Mamazonia

les dernières chroniques – 9/12/18

j’ai reçu ce cadeau de mon ami hier Stéphane Dufort… Stéphane est un ami – musicien – avec qui je joue à différentes affaires depuis des années… de la musique notamment mais vous le connaissez déjà un peu si vous suivez ce blogue car c’est lui qui a conçu le visuel de l’album et la pochette du CD, de même que le livre de chants…

et toute la gamme des formats électroniques…

Capture d_écran 2018-08-27 à 19.14.43

en créant ces vidéos, l’idée est de donner plus de visibilité aux hymnes de l’album et de permettre aux gens qui veulent apprendre à jouer et/ou chanter les hymnes de le faire… car les paroles et les accords suivent le déroulement de l’hymne à l’écran… cours de musique virtuel…

l’héritage de notre lignée spirituelle que celui du don, de la passation et du partage de notre musique…

et l’idée consiste éventuellement à créer des montages photos pour chacun des hymnes afin de les illustrer, les faire voir et les diffuser… de nos jours, il faut être créatif  et débrouillard en do ré mi si on veut faire circuler sa musique et – peut-être – éventuellement en vivre un peu…

mais surtout l’idée centrale est de donner vie à ces hymnes et envie aux gens de les écouter et de les connaître, en commençant cette fois par Amazonia, l’hymne phare de l’album à mon avis… pour leur permettre de voyager de par le monde ces ptits hymnes d’ici et d’ailleurs…

Amazonia est à mon avis l’un des hymnes les plus parlants de l’album Les Hymnes du Pays d’en Haut…

il m’est tombé dessus, comme un ange descendu des cieux, il y a 3 ans jour pour jour lors d’un voyage à Chazuta au Pérou, un tout petit village Quechua multi-centenaire ans situé dans les montagnes de l’Amazonie péruvienne, en compagnie de Jacques Mabit de Takiwasi et d’un groupe de guérisseurs autochtones d’un peu partout dans le monde…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

au retour du périple dans ma cabane, la mélodie de cet hymne, que je n’avais jamais entendu, m’a subitement et de façon forte et surprenante envahi, puis les paroles sont venues immédiatement par la suite…

étant moi-même simple visage pâle de Montréal-Nord, je ne me sentais pas mandaté pour délivrer un tel hymne au sujet de l’Amazonie… nao seu da Amazonia quand même… mais quand un hymne veut passer par là, un hymne ne niaise pas avec la puck… et quand l’Amazonie te pousse au cul, tu as intérêt à dire sim, à te tasser du chemin et à procéderce que je fis… alors j’ai abdiqué et j’ai enregistré la mélodie pour ne pas la perdre, puis ai transcris les mots… ce qui donne ceci…

à son écoute, plusieurs personnes m’ont dit être profondément touché(e)s par cet hymne qui chante les 6 pays englobant la plus grande forêt et poumon du monde… cet hymne rapporte également quelques-uns des différents noms attribués à l’ayahuasca, de même que les 3 grands mouvements religieux du Brésil qui utilisent ce sacré sacrement dans le cadre de leurs rituels… de plus cet hymnes rend hommage aux curandeiros et curandeiras sud-américains qui travaillent avec cette plante, de même qu’à Takiwasi, un centre où depuis plus de 25 ans le Dr/Chamane Jacques Mabit travaille auprès des toxicomanes avec l’ayahuasca et différentes plantes de guérison au coeur de l’Amazonie péruvienne…

comme seconde étape dans la promotion de cet hymne, nous comptons créer un photo-reportage pour accompagner la musique afin d’illustrer la beauté et la splendeur du poumon de la terre, mais aussi la fragilité de ce grand écosystème en ce moment menacé avec la venue d’un gouvernement de droite au Brésil qui compte exploiter davantage les multiples resources de l’Amazonie, mettant du coup en danger plusieurs peuples et tribus qui y habitent depuis des générations…

si la musique touche le coeur via les oreilles, on dirait que les images quant à elles se rendent à l’âme via les yeux… alors les deux combinés ont probablement plus de chances de faire passer le message… c’est ce que nous verrons et entendrons…

en terminant, j’ai un ptit service à vous demander…

mon ami Stéphane Dufort qui crée de bien belle choses musicales et graphiques, a besoin d’aide pour populariser sa chaîne Youtube… il a besoin d’abonné(e)s pour l’aider à poursuivre son travail de création de diffusion, un travail qu’il fait la plupart du temps sur une base bénévole… alors un ptit coup de main pour mon chum Steph ? et si vous trouvez et voulez faire connaître dans vos réseaux, lâchez-vous lousse…

si vous appréciez ce blogue et ces chroniques que nous vous offrons depuis plus de 7 ans car c’est le plaisir d’écrire qui en est le coeur, et si vous aimez cette musique que nous vous offrons également gracieusement, merci de cliquer sur ce lien ci-bas et de vous abonner à la chaîne Youtube du Rainbow Circle… ça sera votre bonne action de la journée…
https://www.youtube.com/channel/UCQGRZxk9nHGeTEUHjGcQqNw

et si vous voulez voir un autre volet du travail que Stéphane avec le Rainbow Circle – l’un de mes plus précieux cercles d’appartenance – cliquez ici…
http://rainbowcircle.ca/wordpress/

Meegwetch Steph, obrigado tout le monde…

https://atisupino.hearnow.com/

Capture d_écran 2018-09-30 à 08.22.46

2 réflexions au sujet de « Mamazonia »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s