no suck no fuck / shake & bake

Capture d’écran 2018-12-08 à 06.56.19.png

les dernières chroniques – 9/12/18

traduction : les lundis ne sont pas d’la marde, la météo non plus…. ta job n’est pas d’la marde, pas plus que ne l’est ton/ta conjoint(e)… ton état d’esprit négatif, ça c’est d’la marde… ton manque de respect envers toi-même et ton d’amour propre ? ça aussi d’la grosse marde sale… arrête de te plaindre à propos de ce qui te manque dans la vie et manifeste tes foutus rêves…

bel exercice de traduction que celui-ci… the fuck out… quelle belle expression mais comment le phoque traduire ça ? et puis suck en tant que verbe, pas mal non plus ? mais ça ne veut pas dire que ça suce… quoi que ça suce peut-être l’énergie ?

définitivement, l’anglais a un telle flexibilité, une telle imaginabilité… ça illustre si bien et si précisément la vie en mots de 4 lettres punchés et straight to the point… parmi eux suck et fuck, entre autres…

aussi vendeurs que le shake and bake de notre enfance… brasser la cage et créer sa vie… short and sweet…

mais le message central de cette courte et punchée citation ne doit pas être lost in translation

rien n’est d’la marde autre que notre capacité de transformer la vie ainsi, ni notre manque d’amour et de respect envers soi-même…

si on mettait toute cette énergie à créer plutôt qu’à dénigrer et bitcher, probablement que nos vies suceraient moins et que nous les considérerions moins brunes et nauséabondes…

tout repose sur comment on voit et conçoit les choses, qui repose à son tour sur un choix, sur une décision perceptuelle qui relève de notre libre-choix… oui la liberté existe…

car la vie n’est peut-être simplement qu’une trame grise – en 50 nuances ou plus – et on peut soit la voir plus ou moins noire, soit plus ou moins blanche… ou somewhere in between

comme le fameux verre d’eau… à  nous de choisir… soit on bitch et on pense, soit on le cale…

soit on blast et on obsessionne sur ce qui nous manque, soit on bouge notre nice little ass et on bouge vers ce que l’on veut…

même énergie requise, ou peut-être même moins au bout du compte que de concentrer les choses positivement plutôt que de bitcher sa vie et envier les autres et laisser la vie nous pousser tut naturellement au cul…

anyway, pas plus vert que le nôtre le gazon de personne à moins 15 et en hiver… saison ou tous les phoques sont out… et en rabaska à patins…

suck and fuck, ou cheers up et crée…

quitte le hall d’attente et bouge…

Capture d’écran 2018-12-09 à 06.07.14.png

3 réflexions au sujet de « no suck no fuck / shake & bake »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s