carotte. Les carottes sont de la nourriture et non pas un objet de décoration.
8h28: je me fais traiter de raciste parce que le couple de neige est blanc.
8h31: la famille musulmane de la rue me demande de mettre une burqa à la bonne femme de neige.
8h40: la police débarque pour me dire qu’une plainte a été déposée.
8h42: la féministe se plaint encore… le balai de la bonne femme de neige doit être enlevé parce que ça donne une image de ménagère aux femmes.
8h43: le conseiller pour l’égalité des gens menace de m’évincer.
8h45: le journaliste de TVA se pointe. On me demande si je connais la différence entre un bonhomme et une bonne femme de neige. Je réponds: des boules de neige. On me traite de sexiste.
9h00: je passe au bulletin de nouvelles comme un terroriste, raciste et homophobe qui cherche le trouble en ces moments difficiles avec la météo.
9h10: on me demande si j’ai des complices. Mes deux enfants sont arrêtés…

2 réflexions au sujet de « la presque insoutenable légèreté de neige »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s