friends forever

55717478_10158202920488776_7019802420981006336_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 2/4/19

traduction: si je veux ressentir la paix dans ma vie, je dois moi-même être en paix… si je veux que les gens prennent soin de moi, je dois moi-même prendre soin… si je veux qu’on me respecte, je dois inspirer le respect… tout doit commencer avec soi-même, ceci est mon message... – Veeresh

ces temps-ci, en cette nouvelle phase de ma vie, je remercie et apprécie mes mentors du passé plus et moins lointain… Osho, Veeresh, Carioca pour la musique, Mestre Irineu pour le Daime, notre famille de Ceu Sagrado au Brésil…

mais ce matin, c’est vers Veeresh que j’aimerais diriger mon appréciation… c’est que je suis à préparer un voyage en Europe fin mai début juin et, après plusieurs années, je compte aller visiter mes ami(e)s de la Humaniversity, l’une de mes familles les plus précieuses en ce bas monde, un endroit qui a été une grande influence et inspiration dans ma vie…

pour moi, la Humaniversity, c’est le foyer de Veeresh… son home… c’est ma maison en Europe… mon quartier général depuis 1988… ça fait quelques années déjà que j’y suis passé et l’idée d’y retourner réjouit mon coeur et mon âme…

je suis en plein processus de demande d’une bourse de perfectionnement pour participer à la conférence AYA2019 qui a lieu en Espagne à la fin mai,

https://www.ayaconference.com/

où je dois prononcer une allocution et jouer un peu de musique, notamment la pièce Amazonia, oui oui, celle-ci, précisément…

et par la suite, l’idée est de me rendre à Egmond aan Zee près d’Amsterdam et de prendre part à la rencontre annuelle des gradué(e)s de la Humaniversity qui a habituellement lieu en mai mais exceptionnellement cette année, elle a lieu en juin… bon bon le timing…

important je trouve de pouvoir reconnaître et apprécier nos influences, nos inspirations, la chance d’avoir côtoyer des êtres d’exception, ce que fut sans doute aucun Veeresh… et ce qu’il est encore, même de l’autre côté de cette apparente réalité… car la Humanivesity, la place à Veeresh, institut qu’il a fondé à la fin des années 1970, continue de vibrer, grâce à l’amour de ses ami(e)s, de mes ami(e)s…

j’ai séjourné à la Humaniversity pendant quelques années à la fin des années 1980 et pendant quelques années au début des années 2000, ici au Québec, nous avons offert des ateliers et formations inspirés par l’approche de Veeresh… cette inspiration a teinté tout le reste de ma vie…

même si le projet actuelle de légalisation, d’église et les nombreux projets qui mijotent ne sont pas directement en lien avec le travail de la Humaniversity, ils le sont aussi tout à fait… du métissage, de nouvelles boutures, du travail de coeur et de générosité…

je me souviens que Veeresh nous disait souvent d’oser être des étoiles… je l’ai pris au mot… en ce sens, je lui dois totalement la folle audace d’avoir osé lancer une campagne de $ocio$ l’an dernier, ce qui a permis de réaliser l’album Les Hymnes du Pays d’en Haut en compagnie de mes ami(e)s musicien(ne)s…

https://atisupino.hearnow.com/

même si je ne suis plus connecté directement au quotidien avec la Humaniversity, après avoir animé de nombreux ateliers et avoir guidé la méditation Humanivesity Aum pendant 25 ans ici au Québec (la Aum continue à Montréal avec Pritam et son équipe), les fruits du travail de Veeresh rayonnent encore ici et trouve tout à fait racine en moi… et murissent en mon coeur…

et ce matin, je trouve important de dire merci à mon mentor, mon ami, mon enseignant dont l’amour sans borne pour Osho a pu me permettre de me sentir soutenu au sein d’une grande famille spirituelle… et encore aujourd’hui…

comme ce que nous apprend l’approche des constellations familiales, c’est soutenu par mes tous mes prédécesseurs que j’avance sur ce chemin encore tout à fait inconnu pour moi, la foi et la force au coeur, inspiré par des êtres qui n’ont jamais eu froid aux yeux, et encore moins au coeur…

important pour moi d’exprimer haut et fort, et en même temps silencieusement, humblement et délicatement ici, toute mon appréciation, sachant que d’où tu es Veeresh, d’où vous êtes toi et Osho, notre maître, tu m’entends et tu sens bien la sincérité de cette appréciation…

encore aujourd’hui, quand je tremble en dedans parfois au moment de prendre certains risques ou des décisions délicates, c’est à toi que je pense Veeresh… my favorite spiritual gangster…

à toi que je réfère aussi quand je perds patience avec quelqu’un, toi qui nous a enseigné que le but, when working with people, est ultimement de devenir ami(e)… toi qui a enseigné à des milliers de thérapeutes de continuer à se regarder et à se remettre en question quand on était off dans nos interventions, dans notre façon d’être… de simplement demeurer des êtres humains sincères…

comme tu m’as écrit au bas d’une photo qui trône fièrement dans notre petite église ici : ati, my dear brother I love you very much…

so…

Veeresh, my dear brother, I love you very much…

friends forever… para sempre…

2 réflexions au sujet de « friends forever »

  1. Prashanti.

    Friends for ever : un grand rêve, un grand espoir.
    Friends for ever : une grande peine , un grand désespoir quand l’amie nous quitte.
    Comme l’Amour ?

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s