déclencher la guérison

56184329_1175058416002068_8211312484460527616_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 14/4/19

traduction : éviter ce qui vous déclenche ne guérit pas… la guérison se produit lorsque vous êtes déclenché(e) et que vous êtes capable de passer à-travers la douleur, les réactions et de l’«histoire» et d’aboutir avec une fin différente… – Vienna Pharaon

je suis impliqué dans quelques groupes qui me tiennent grandement à coeur…

récemment, nous avons eu une rencontre au cours de laquelle nous avons adressé une situation délicate survenue l’an dernier… dont nous n’avions pas reparlé depuis qu’elle s’était produite… l’an dernier… déjà l’an dernier… une éternité… mais pourtant…

et ça a brassé… aussi intensément que lorsque c’est arrivé… et toutes les vieilles blessures d’alors se sont ré-ouvertes… en fait, elles nous attendaient right there au chaud, en nous, là même où elles s’étaient logées il y a plus d’un an… couvant en nous, dormant tout bas… mijotant à feu doux… attendant le moment où le couvercle serait soulevé…

pas facile d’ouvrir des enjeux aussi délicats entre gens qui s’aiment et qui tiennent si fortement les un(e)s aux autres… mais inévitable… aussi inévitable que difficile… inévitable car sinon on vit à coté du coeur de la relation… sinon on choisit de ne pas ouvrir le soft spot d’où l’amour même peut fleurir et grandir… car l’amour pousse dans le mou…

faire face à la blessure et oser rester ouvert(e)s, ne pas refermer son coeur, écouter et entendre l’autre même quand, en nous, ça ne veut pas… réagir, pogner les nerfs, s’excuser…

même quand ça dit non, même si ça tire et étire… même quand on se veut sa cacher dans son cocon… et disparaître… écouter même si on ne comprend pas… même quand ça crie non en dedans… même quand le feu pogne… étincelles et flamèches incluses… sauter dans le feu d’artifice et jouer le jeu des émotions, oser le feu des émotions… oser regarder ce qui ne veut pas être vu en soi… surtout ce qui ne veut pas être vu…

et se permettre d’être humain(e) dans toute sa vulnérabilité… ça, être humain…

et tout ÇA requiert le plus grand courage au monde…

sentir et ressentir toute l’infinie délicatesse de son être… pour du même coup y trouver sa force, son intégrité, sa propre vérité… oser la faiblesse pour trouver la force… oser s’avouer à soi et avouer aux êtres aimé(s) qu’on aime et qu’on a peur de l’amour en même temps… on tremble d’amour et de peur…

les relations humaines comptent parmi les plus grands enseignements au monde… ce monde, le monde, ces autres personnes à qui on s’attache, à qui on s’ouvre, à qui on ouvre son coeur et que l’on partage, avec qui on bâtit des projets et des familles… à qui on ne peut que dire oui, même quand c’est non qui bloque le chemin…

car oui est la clé…

alors oser pleurer, oser fouiller dans toutes les ptites craques de son coeur et de son âme, dans les endroits moins fréquentés, là où ça fait mal, là oz ça crie, là où ça vibre…

ouvrir les vieilles blessures pour qu’elles puissent prendre l’air, pour qu’elles puissent être déclenchées et redéclenchées, et pour qu’elles puissent déclencher la guérison…

pour enfin ré-enclencher la guérison, l’ultime guérison…

respire moi (Sia)

à l’aide, je l’ai encore fait…
j’ai été là plusieurs fois auparavant…
je me suis fait mal aujourd’hui encore…
et le pire c’est qu’il n’y a personne d’autre à qui remettre la responsabilité…

soit mon ami(e), prends moi…
enveloppe-moi, déploie moi…
je suis petit(e), j’ai besoin..
réchauffe-moi et respire-moi…

ouch je me suis perdu de nouveau…
me suis perdu et je ne suis plus nulle part…
oui je crois que je peux me briser…
je me suis perdu de nouveau et je me sens insécure…

sois mon ami(e) et prends-moi…
enveloppe-moi, déploie moi…
je suis petit, j’ai besoin…
réchauffe-moi et respire-moi…

sois mon ami(e), prends-moi…
enveloppe-moi, déploie-moi…
je suis petite, j’ai besoin…
réchauffe-moi et respire-moi

Capture d’écran 2019-04-14 à 07.00.56.png

 

4 réflexions au sujet de « déclencher la guérison »

  1. Ravi

    merci …. superbe chronique en cette journée ensoleillée du printemps

    vienne les bourgeons,
    danse les oiseaux,
    réchauffe les coeurs,
    égaille ma vie,
    viva le printemps

    Répondre
  2. Samano

    Ho que oui, que de courage ça prend pour traverser les flammes du conflit, de la colère, ressentiments et autres frustrations et que de maturité aussi… que d’amour !
    L’amour triomphe de tout….dit-on !

    Répondre
  3. Prashanti

    Parfois quand il y a brisure , cassure d’une longue amitié .
    Quand l’autre refuse de me revoir pour en parler …. » friendship talk  »
    C’est là qu’avec l’aide d’une bonne psychothérapeute nous pouvons voir mes reproductions , faire des liens , réparer et guérir une part de ce qui me fait si mal pour ensuite explorer un chemin différent.
    Cette blessure d’abandon qui refait surface , j’en prends soin du mieux que je peux.

    Répondre
  4. Paripurna

    Lâcher prise en toute confiance et écouter ce que ma petite voix me dit en dedans. Tout doucement, dans la paix et la résilience. Dans la liberté, je respire et ça me fait du bien. Merci de ton partage Ati💖🦋

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s