dans le mou

67402833_2509235315781123_2884357812446560256_o.jpg

••• les zultimes chroniques – 31/10/19

traduction: sois mou/molle… ne laisse pas le monde te rendre dur(e)… ne laisse pas la douleur te pousser à détester… ne laisse pas l’amertume te voler ta douceur
– Kurt Vonnegut Jr

gros automne… dedans comme dehors… fait tellement mauvais dehors que même l’Halloween est reporté cette année (très bonne idée pour nos flots je trouve)…

vraiment un gros automne… je sais pas pour vous mais pour moi, le dedans brasse comme le dehors ces temps-ci…

beaucoup à faire (trop parfois je trouve), gros tournant de vie professionnelle, histoire de coeur en chamaille… salade de fruits du moment…

dès qu’on touche à ce mou-là en nous, cette soie en soi, on a comme un réflexe automatique de fuite et de déni…

soit on se divertit – comme dans faire diversion – et on regarde ailleurs, on contourne la zone sensible, on se change les idées, on va jouer dehors…

soit on s’introvertit et on rentre dans le mou, on respire dedans, on accueille, on dit oui, on fait face à la tempête… on s’invertit, on s’investit en soi… on se met le nez dedans…

comme on dit (en Floride sûrement) si tu as peur du crocodile, laisse-le te manger et tu deviendras le crocodile…

alors quoi d’autre à faire que de se laisser porter par la mer intérieure quand elle nous prend ?

quand ces temps denses passent sur nos vies, rien d’autre à faire que de plonger dans le mou du moi, car comme le dit Khalil Gibran : plus la tristesse évide l’intérieur de votre être, plus vous pouvez contenir de la joie…

et comme on dit aussi, as above so below… en haut comme en bas, l’un et l’autre… le dedans comme le dehors… oui au package deal humain complet… l’ombre comme la lumière…

allez, floush floush, je retourne…

Capture d’écran 2019-05-03 à 11.05.00

poursuivre la peinture évidemment…

__

et les mots de l’amie Jocelyne…

Scorpio time !

I got all ready to look into the dark… and I kept in mind where I came from.

There are no Journey worth more than finally learning that we are blessed by both, darkness and light.

They are both the tools we use to grow and reach Spirit.

The elder healers of all times knew this.

They learned to look at darkness and hear its call for light.

They would open a space for darkness to host the Light.

They learned healing…

Be kind to yourself…

2 réflexions au sujet de « dans le mou »

  1. Ravi

    ce mou en moi qui est le dur de mes zones d’ombre…….
    que souvent je refuse de regarder , par peur, par ignorance que ce chemin mène au cœur du sens de ma vie….
    besoin de lumière, de chaleur humaine, de lâcher prise …
    des fois ma vie est lourde à porter… grrrr

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s