striptease et deep cleaning

Capture d’écran 2019-11-17 à 07.31.07.png

••• les zultimes chroniques – 17/11/19

hier matin, suite à un coucher tardif aux ptites heures du matin au retour d’un ptit voyage en ville vendredi soir, je me suis levé quelques heures plus tard avec le soleil shinant full pine dans le bleu ciel mais avec un ptit feeling de blues dans le corps et dans l’âme, blues déclenché par un échange de messages qui tourne en rond depuis des mois…

un peu découragé de me retrouver là, las encore, autant pour moi que pour la personne à l’autre bout du conflit, car beaucoup d’amour en jeu, cherchant une porte de sortie à cette grande incompréhension, mais ne voyant pas clair…

pourtant pas que je veuille me

Capture d’écran 2019-11-17 à 07.31.07.png

consciemment…

mais clairement quelque chose que je ne saisis pas dans la situation… car ça revient encore, et en corps…

ces mêmes blues que je traine – ou qui me suivent ? je ne sais plus trop le sens de cette relation bluesée – depuis le début de l’automne avec la baisse de luminosité… et la charge de choses à accomplir avec les multiples travaux…

lourdeur certainement déclenchée par la débandade d’une histoire d’amour complexe,  jumelée à un grand projet d’agrandissement des lieux ici qui demande plus de temps et de sous que prévu (ah les attentes !, ben oui encore) et d’une certaine fatigue physique… fatigue certaine…

et tout à coup, un grand coup de poing d’exclamation m’a frappé en pleine face hier après-midi: la place requiert un grand ménage de fond…

OK, bouge le chroniqueur, avant d’être KO…

un ménage de fond en comble s’impose… tout y passe, et tout y passera… les choses comme le propriétaire des lieux…

rien de ce qui n’est strictement essentiel ne sera pas passé au crible puis expulsé des lieux si non essentiel… délestage du non essentiel… striptease de la maison, comme de l’âme…

déjà 9 ans que je suis ici… suite à un nouveau départ, après 20 ans de vie de famille… en arrivant ici alors, il me restait peu de biens, qu’un minimum de possessions anciennes, ayant décider de repartir presqu’à zéro en changeant de vie et laissant la plupart de mes anciens biens derrière suite au changement de vie…

et 9 ans plus tard, avec la maison qui grandit, avec l’église, et à l’aube d’une pré retraite, au seuil de ma démission à l’université après 20 ans d’enseignement qui prendra effet le mois prochain, au moment d’un autre grand saut dans le vide, le constat de ce reset s’avère nécessaire… et il commence par un grand ménage en la matière…

alors hier, j’ai entamé le striptease et deep cleaning des lieux, en commençant par la cuisine…

fouiner derrière les meubles, frotter, laver, trier, sous et dans le four, jusqu’au frigo et congélo, et toutes les petites armoires… chaque tupperware aura son couvercle… jusqu’à chaque dossier sauvegardé dans mon ordinateur qui sera passé au crible et mis à la poubelle si pas d’utilité…

vous connaissez le feeling ?

tout y passe… tout doit y passer, et tout y passera… les choses comme le gars…

alors depuis hier, je suis en mission… de fond en comble…

et tout est up in the air… et sera épousseté justement… et donné si encore bon, ou jeté si en fin de vie…

comme on dit less is more

comme this too shall pass… alors tout ce qui est caché passera au cash…

un mouvement d’allègement est enclenché… comme un grand vent de fraîcheur qui s’avère nécessaire… car lorsque l’énergie stagne dans notre vie, on doit parfois fesser dans le tas, même si on ne comprend pas… on doit parfois se frapper soi-même dans le dash pour s’éveiller l’âme… se botter le cul… de sac… 

mouvement d’élan vital, boost de vie, et de survie même… vent de fraîcheur, cure d’allègement existentielle, striptease de l’âme, en commençant par un deep cleaning des lieux physiques…

parfois là le plus simple pour entamer du mouvement…

alors début d’une grande mise en ordre…

tout mettre en ordre, comme dans ordonner, autant les choses, les papiers, les croyances, que les émotions et les pensées…

mise en ordre et ordination… matérielle…

mise en ordre et ordalie… symbolique

ordonner comme dans don, comme dans donner, comme dans faire bouger la matière pour faire bouger l’âme…

ordonner comme dans ordre des choses, comme dans prioriser…

ordonner comme dans donner pour ne conserver que l’or…

car la vie est un grand processus alchimique…

see you later lecteur/trice…

et je ne compte pas ménager mes ardeurs… mais ça va déménager…

4 réflexions au sujet de « striptease et deep cleaning »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s