chacun(e) de nous, tous toi de ce monde

43741382_10155743237736179_881526661521080320_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 16/1/19

traduction: personnellement, pour moi être un saint signifie être moi-même… ainsi les enjeux de sainteté et de salut de l’âme consistent en fait à trouver qui je suis, à découvrir qui je suis… – ?

sincèrement je ne sais pas qui est cet homme – quelqu’un a une idée ? – ni même si c’est lui qui a dit cela… qu’une vignette trouvée ici, ou était-ce là ? ou ailleurs ?

et très sincèrement, pas important du tout tant qu’à moi…

pas important non plus de devenir un saint ou un pécheur, tant qu’on reste soi-même…

et même être soi-même, que cela veut-il dire ?

car qui peut-on être d’autre que soi-même anyway ?

d’ailleurs hier, Osho disait que nous sommes ce que l’existence veut que l’on soit… donc qu’on pouvait relaxer… sounds good to me…

vous voyez, certains matins il y a des affaires bêtes de même qui me trottent dans la tête…

des questionnements sans queue ni tête, des questions un peu bébêtes qui me trottent tout le tour de la tête… pas de quoi écrire à sa mère, surtout que la mienne est morte il y a belle lurette, alors on peut lui parler directement via le wifi cosmique…

alors voilà ces quelques mots un peu épars ce matin, quelques concepts qui ne savent pas quoi vouloir dire, mais qui sont toujours prêts à rire… car rire plutôt que dire est parfois plus de circonstance… rire de cette vie qui passe, qui nous passe dessus, qui nous passe dedans, sans que l’on sache où l’on va, ou même qui l’on est car qui suis-je ?demandais le mystique… ou était-ce une mystique ?

petite chronique de quelques mots décousus avant le run du matin, avant de préparer la petite pour l’école et que la lumière du jour nous éclaire de nouveau la binette…

lumière sur notre ombre, l’un des déploiements de la vie…

et pour que vous ne soyez pas en reste, voici quelques mots smarts – des smarties de Rumi – de Djalal-od-Rûmi via Jean Gagliardi :

Tout l’univers est contenu dans un seul être humain : toi !

Tout ce que tu vois autour de toi, y compris les choses que tu n’aimes guère, y compris les gens que tu méprises ou détestes, est présent en toi à divers degrés.

Ne cherche donc pas non plus Sheitan hors de toi. Le diable n’est pas une force extraordinaire qui t’attaque du dehors. C’est une voix ordinaire en toi.

Si tu parviens à te connaître totalement, si tu peux affronter honnêtement et durement à la fois tes côtés sombres et tes côtés lumineux, tu arriveras à une forme suprême de conscience. Quand une personne se connaît, elle connaît Dieu…

 

3 réflexions au sujet de « chacun(e) de nous, tous toi de ce monde »

  1. Ravi

    nous sommes ce que l’existence veut que l’on soit…

    ça prend tout un recul pour faire le pont avec cet énoncé…
    est-ce que ça veut tu dire que je peux m’observer sur mon chemin de réincarnation et tenter de me situer dans mon parcours éternel vers………. l’infini?
    bon je vais reprendre mon sac à dos et continuer car le chemin semble sans fin

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s