bonne fête les mères

53568875_2095230543877521_4993067990346891264_n

••• les zultimes chroniques – 12/5/19

jadis, en premier lieu, il y eut Mimi, ma Mimi, ma mamabio, ma ultimama, ma môman à mouâ… celle qui m’a donné vie… et le Supino… et tellement plus…

puis Amala, qui m’adopté, par amour, par mystère, par instinct…

les deux ont quitté leur corps, petit repli dans mon âme jadis, grande contraction dans mon coeur alors, mais expansion de l’amour jusque là-haut et partout désormais…

et depuis 2 ans, il y a Mamãe Sonia, … minha divina Mamãe, nossa Mamãe…

trois mères dans ma vie, trois ancres mères pour mon coeur de ptigars devenant homme en cette mer houleuse et parfois tumultueuse, trois phares d’amour dans la nuit des âmes… trois repères au paradis des anges…

trois sources de vie… sainte trinité maternelle…

puis il y eut Sabera et Léonie il y a 38 ans, et Charu et Fanny 15 ans plus tard, 25 années ago, et, depuis 6 ans, mes deux fleurs, Édith et Lilia…

drôle quand même que dans ma vie, les mères viennent toutes en multiples de trois… les trois desquelles je suis le fils de, à la une, et les mères de mes filles, à la deux… mère et fils, mères et filles…

1-2-3 l’amour…

trois mères, trois duos mère-fille, 9 histoires d’amour différentes… les multiples de l’amour…

mais toutes ont en commun pour moi l’apprentissage de l’amour inconditionnel… pas que j’y sois arrivé, mais j’y tend…

apprentissage du don de soi, l’apprentissage de la féminité, mais aussi l’apprentissage de l’amour tout court… sans but autre que l’amour pour l’amour…

clairement, pas de vie sur terre sans maternité… pas de vie sur terre sans mères…

juste le fait d’accoucher, too much pour nous les boys qui mourrons presque d’une simple grippe… d’homme bien sûr…

sans compter le soin, la préoccupation des besoins des autres, le don, le don, le don… si la vie tient bon, c’est par les mères…

pas pour rien que ce sont elles qui prennent soin en grande majorité des enfants, des gens malades et des ainé(e)s… elles qui tiennent à bout de bras écoles, hôpitaux et résidences de personnes âgées partout sur la terre… et malheureusement que l’on traite si mal… espérons que ça changera rapidement car les femmes, et les mères en particulier, sont le liant de la famille et de la vie sociale en général…

alors en ce jour spécial, un merci plus grand que l’on ne pourra jamais dire à toutes les femmes qui ont donné et qui continuent de donner la vie, celles qui ont pris et qui prennent encore et toujours soin de la vie…

un merci spécial plus grand que je ne pourrai jamais dire à mes trois mères, Mimi, Amala et Sonia… amor amor amor…

un merci spécial que je peux et veux dire à ma belle mère, Denise, qui n’est pas en soi ma mère, mais qui, par ricochet, l’est aussi un peu… quelle générosité de présence…

un merci spécial plus grand que je ne pourrai jamais dire aux trois mères de mes trois filles qui m’ont montré ce qui s’approche le plus de l’amour inconditionnel au fil de notre vie partagée… pas mes – ni mères ni filles – mais vous savez ce que je veux dire… merci merci merci…

et un merci spécial plus grand que je ne pourrai jamais dire à ma belle, Édith, qui partage mon quotidien, qui est une mère exceptionnelle et 4 fois plutôt qu’une, mais qui est avant tout mon amoureuse, ma complice, ma muse/icale, et celle avec qui j’apprend à devenir un homme meilleur… merci ma belle… et bonne fête…

et que l’on soit homme ou femme, mère ou pas, puissions-nous tous et toutes développer notre capacité de maternitude, cet instinct inné – et développé ou potentiel – qui consiste à prendre soin des autres, de veiller au bien-être de tous et chacun(e)… apprenons-le des mères…

alors, bonne fête les mères…

mères couveuses, mères veilleuses, mères toutes extra ordinaires…

bonne fête aussi aux femmes non mères par choix, par impossibilité génétique ou juste comme ça, car à votre façon, vous êtes mères aussi… mères et mers de vie…

bonne fête à notre mère à tous et toutes, mère de tout ce qui vit, terre mère, mère nature… on se souvient…

et finalement, bonne fête à la mère de Dieu… car s’il – ou elle – existe, pas venu(e) de nul part lui – ou elle – non plus…

2 réflexions au sujet de « bonne fête les mères »

  1. Ravi

    pensée mêlée de joie et de peine ce matin pour Shashi, maman de nos 4 enfants et compagne de 44 ans de vie commune…
    gratitude pour toute ces femmes, entière, engagée, aimante, présente… également compagne de vie, dédiée à l’amour inconditionnelle…. (que la planète a tant besoin)
    et à ma compagne de vie actuelle, Marika, femme exceptionnelle, professionnelle, amoureuse de la vie….. qui des fois me permet de me laisser aller dans le petit gars, lové dans ses bras maternels….

    Répondre
  2. Samano

    Et une pensée aussi ce matin pour les mères Kali….celles qui dévorent leurs enfants, celles qui brisent les reins de leurs enfants, celles qui leur coupent les ailes. COMPASSION pour les enfants qui ne sont pas adoptés et les mères débordés. Les humains mal aimés. Que mon amour puisse embrasser tout ce qui est humain….un être à la fois…AHO !

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s