esprit de corps

60077017_1028105244061533_3045125001045868544_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 14/5/19

dans les rénos ces jours-ci votre chroniqueur… avec mon chum Pierre… vraiment bon le gars… smooth and easy… de l’expérience dans le casque mon ami… je suis son ami, son partenaire, son employeur (en fait le payeur et promoteur de ce projet) mais je suis surtout son helper…

il sait, il voit, il calcule, et fait… et parfois il m’explique et moi je fais…

Pierre et moi sommes aux abords de la soixantaine… deux vieux chums de gars… et on le sent ce temps qui passe… nos corps le sentent… quand on travaille ainsi de ses mains, et du reste de son corps, on le sent partout ce corps… on ne se plaint pas mais on constate que les années nous rentrent dans le corps, le rendant moins souple, plus lent à récupérer, moins flexible…

on ne se plaint pas, mais on réalise que le temps nous passe dessus et dedans, et que nos os de plus en plus vieux vieillissent…

et ces jours-ci, mes délicates et moumounes mains de guitariste aux ongles longs sont mises au défi… où sont mes gants ? dos fragile, poignets de pelleteur aussi…

car depuis une semaine, je charrie de la garnotte… j’en ai acheté 15 tonnes que je pellette à la mains et charrie à la brouette… squick squick…

et je creuse des trous pour les assises de la rallonge, parfois dans un sol encore gelé… encore de la neige ici by the way… je creuse parfois sur, et parfois dans la roche… bing jusque dans l’âme alors… je charrie des 6 x 6 en épinette traitée… et des 2 x 6 de 16 pieds de long… on coupe, on scie, on visse et on cloue…

j’apprends en observant mon ami charpentier travailler… je l’observe et j’apprends, par son exemple, par modelage, simplement en le regardant travailler… toujours impressionné par le savoir faire des gens d’expérience…

j’adore travailler physique… mais maudit que mon corps me parle, il crie en fait… j’ai le bas du dos en compote… et suis si fatigué le soir que je m’endors avant Lilia… mais de la bonne fatigue comme on dit…

j’aime faire des rénos, rendre la place belle, apprendre les trucs du bois et de la construction avec mon chum…

mais ce projet me fait réaliser que le corps n’est pas acquis… le corps est un privilège… et contrairement à l’âme, le corps vieillit… je constate que mon véhicule, si bien conçu soit-il, ralentit, se fragilise… là que l’âge se constate, dans le corps car l’âme ne vieillit pas… mais le corps si…

et ceci est parfait, car avec les années on apprend à vivre autrement… à faire plus attention, à ralentir, à bouger plus intelligemment pour ne pas rester jammé…

bref, en ce matin de pluie – et de jobs de téléphone pour préparer la suite – quelques potins de chantier d’un gars qui constate que le temps passe sur nos corps… tout simplement…

ainsi soit-il… et vivement le soleil qu’on continusse…

2 réflexions au sujet de « esprit de corps »

  1. Trishna

    WoW… beau projet! Même s’il demande beaucoup… Mon chum de mari serait au paradis de trance-porter de la garnotte avec vous! C’est comme ça qu’il se sent chez nous lorsqu’il creuse et remplit à nouveau… Et son corps a aussi besoin de pause… 😉 J’ai hâte de voir ça! 😘🤗💗🙏🏻🌟

    Répondre
  2. Prashanti

    Beau et gros projet.
    Tu as la chance d’avoir un ami précieux qui a de l’expérience.
    Oui je comprends …ce corps qui vieillit.
    Welcome dans la gang de soixantaine.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s