lumière et joie

64681484_10156190146446781_5781084147158089728_o.jpg

••• les zultimes chroniques – 28/6/19

ça fait quelques fois que je tombe sur cette affirmation et à chaque fois, elle me fait légèrement tiquer…

alors pourquoi ne pas écrire à son sujet ?

car rien de mieux que laisser s’exprimer ce qui se brasse sous ses cheveux pour découvrir d’où vient ce tique sous-jacent ?

dans l’attente de la joie, il y a déjà de la lumière

à première vue, un peu catho traditionnel de notre enfance comme position non ?

genre prend ton mal en patience sur terre et tu vivras le paradis à la fin de tes jours ?

ou faut souffrir pour être bien…

cette phrase peut être perçu ainsi par certain(e)s… ou par plusieurs à première vue… je ne sais trop…

mais pris autrement, il est aussi vrai qu’il y a de la lumière dans toute attente patiente et détachée de la joie…

lumière si on fait confiance que la joie arrivera, inévitablement, à force de présence et de persévérance…

en fait, la joie est déjà ici, présente, en soi, qu’on la voit ou pas, qu’on la sente ou pas…

car tout est déjà présent en soi, sous forme de potentiel… et selon ce que l’on arrose, les choses pousseront… ou pas… avec joie, patience, lumière…

attendre – patiemment et sans attente – la joie, car, naturellement, cette joie devrait remonter à la surface éventuellement… comme toute eau brouillée qui finit toujours par redevenir claire… comme l’été qui revient inévitablement malgré les longs mois d’hiver qui nous font tant languir et douter…

dans l’attente de la joie, il y a déjà de la lumière

si on lit bien, on réalise que le mot important ici est déjà, et non pas tant attente…

la joie qui se cache dans l’attente attentive, patiente, calme, une attente sans – trop – d’attente précise… attendre pour  le plaisir d’attendre…

car on peut soit attendre impatiemment l’autobus, en ayant peur de l’avoir manquée, stressé(e), tendu(e)s, soit demeurer curieux et pétillant(e) quant au moment éventuel de son arrivée… et qui sait, peut-être ne passera-t-il pas l’autobus du bonheur ?

alors trouver sa joie dans l’attente deviendrait la solution la plus éclairée et la plus éclairante non ?

dans l’attente de la joie, il y a déjà de la lumière

et si on porte suffisamment attention à notre attente, peut-être qu’on y découvrira la joie qui s’y cache…

allez, bonne attente, bonne joie, bonne lumière…

 

 

2 réflexions au sujet de « lumière et joie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s