imprévoir et inattendre proactivement

56487399_10156254763186662_4468441454582169600_n

••• les zultimes chroniques – 5/4/19

petite confidence en ce petit vendredi matin d’avril :

je m’apprête à lancer une autre campagne de socio financement nécessitant l’aide de mes proches et moins proches… des nouvelles dans ? 3 semaines…

et je suis aussi en train de planifier un voyage en Europe ce printemps qui inclut la participation à une conférence internationale sur l’ayahuasca en Espagne (https://www.ayaconference.com/)

de même qu’une visite chez mes amis de la Humaniversity en Hollande,

voyage pour lequel je n’ai pas encore reçu de bourse… des nouvelles ? quand le comité des bourses de perfectionnement se sera penché sur ma demande… ce qui sera bientôt j’espère…

mais j’aime confronter le destin… j’aime parler de ces projets dans l’espace public, même s’ils ne sont pas confirmés, en quelque sorte pour conjurer le sort, pour tester la vie… sans être arrogant ni trop sûr de moi… juste pour poker le destin… pour laisser savoir à Dieu – ou à son gérant des commandes – ce qui m’anime et me drive… l’informer de mes préférences…

comme vous voyez, je ne peux pas vraiment dire que je ne prévois pas et que je n’attends rien… mais je fais comme si… je fake la nonchalance et le détachement… je prépare, je risque, j’ose… l’imprévisible et l’inattendu… et qui vivra verra… ou pas…

car l’inconnu ça se prépare…

comme disent les anglos: prepare for the worst but expect the best... prépare-toi pour le pire et attends-toi au meilleur… entre les deux, tout est possible et le coeur balance… et on doit être prêt à jouer, à gambler, à risquer… car comme on dit, qui ne risque rien…

on nous dit souvent que l’on ne doit pas avoir d’attentes dans la vie… et ni prendre les choses personnellement… personnellement, je ne pense pas que nous, les humain(e)s, ne soyons programmés ainsi…

car ça me semble pas futile de préparer un peu le terrain d’avance quant à ce qui nous allume, ce qui nous motive, ce qui nous drive… on ne dirige pas la vie mais on peut l’inviter dans un certain sens… et elle era bien ce qu’elle veut et ce qu’elle doit de toute façon…

me semble en effet que si on n’est pas prêt(e) à risquer, quitte à être déçu(e) big time une fois de temps en temps, à vivre de la déception qui fait mal et des changements de plan majeurs forcés par la vie, on ne va que jouer safe et petit tout le temps…

et plutôt que de vivre des déceptions temporaires ou sporadiques suite à des prises de risque, notre vie entière ne sera qu’un gros party plate qui ne lèvera jamais…

alors osons nos rêves…

alors oui à prévoir et à proposer à la vie notre idée ce que l’on voit pour la suite, nos ptits plans personnels… car de toute façon, on peut bien proposer, mais au bout du compte, c’est toujours la vie qui dispose…

parfois dans le sens qu’on aime et veut, parfois pas… mais parfois encore plus spectaculairement…

alors pas une raison pour ne pas proposer anyway

car on dit que la vie répond toujours à nos propositions… parfois comme on le veut, parfois pas, parfois pour encore mieux qu’on aurait jamais même pu imaginer…

OK la vie, let’s check it out… surprend-moi…

à suivre…

2 réflexions au sujet de « imprévoir et inattendre proactivement »

  1. Denise-Andrée Péloquin

    YESSSSS ! QUEL MAGNIFIQUE TEXTE CHER ATI ! ON SE REJOINT ICI PARFAITEMENT ! MERCI ET LUMINEUSE JOURNÉE À TOI !

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s