love alors

69015429_10157792765613938_3973929477150343168_n.jpg

••• les zultimes chroniques – 27/8/19

en ce matin chronique, j’aurais pu écrire au sujet des feux de l’Amazonie…

ou de ceux qui brûlent en Afrique et qui sont encore plus vastes que ceux qui déciment une partie du poumon de la planète en ce moment… et dont on ne parle pas ni jamais…

j’aurais pu m’offusquer du gros roux au sud de nous, quoi que, non vraiment plus envie de penser à ce gros bouffon really…

j’aurais tenter d’expliquer – à moi surtout – et de comprendre les grands mystères de l’univers, mais ça aussi trop de travail pour un mardi mardi… ou encore les miens qui me dépassent encore souvent…

j’aurais pu essayer d’écrire un beau poème d’amour à l’humanité entière, mais pas ça qui vient…

j’aurais pu jouer avec les mots juste pour avoir du fun, juste pour les faire rimer et rire, s’arrime et mourir…

j’aurais pu garder silence en vous présentant une affiche qui dit genre : once upon a time, a great wise man said nothing, et la traduire par : une moment donné, un grand sage n’a rien dit… sans ajouter rien de plus…

j’aurais pu, j’aurais pu… tiens, un bon titre de chanson ça… toujours mieux que j’aurais donc dû…

mais au fond, tout ce qui importe vraiment et tout ce dont j’ai envie de parler de, c’est l’amour… pas en parler de en fait, juste l’être, le devenir, le laisser me dévorer…

cet amour au quotidien… cet amour qui ne coûte rien et qui vaut plus que tout… cet amour anodin et mystérieux… cet amour qui va et qui vient… cet amour beaucoup plus grand que nous… cet amour qui peut s’exprimer autant sur un chantier de construction que dans une chambre à coucher…

un amour simple, ben ordinaire, respecteux de tout ce qui est, même quand on aime pas ça… un amour de ce qui est… malgré tout…

alors j’ai pris deux trois fraises et j’ai fait du mieux que j’ai pu… (même pas vrai, j’ai impunément volé cette photo sur le web 😉

love alors…

2 réflexions au sujet de « love alors »

  1. Prashanti

    Oui , cet état : à souhaiter , à goûter , à vivre …. de mille et une manières .
    Bien au-delà d’un chum ou d’une blonde !
    Plus libre la vie , de cette manière.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s