floush floush et glou et glou

51737914_10157279874357018_6884053386816126976_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 12/2/19

traduction : l’illumination se produit lorsque la vague réalise qu’elle est l’océan…
– Thich Nhat Hanh

hier un poisson dans un bocal versus l’autre qui nage dans la mer,

51556235_2015513248575678_8102487805705322496_n

aujourd’hui, une vague qui réalise qu’elle est l’océan… floush floush

on dit aussi que nous ne sommes pas une goutte isolée mais une goutte qui contient l’océan en entier…

alors floush floush et glou et glou et glou

let’s drink to that… et flottons plutôt que de nager…

décidément, la tendance est très maritime ces jours-ci… malgré février, malgré la tempête de l’hiver qui est à nos portes… ou peut-être à cause de, justement… snow birding virtuel

peu importe la forme, qu’elle soit liquide, solide ou éthérique… la relation religion/spiritualité m’interpelle… de plus en plus… le ciel s’élève et les cieux m’appellent… ati phone home…

on dirait qu’à mesure que l’on vieillit peut-être, l’au-delà nous attire davantage, nous appelle… la transcendance nous aspire… et les questionnements foisonnent… comme c’est souvent le cas d’ailleurs à l’adolescence lorsqu’on commence à s’interroger quant à notre place dans le monde… juste retour des choses… adulescence…

comme si avec les grains de sable qui filent dans le sablier, on sentait le passage lentement et doucement approcher… et le mystère se manifester avec plus d’intensité…

le thème de la religion, s’il est présent dans la sphère sociale ces temps-ci, m’intéresse peut-être aussi que parce que j’ai rejoint un mouvement religieux récemment – partant même une petite église pour laquelle nous avons d’ailleurs obtenu la permission du gouvernement canadien d’importer et de servir légalement notre sacrement que nous irons aider à fabriquer au et rapporter du Brésil bientôt…

le thème du religieux – et du spirituel – et leur danse, m’inspire… et m’aspire… et me titille l’âme…

comme la plupart d’entre nous, bons et bonnes chrétien(ne)s d’origine catholique, je suis toujours un peu méfiant et sur mes gardes quand j’entends le mot religion… mais en même temps, cet appel résonne de plus en plus…

et je constate que la religion prend une place sociale de plus en plus grande, délicate et dérangeante…

tel que j’écrivais hier, le terme spiritualité est plus soft que celui de religion, moins rébarbatif… mais en même temps, il ne veut rien et tout dire en même temps…

spiritualité est un terme générique qui renvoie à tout ce qui touche à l’esprit…

mais encore ici, on parle de spirit ou d’âme, car en français l’esprit signifie souvent la patente à penser, associée au cerveau, ou du moins difficilement indissociable de celui-ci… ce que l’on appelle mind en anglais…

si la religion renvoie à quelque chose de plus organisé, la spiritualité noie le poisson…

en fait, c’est très babyboomerien de parler de spiritualité… c’est en quelque sorte une réaction à la religion de nos parents, c’est très révolution tranquille… le poil est encore retroussé sur nos bras…

alors on préfère être une vague se fondant dans la mer qu’un mouton dans un troupeau… et pourtant, qu’une question de perception et d’interprétation… bêê oui…

pour être, comme je disais plus haut, associé à un mouvement dit religieux depuis quelques temps, je me questionne moi-même de l’intérieur quant à mon rôle dans un tel mouvement plus grand que moi…

face à ses codes, à son orthodoxie, au respect de certains protocoles… tout en demeurant vivant et spontané… sérieux mais sincère, respectueux et en même temps, un peu bad ass… un tantinet spiritual gangster… et un peu holy mother fucker… mais avec respect et dignité…

ça aurait plus simple de partir une nouvelle secte, comme ça je ne devrais rien à personne et n’aurais à répondre à aucune attente extérieure… mais en même temps, je ne peux nier le fait que je me sens protégé par des entités, des forces de ce courant spécifique…

un peu mystérieux pour moi-même ce qui se passe sur ce chemin qui se déploie un peu par lui-même et qui m’entraine dans son sillon…

la mer et la goutte ? ou la vague ? ou le bateau ?

je ne fais pas de prosélytisme car je n’ai rien à vendre… je suis déjà vendu…

ce chemin que je découvre en moi et au-delà est totalement mystérieux…

il amalgame des parcelles d’enseignement christique, des détiés africaines et du chamanisme… et il consacre un sacrement enthéogénique…

alors que de la musique, des hymnes et des chants à partager, qu’un espace à tenir dans lequel les gens peuvent avoir accès à des zones encore inexplorées en eux et elles… et un espace commun pour communier… seul(e)s et ensemble…

qu’un grand mystère à laisser se déployer… avec amor, alegria et confia

Amen !

let’s drink – et dring dring – to that mystery !

et floush floush et glou et glou…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s